Corse Net Infos - Pure player corse

Port Charles-Ornano : Inauguration de la fresque dédiée à l’ancien sénateur-maire d'Ajaccio


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Jeudi 11 Août 2016 à 19:28 | Modifié le Vendredi 12 Août 2016 - 02:51


Entre tradition et modernité, le port Charles Ornano demeure l’incontournable rendez-vous de la plaisance. Il bénéficie d’un personnel très professionnel, un environnement commercial et artisanal de grande qualité au sein résolument tourné vers le nautisme. C’est le domaine du plaisancier qui y est accueilli à bras ouverts par des agents qualifiés. L’escale ne peut y être qu’agréable dans la mesure où tous les services affichent compétence et convivialité


Port Charles-Ornano : Inauguration de la fresque dédiée à l’ancien sénateur-maire d'Ajaccio
Mercredi en fin d’après-midi, une cérémonie emprunte d’amitié et d’émotion s’y est déroulée, en présence du député-maire de la ville, Laurent Marcangeli, d’une partie de ses adjoints et bien sûr de la famille de l’ancien sénateur-maire d’Ajaccio, Charles Ornano : enfants, petits enfants et arrières petits enfants sont venus assister à l’inauguration d’une superbe fresque dédiée à l’ancien maire à l’entrée du port et de l’aire de carénage, fresque réalisée par Adrien Martinetti et Léa Guittard, artistes-peintres.


Visiblement ému et fier de présider cet hommage à l’ancien maire disparu en 1994,  Laurent Marcangeli a rappelé qui était Charles Ornano, l’Ajaccien, l’homme, le politique qui a consacré une grande partie de sa vie à sa ville qu’il aimait tant et pour laquelle il s’est battu avec une farouche détermination.
Bonapartiste de la première heure…
Candidat sur la liste bonapartiste, Charles Ornano fait son entrée dans la vie publique et est élu au conseil municipal d'Ajaccio en 197. En 1975, il devient le maire d’Ajaccio lors d'une élection partielle provoquée par le décès de Pascal Rossini. Il préside dès lors aux destinées des Ajacciens pendant dix-neuf ans. Au cours de son mandat municipal, Charles Ornano s'attache à moderniser les équipements publics et à développer le potentiel économique et touristique de la cité, devenue le chef-lieu du département de la Corse-du-Sud en 1975. Il favorise ainsi la rénovation de la vieille ville et réhabilite le musée Fesch, où sont exposées les collections rassemblées par le cardinal Joseph Fesch, oncle de Napoléon Ier. Outre son mandat municipal, il est conseiller général du deuxième canton d'Ajaccio à partir de 1976 et conseiller régional de la Corse à partir de 1981.


Chef politique du Comité Central Bonapartiste, il devient la même année le second parlementaire bonapartiste du XXe siècle, succédant à Dominique Pugliesi-Conti, député de la Corse de 1910 à 1919. Candidat de la majorité présidentielle lors des élections sénatoriales du 28 septembre 1980, il est en effet élu sénateur de la Corse-du-Sud avec une forte majorité.  Charles Ornano est le seul parlementaire bonapartiste de France et premier sénateur à représenter la Corse-du-Sud, département qui a vu le jour en 1975. Il est par ailleurs vice-président du groupe des sénateurs-maires. Membre des commissions des affaires sociales de 1980 à 1983, des lois de 1983 à 1986, des affaires étrangères de 1986 à 1989, puis à nouveau des lois de 1989 à 1994, il est également membre de la délégation parlementaire pour les Communautés européennes de 1980 à 1983. Charles Ornano se préoccupe aussi régulièrement du développement économique de son île natale. Il souligne en 1982 les difficultés de l'agriculture et du bâtiment. Il met également l'accent en 1987 sur l'insuffisance et le coût des liaisons maritimes et aériennes entre la Corse et le continent.
La détérioration de son état de santé le contraint dès 1991 à s'éloigner de la gestion de la municipalité d'Ajaccio, conservant néanmoins son fauteuil de premier magistrat. Il s’éteint des suites d'une longue maladie le 19 février 1994, dans sa chère cité natale, à l'âge de soixante-quatorze ans.
Homme de bien, apprécié de tous, y compris de ses adversaires politiques, Charles Ornano était un maire très proche de ses habitants, serviable, affable et défenseur acharné de sa cité. Son image à l’entrée du port de plaisance qui porte son nom constitue un bel hommage de la part de cette ville qu’il a tant aimée.
J.-F. V.   

Port Charles-Ornano : Inauguration de la fresque dédiée à l’ancien sénateur-maire d'Ajaccio




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85082 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40731 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345