Corse Net Infos - Pure player corse

Pointe de la Revellata : La "Fête de la Science" lancée à la Stareso


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Lundi 6 Octobre 2014 à 19:41 | Modifié le Mardi 7 Octobre 2014 - 00:58


C’est à la station de recherches sous-marines et océanographiques de la Stareso, à la Pointe de la Revellata à Calvi, qu’a eu lieu lundi matin le lancement officiel de la 23e édition de la Fête de la Science, coordonnée par le CPIE Corte-Centre-Corse A Rinascita présidé par Antoine Feracci. Autorités et invités ont embarqué à 9h30 au port de Calvi à bord du bateau hybride Via Mare, pour prendre la direction le petit port de la Stareso où ils ont été accueillis par le président de la Station Gérard Bonifacio, le directeur Pierre Lejeune et les chercheurs.


Pointe de la Revellata : La "Fête de la Science" lancée à la Stareso

Auparavant, durant la courte traversée, les participants, parmi lesquels Anne Ballereau, sous-préfète de l’arrondissement de Calvi-Conco D’Oro-Haut Nebbiu, Jean-Toussaint Guglielmacci, adjoint au maire de Calvi, conseiller général de Calvi-Lumio, représentant le Maire Ange Santini, retenu dans la capitale, Jean-Michel Nobili, conseiller municipal de Calvi, délégué au port de plaisance, Jean-Jo Allegrini-Simonetti, maire de L'Ile-Rousse, Jean-Baptiste Suzzoni, conseiller municipal de Lavatoggio, Jean-Baptiste Albertini, délégué régional à la recherche et à la technologie, lecolonel Ré, chef de corps de l’UIISC5 de Corte, Patrick Salvatorini, inspecteur de l’Education nationale pour la, circonscription Corte-Balagne, Mme Chassaing, principale du collège de Calvi , Stéphane Marchand, conseiller pédagogique etc…. ont fait connaissance avec le bateau hybride Via Mare, combinant diesel et propulsion électrique. Ce navire de 100 places, respectueux de l’environnement, très silencieux, effectue quotidiennement depuis mai 2012 la visite de la réserve naturelle de Scandola et des Calanque de Piana en mode 100% électrique. 

Un milieu marin très riche 
Après une collation de bienvenue, Gérard Bonifacio,  président de la Stareso souhaitait à tous la bienvenue, avant de rappeler combien  « ce lieu est  magique avec un site naturel exceptionnel, très  préservé et une diversité notamment dans le milieu marin qui est très riche ».
Il poursuivait en évoquant l’architecture de la Stareso, « aimée par certains et décriée par d’autres, mais formidablement intégrée dans le milieu naturel. C’est un lieu de travail et de recherche, avec deux caractéristiques fortes : l’accès au milieu marin immédiat et sa richesse de sa base de données, accumulée au fil des années et ce depuis 1972 lorsque le recteur Marcel Dubuisson a voulu doter l’université de Liège d’une station de recherches ou ses scientifiques pourraient travailler. Ce choix du site, à l’époque, a été guidé par la pureté exceptionnelle des eaux corses. La faune et la flore sous-marines y sont abondante et diversifiées, la pollution inexistante »
Gérard Bonifacio insistait ensuite sur la présence de nombreux étudiants du monde entier, comme c’est le cas en ce moment avec des jeunes venus de Californie et sur les difficultés  économiques de la station dans les années passées avant qu’elle ne s’ouvre  sur les étudiants chercheurs, écoliers…
Il soulignait à cet effet le travail accompli par Pierre Lejeune et son équipe .
Antoine Feracci, grand artisan de cette fête de la science, remerciait à son tour l’ensemble des participants avant d’expliquer le choix de la Stareso pour cette inauguration «  La Stareso est devenue  au fil des années un interlocuteur privilégié des collectivités locales corses sur de nombreux sujets environnementaux et participe à la diffusion de son savoir scientifique auprès des Médias et, avec la CSTI,. Nous espérons continuer cette collaboration, en renforçant nos actions auprès des  scolaires et du grand public avec, pourquoi pas ?, la création d’une exposition sur la recherche qui y est développe et l’organisation de conférences.
 
Un grand rendez-vous le 9 octobre à l’Université de Corse
Antoine Feracci  poursuivait en rappelant que cette fête de la science; organisée pour sa 23e année sous l’égide du ministère de l’enseignement supérieur et e la recherche, avec le concours de la Collectivité territoriale de Corse, les deux conseils généraux et les Collectivités locales se déroulait du 26 septembre au 19 octobre et remerrciait à ce titre les financeurs que sont la CTC et l’Etat.
«  Le nombre d’actions labélisées est supérieur à 2013 avec pas moins de 110 manifestations. La journée-phare aura lieu le 9 octobre à la halle des sports de l’Université de Corse où pas moins de 600 élèves de toute la Corse seront accueillis. Nous avons en effet souhaité pour cette journée en partenariat avec l’Université de Corse proposer des animations adaptées aux collègiens et lycéens de corse. Environ 36 ateliers scientifiques de l’université de Corse et d’acteurs de la CSTI seront proposés aux établissements scolaires inscrits. Nous valoriserons également les travaux de deux doctorants et de deux docteurs de l’université de Corse.
Le samedi 18 octobre, nous reviendrons en Balagne, au Clos Colombu à Lumio pour un cycle de conférences.
Le lendemain, Dimanche 19 octobre, nous proposerons une journée phare dédiée aux familles au Parc Galea que je remercie pour sa présence.
Je reviendrais aussi sur cette journée du 9 octobre à l’Université de Corse où  à 18h30, le public pourra assister sur le  campus Grimaldi, Amphi Ettori à la conférence de Maître Christian Huglo : «  La grande bataille judiciaire : le procès des boues rouges de la Montedisson
 ».

Anné Ballereau, sous-préfète de Calvi  rappelait le caractère de cette manifestation visant  à promouvoir la science auprès du grand public, avant de passer la parole au Dr Pierre Lejeune qui présentait la base scientifique de la Stareso qu’il dirige, ses moyens techniques et ses laboratoire, le type de travaux de recherches effectués tout au long de l’année .
Il détaillait ensuite les différents programmes de recherches confiés par des organismes européens, avant de parler du réchauffement de la planète et ses incidences sur le milieu marin, sur les dégâts causés par les mouillages sauvages et bien d’autres sujets d’actualité, les études de l’écosystème….
La journée se poursuivait par une visite des lieux et un déjeuner.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85414 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40858 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346