Corse Net Infos - Pure player corse

Porri-di-Casinca : Hommage à la Résistance


Rédigé par le Dimanche 22 Septembre 2013 à 23:19 | Modifié le Dimanche 22 Septembre 2013 - 23:32


Haut lieu de la Résistance insulaire, le village de Porri-di-Casinca et la Grotte de Porri sont à l’honneur lors des cérémonies du 70e anniversaire de la Libération de la Corse.


(casinca.canablog.com)
(casinca.canablog.com)
Imprimerie clandestine du journal Le Patriote, relais des liaisons radio vers Alger et Londres, PC militaire de la Résistance : la grotte de Porri, abri sous roche aménagé, succède à une autre cachette en Castagniccia la Paghjaghja de Poggio San Gavino, qui fut évacuée dans l’urgence par les chefs de la Résistance Arthur Giovoni, Antoine-François Vittori et Paulin Colonna d’Istria, lors de l’offensive italienne du 22 août 43 sur la micro-région.
C’est aussi à Porri-di-Casinca que s’est déroulé le 2 mai 43 la conférence régionale du Front national de Libération. Le principe d’une insurrection populaire y est débattu et des responsabilités  sont attribuées.

La politique va à Arthur Giovoni, l’organisation militaire à Antoine-François Vittori, l’armement à Jean Nicoli, le renseignement à André Giusti. Jérôme Santarelli aura la coordination avec Ajaccio.

Jean Nicoli, héros emblématique, a organisé toutes les réceptions des armes pour l’île. Il fut arrêté à Ajaccio, torturé, et assassiné à Bastia par les carabiniers italiens, une semaine avant l’armistice de Mussolini. Quelques heures avant l’exécution il écrit à ses enfants : « Tout à l’heure je partirai. Si vous saviez comme je suis calme, je dirai presque heureux de mourir pour la Corse et pour le parti. La tête de maure et la fleur rouge c’est le seul deuil que je demande… » .

André Giusti lui aussi membre éminent du comité départemental du Front national.Il avait aussi été soupçonné d’avoir participé à l’attentat contre Pierre Laval. C’est un artiste lyrique qui a tourné dans des films avant-guerre et qui est né à Occhiatana. Il est tué par l’Ovra (gestapo italienne), lors de la fusillade de la Brasserie nouvelle Cours Napoléon à Ajaccio le 17 juin 43.

Autre héros de la micro-région Dominique Vincetti né à Silvareccio (Haute-Corse). Communiste engagé avec le volontaires des Brigades internationales en Espagne. Il meurt les armes à la main à Casta le 22 d'août 1943, lors d'un débarquement d'armes du sous-marin Casabianca. Lui et ses camarade sont encerclés et sommés de se rendre aux Chemises noires de l’Ovra la gestapo italienne . Ils ouvrirent le feu, essayèrent de forcer le barrage. Vincetti tombait, Galletti par miracle passait. » Ensuite les carabiniers s'abattaient sur Casta par centaines. Maisons défoncées, pillées, incendiées. Vingt-trois hommes étaient arrêtés, tous les autres prenaient le maquis…

A Porri, la grande figure  emblématique de la Résistance en Corse est Antoine-François Vittori. Né à Isulaccio-di-Fium’Orbu (1906-1977), il est communiste et révolutionnaire. Contrôleur des Postes au Maroc il y est indésirable et envoyé à Madagascar où il organise un mouvement anticolonialiste. Après de la prison à Nimes, il est secrétaire du Secours Rouge international à Paris puis Commissaire politique de la XII ème Brigade internationale en Espagne. Ensuite en Corse il dirige la Résistance dans le Front national aux côtés de A. Giovoni, J. Nicoli, A. Giusti et Paulin Colonna d’Istria. A Porri des plaques commémoratives ornent sa maison il est médaillé Croix de Guerre, Médaille Militaire, Médaille de la Résistance. 

Entre le 9 septembre et le 4 octobre 1943 : la Résistance insulaire (11 700 patriotes, mitraillettes Sten, brassards à tête de Maure ) plus les bataillons de Choc du Cdt  Gambiez et les Goumiers (4e div. marocaine de montagne) harcèlent et chassent finalement la Sturmbrigade S.S. Reichsführera et la 90 ème Panzer Grenadier à Sartène, Zicavo, Levie, Quenza, l’Ospedale, Zonza, Ste-Lucie de Tallano, Vezzani, Ghisonaccia, Aléria, le défilé de l’Inzecca, Piano, Pietroso, La Porta, Ficaja, Piedicroce, Campile, Ponte Nuovo, Barchetta, Casamozza, Champlan , Folelli, Borgo, Silvareccio, Col de Prato, Col de Teghime, Cagnoni,  Bastia.  
A Porri ce 28 septembre 2013, en  présence du préfet de Haute-Corse, du Ppésident du conseil général, des élus de la Casinca, de l’Onac VG , de l’Anacr2B et des associations d’anciens combattants deux plaques commémoratives seront dévoilées. 

Après les dépôts de gerbe et avant les allocutions, retentiront La Marseillaise, Le Chant des partisans, Bella Ciao et le Chant des marais. 

L. VITTORI
 





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85300 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40796 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345