Corse Net Infos - Pure player corse

Plan de lutte contre les incivilités : Ajaccio prend le taureau par les cornes !


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Vendredi 29 Janvier 2016 à 18:22 | Modifié le Vendredi 29 Janvier 2016 - 18:36


Importantissime réunion, vendredi, dans les Salons Napoléoniens. On pourrait titrer cela : « l’appel aux consciences » mais on se contentera de rappeler que le député-maire de la ville et ses conseillers ont décidé de frapper un grand coup et donner à la ville le rang qu’elle mérite. Ils y ont travaillé des mois durant et hier, le programme des « réjouissances » a été présenté conjointement par le député-maire et le président de la CAPA. Laurent Marcangeli et Jean-Jacques Ferrara n’ont pas mâché leurs mots, loin s’en faut. Ils ont apporté un éclairage radicalement nouveau de ce qu’ils attendent des nouvelles dispositions mises en place et opérationnelles dans quelques jours.


Plan de lutte contre les incivilités : Ajaccio prend le taureau par les cornes !
« Nous sommes tous responsables, nous devons et vous devez agir au quotidien. La ville fournit d’importants efforts mais ne peut pas tout. Si nous voulons faire avancer Ajaccio c’est tous ensemble que nous y arriverons. La ville mettra en œuvre les moyens et les usagers doivent s’en servir. Il y a des gestes et des comportements qu’il faut changer. Tocca à noi, tocca à voi » a lancé le député maire au cours de son allocution d’introduction devant un parterre de conseillers.
Le temps des poubelles et sacs plastics par les fenêtres est révolu. Il faudra s’y faire. N’en déplaise à quelques « bons Ajacciens » qui continuent à le faire dans certaines rues de la ville. Les choses ont changé.
La bataille ne fait que commencer. La CAPA a affûté son plan de bataille pour faire un véritable balayage de ces déchets qui nous dominent. Prévenir, trier, valoriser et réutiliser doit devenir naturel, un geste de tous les jours, de tous les instants, un nouveau mode de vie.
 
Le porte à porte de la propreté !
« La CAPA accompagne l’usager dans son quotidien, elle l’accompagne dans le changement par la formation des scolaires. Les agents du développement durable et maîtres composteurs de la CAPA assurent en effet les formations en milieux scolaire et propose ainsi de former les salariés des entreprises aux gestes du tri et de la valorisation » a rappelé Jean-Jacques Ferrara qui annonce dès mars prochain un rappel des consignes dans le hall des immeubles. Plus de 1500 affiches seront apposées avec l’accord des syndics.
Dans son allocution, Laurent Marcangeli a résumé les actions pour lutter contre toutes ces incivilités. Il a commencé par en rappeler les grands objectifs :
 
- La propreté de la ville et l’accroissement du tri
- L’accessibilité des trottoirs et des voies aux piétons, aux parents avec poussettes, aux personnes âgées, handicapées ou à mobilité réduite, cela tout en préservant l’activité commerciale
- Encourager l’animation nocturne tout en assurant la tranquillité des riverains du cœur de ville en appliquant la réglementation
- Respect des règles en matière de stationnement et de circulation
 
 
 
Le maire a expliqué également la collaboration étroite instaurée depuis des mois avec les différents services de (propreté urbaine, halles et marchés, commerces et artisanat, police municipale, environnement et espaces verts) et bien entendu la CAPA. Ce qui permettra de mettre en place les nouvelles modalités du plan de collecte par phases en hyper centre. Cela afin de faciliter le geste de tri de l’usager avec la collecte du porte à porte (fourniture de sacs). Le tri, comme chacun sait, permet de diminuer les contraintes et d’accroître la performance : « Cette solution technique qui consiste à collecter les déchets des ménages sera déployée uniquement en hyper centre où la nature de l’habitat ne permet pas de rentrer les bacs sur l’espace privé avec des horaires fixés entre 19 et 21 heures. »
 La phase de sensibilisation débutera le 5 février prochain. 
 
Modernisation des collectes et tri sélectif
Réduire la dépense et la fiscalité des déchets, améliorer le service rendu à la population, atteindre des objectifs de diminution de la quantité à enfouir constitueront les éléments de modernisation du service des collectes. Pour mieux accomplir ce service, la CAPA assure au quotidien la collecte des déchets ménagers dont la fréquence a été définie selon la densité de la population, à savoir trois collectes journalières 7 jours sur 7 pour le centre ajaccien.
Il va sans dire que la politique en faveur du tri sélectif sera poursuivie et renforcée avec :
 
  1. Des bornes en libre service, utilisées par tous et à toute heure
  2. Le tri des déchets des cimetières (déjà en œuvre)
  3. La mise en place du tri sélectif dans les services de la ville consommateur en papier (bac de collecte)
  4. Modernisation du quai de transfert du Ranucchieto
  5. Poursuite des actions auprès des commerçants sur les déchets pour faciliter le ramassage des palettes, cartons, verre, emballages, déchets alimentaires
 
La nouvelle organisation de la propreté urbaine nécessite de gros moyens et un travail de plus en plus complexe. Ainsi, cela amène à la réorganisation du temps de travail, un accroissement de l’amplitude horaire des agents de la propreté et la formation du personnel. A noter, le renfort de 17 agents supplémentaires dont une équipe d’intervention l’après-midi. Au total, 102 agents opérationnels sont déployés sur les quatre secteurs de la ville, avec un responsable pour gérer la coordination de l’ensemble des services autour de la propreté urbaine.
Il a été décidé également de la création d’un poste essentiellement dédié au nettoyage de graffitis avec matériel adéquat pour le domaine public, tout comme il a été également décidé de lutter contre les déjections canines (distributeurs de sachets) et surtout un peu de discipline de la part des propriétaires. Le député maire attend beaucoup du geste citoyen…
 
Allo mairie et quartiers
L’instauration d’un logiciel va permettre une meilleure gestion des doléances. Il sera  bientôt disponible depuis un smartphone avec un suivi en temps réel. Allo mairie est disponible sur le site de la ville (www.ajaccio.fr)
Opération « coup de poing » dans les quartiers est plus que jamais à l’ordre du jour. Initié l’an dernier, le service comprend une trentaine d’agents tous secteurs confondus. Les opérations auront lieu durant le mois de février.
Autre action qui va ravir les ajacciens, notamment les propriétaires de voitures. Il s’agit de la chasse aux volatiles qui a déjà fait ses preuves cet automne. L’opération sera reconduite avec la présence d’un fauconnier qui sera associé aux différentes campagnes d’élagage.
Les mégots, ce fléau récurrent des villes sera-t-il respecté ? Une quinzaine de corbeilles ont d’ores et déjà été implantées en ville. Là aussi, un peu de civisme s’impose !
L’installation de sanitaires publics est également à l’ordre du jour (centre et Casone) avec la réfection des équipements existants.
Dernier point, la mise en place d’un observatoire de la propreté publique, permettra l’adhésion à l’association des villes pour la propreté urbaine.
 
Domaine public, bruit, circulation…
Le député-maire a également évoqué l’occupation du domaine public avec la mise en place d’un règlement de l’occupation avant la fin du deuxième trimestre. Une concertation aura lieu avec, par la suite, la création d’une charte de la vie nocturne, d’une charte de l’activité commerciale, toutes ces procédures feront l’objet de modernisation dans les prochains mois.
Autre priorité pour la ville, la lutte contre le bruit. Il y aura concertation avec les responsables d’établissements avant la période estivale une prise d’arrêtés suivra ainsi qu’un service des traitements des plaintes.
Stationnement et circulation feront l’objet d’étude pour améliorer le quotidien. Cela passera par la validation du nouveau PDU. Le maire a rappelé la construction d’un parking aérien et la poursuite des travaux de la Rocade et des pénétrantes. Il a également évoqué le succès remporté par les navettes maritimes et des « Aiaccini » électriques. Cela passe également par le traitement des épaves, le renforcement de la police municipale, sa collaboration avec la police nationale, sans oublier la délimitation des espaces réservés aux « deux roues » sur les trottoirs dans des zones ne gênant pas le passage des piétons.
Autre point important, les livraisons en ville, qui feront l’objet d’une réunion avec la CAPA afin de trouver les meilleures solutions possibles.
 
Et les sanctions bien sûr !
Il y en aura, c’est sûr et elles seront appliquées a bien insisté le député maire. Elles s’appliqueront pour le non respect des règles communales en matière d’hygiène et de déchets, au niveau des dépôts sauvages notamment. Il en sera de même pour l’occupation du domaine public, du bruit, du stationnement et de la circulation.
« Notre ville est belle, elle l’est plus encore lorsque elle est propre » disait hier Laurent Marcangeli. Cela demande des efforts, et à ce niveau, la mairie et la CAPA en déploient de très gros, à grande échelle pour donner enfin un visage agréable de la ville. Mais pas seulement.
Avec les services de la CAPA qui s’insèrent dans ceux de la ville, il y a fort à parier que l’on est en droit d’attendre du nouveau, avec l’appui de la population, cela va de soi. Contribuer à la propreté de la ville et à sa qualité. C’est un véritable challenge que le maire et le président de la CAPA veulent engager.
Aiacciu pulitu, sarà un nostru Aiacciu bellu!
E cusi sia.
J.-F. V. 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41480 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37501 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33686 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37