Corse Net Infos - Pure player corse

Port Charles-Ornano : Les agents portuaires de l’U.P.P. Corse se familiarisent avec le logiciel Magelan


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Vendredi 20 Mai 2016 à 19:00 | Modifié le Vendredi 20 Mai 2016 - 22:02


Il fallait y penser. L’Union des Ports de Plaisance de Corse l’a fait. On peut raisonnablement avancer que les 22 principaux ports de Corse sont entrés dans l’ère du XXIe siècle avec le logiciel Magelan et les avantages qu’il génère dans la gestion des ports, des arrivées et départs de bateaux, des statistiques bien sûr, notamment durant la saison estivale. Ainsi, ils sont très en avance dans la préparation de la saison d’ores et déjà en place pour accueillir leur clientèle


Mais nos ports peaufinent leurs connaissances en matière de savoir-faire et vendredi, à l’invitation de Marie-Ange Biancamaria, adjoint déléguée au port de plaisance et aux projets nautiques et vice-présidente de l’UPPC, une dizaine d’agents portuaires de la côte Ouest ont participé à une session de formation dans les locaux du port Charles Ornano. Au programme, le logiciel Magelan bien sûr, qui a fait ses preuves depuis deux décennies dans tous les bassins nautiques de l’hexagone et bien entendu en Corse. Mais un logiciel évolue et les derniers perfectionnements apportent des améliorations que les agents portuaires exploitent aussitôt. 
 
L’ADEC et l’ATC en soutien
Le logiciel de gestion portuaire Magelan  a été crée et mis au point par M. Ange Torti et distribué un peu partout en France par la société ajaccienne OCTAEDRA,  à la pointe de la technologie et mis en place sur l’île par l’Union des Ports de Plaisance de Corse avec le soutien de l’ADEC et l’ATC. C’est un authentique outil qui est utilisé par l’ensemble des 22 ports de l’île et un peu partout ailleurs en France : réservation, facturation, gestion dynamique du plan d’eau, toutes les tâches de gestion courante sont grandement simplifiées et surtout sécurisées par l’utilisation de Magelan.
Les ports insulaires ont également mis en place une centaine de réservations en ligne au nom de www.resaportcorse.com qui constitue un outil de commercialisation exceptionnel dans la mesure où le site offre un lien direct entre le gestionnaire du port et le plaisancier.
 
Dispositif d’observation performant
Grâce à Magelan, les ports partagent également la bateauthèque. Il s’agit d’un fichier-clients unique qui leur permet de partager toutes les données relatives aux navires et donc d’optimiser les démarches administratives lors de l’arrivée de ces bateaux. Cet outil mutualisé constitue également une source de données importantes et un outil statistique dans le cadre de l’analyse des pratiques de la plaisance et la mutation des usages. En clair, un dispositif particulièrement performant unique en France.
En effet, les statistiques portent sur les nuitées, les dimensions des embarcations, la nationalité des occupants, les pavillons ou encore le nombre de jours d’escales dans chacun des ports visités explique Marie-Ange Biancamaria :
  
« Mieux comprendre la plaisance et la mutation des pratiques, l’outil statistique évolue très rapidement et nous permet de raisonnablement regrouper tous les renseignements nécessaires. Avec 320 000 nuitées par an, cela place l’activité portuaire comme un des piliers de l’hébergement en Corse. Le visiteur passe 3 jours en moyenne par escale. Ce chiffre permet de comprendre l’importance du port par rapport à son territoire car les plaisanciers sont nombreux à réaliser de courts séjours qui s’apparentent au format touristique du « city break. »
 J.-F. V.

6 000 anneaux pour l’UPPC

Voilà près de deux décennies que l’UPPC a été créée pour donner leur meilleure dynamique aux ports de Corse. Le président actuel est M. Jean Toma, le maire de Solenzara, assisté de Mme Samantha Rossi-Colombani.
L’UPPC regroupe les 22 principaux ports et mouillages organisés de l’île, à savoir Ajaccio (Charles Ornano et Tino Rossi), Bonifacio, Bastia (Toga et Vieux Port), Macinaggio, St Florent, Taverna, Solenzara, Porto-Vecchio, Tizzano, Porto-Pollo, Propriano, Cargese, Calcatoggio, Girolata, Calvi, l’Ile Rousse, Sant’Ambroggio, Porticcio, Pietrosella et Porto.
L’UPPC représente 6000 anneaux et s’emploie à favoriser le développement de la filière à travers des actions de structuration des réseaux, de promouvoir la destination tout autant que la prise en compte des dimensions économiques, sociales et environnementale de l’activité portuaire.
J.-F.-V. 
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85192 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40765 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345