Corse Net Infos - Pure player corse

Plan d’action de la CCI de Haute-Corse : Tendance à la mutation


le Mercredi 30 Avril 2014 à 20:53 | Modifié le Mercredi 30 Avril 2014 - 21:56


Soutien aux entreprises et au territoire, la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) de Haute-Corse s’est réunie en assemblée génarle ordinaire ce mercredi 30 avril autour des évolutions attendues du côté de son pôle formation et de ses concessions portuaires et aéroportuaires. En présence de Alain Rousseau, préfet, de Haute-Corse, Gilles Simeoni, maire de Bastia, du directeur général de la CCI Philippe Albertini, du conseil d’élus de la CCI sous la présidence de Paul Trojani, l’ensemble des délibérations a été adopté à l’unanimité


Plan d’action de la CCI de Haute-Corse : Tendance à la mutation
« Le modèle CCI est en totale rénovation. Il sera demain régional ; l’heure est à la mutualisation, au repérage des initiatives et à la coordination entre la CCI et le monde politique et économique local » expose Paul Trojani, président de la CCI en ouverture de séance.
Dans le cadre de ses missions d’accompagnement et de soutien aux entreprises, la CCI a récemment démontré son dynamisme entrepreneurial à travers les Rencontres pour l’Emploi, les Rendez-vous de l’Alternance et les opérations Export. Soucieuse de développer des parcours individualisés et partie prenante pour l’emploi, l’activité formation des salariés, chefs d’entreprises et demandeurs d’emplois de la CCI en 2013 rend compte de 1 500 stagiaires formés.
Paul Trojani revient dans son discours sur la situation économique du premier trimestre en Haute-Corse « peu dynamique » en raison de la conjoncture : « Une dégradation du marché du travail est à noter supérieure à celle de l’ensemble national : 19 343 demandeurs d’emploi en région Corse fin mars, soit +10.4% pour 4.5% au plan national ». Néanmoins, Paul Trojani affiche une forme d’optimisme et appelle à la confiance compte tenu des prévisions de trafics et des nouvelles ouvertures de lignes aériennes.
Trois grands projets ont été débattus lors de cette AG : la réhabilitation des bâtiments de l’IMF (Institut Méditerranéen de Formation) notamment par l’intermédiaire d’une structure d’hébergement, l’actualisation du plan des investissements du port de commerce de Bastia et de L’Ile-Rousse et troisième volet, l’actualisation du plan des investissements des aéroports de Bastia-Poretta et de Calvi Sainte-Catherine.

21 nouvelles destinations à Calvi-Sainte Catherine et Bastia-Poretta
Grâce aux efforts conjoints de l’ATC (Agence du Tourisme de la Corse), d’Air Corsica et la multiplication des contacts avec les opérateurs extérieurs, 21 nouvelles destinations dont 14 sur Bastia sont aujourd’hui proposées avec notamment des destinations comme Copenhague, Stockholm, Toulon, Rennes, Barcelone, etc. Une projection 2014 d’extrapolation du trafic aérien avance  au 31 décembre une augmentation de 6.80% des passagers à Bastia et de 13.74 % à Calvi.
Parmi les principales opérations du programme d’investissements 2014/2020 sont à prévoir le réaménagement de l’aérogare de Bastia-Poretta, la création d’un parking, d’un rond-point et d’une structure de travail homogène pour un coût de 20 022 500 euros.
A Calvi Sainte-Catherine, les opérations à venir sont à prévoir sur des opérations d’aménagement de locaux en sous-sol, l’installation d’une cuve de rétention pour le dépôt de carburants, une banalisation des banques d’enregistrement et une mise aux normes SSI (Système Sécurité Incendie) pour un coût global de 9 640 000 euros.

Grand Port de la Carbonite et dynamisme du port de L'Ile-Rousse
Au plan des investissements dans le maritime, la phase zéro a été révisée pour le Projet Grand Port de la Carbonite d’un montant total de 21 635 000 euros répartis entre phases d’études et de travaux. Avec 2 171 968 passagers, le port de Bastia affiche une certaine stabilité et continue d’être la porte d’entrée naturelle et privilégiée de la Corse.
Parallèlement à la dynamique du transport touristique maritime, le transport de fret à Bastia représente 1 800 000 tonnes de marchandises acheminées soit plus de 52 % du volume global des échanges de la Corse. Des mesures compensatoires à la destruction d’habitats et d’espèces protégées en milieu marin ont été adoptées avec la création d’une Réserve Naturelle de Corse qui comprendra les cinq sites d’herbier de posidonies identifiés. L’échéance de livraison de l’ouvrage est prévue en 2024 avec un démarrage des travaux prévu en 2018. Le plan d’action pour le port de L'Ile-Rousse s’élève à 9 498 096 euros. Fort d’un trafic en constante augmentation, le port de commerce balanin s’impose comme la troisième place portuaire de la Corse derrière Bastia et Ajaccio. Avec un trafic maritime établi à 450 000 voyageurs, soit une progression de 16 % par rapport à 2012, l’activité fret de L’Ile-Rousse comptabilise 100 000 tonnes de marchandise. La phase de développement de cette plateforme portuaire prévoit la réalisation d’aménagements maritimes avec notamment l’extension du terre-plein Nord-Est, le déroctage du bassin, le prolongement du quai de la gare maritime.
Interlocuteur de proximité au cœur des territoires, la CCI de Haute-Corse se positionne depuis sa création en 1843 comme un appui aux entreprises et un levier économique.
Alain Rousseau, préfet de Haute-Corse a conclu l’assemblée générale en détaillant le plan de redressement des entreprises arrêté récemment par le Gouvernement, tant concernant le plan d’allégement de dettes que le projet de refonte des collectivités locales, autant de nouvelles mesures qui impacteront l’économie insulaire
 
CCI Haute-Corse
BASTIA
Hôtel Consulaire
Nouveau Port
20293 BASTIA cedex
04.95.54.44.44
http://www.bastia-hautecorse.cci.fr/accueil.php



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Economie
Charles Monti | 03/06/2016 | 4064 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Economie
Philippe Jammes | 09/05/2016 | 3593 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 10