Corse Net Infos - Pure player corse

Plaine orientale : La gendarmerie dresse le bilan de l'année 2013


Rédigé par Patrick Bonin le Jeudi 20 Février 2014 à 22:06 | Modifié le Jeudi 20 Février 2014 - 22:27


Au cours de l'inspection annuelle du colonel Didier Rahmani commandant le groupement de gendarmerie de la Haute-Corse, le commandant Vincent Ducros a évoqué les chiffres de statistiques somme toute encourageantes sur le plan de la lutte contre toutes les délinquances.


Les commandants des différentes unités inspectées par le Colonel Didier Rahmani Commandant le Groupement de gendarmerie de la haute corse. (Photo Stéphane Gamant)
Les commandants des différentes unités inspectées par le Colonel Didier Rahmani Commandant le Groupement de gendarmerie de la haute corse. (Photo Stéphane Gamant)
L'inspection annuelle de la compagnie de gendarmerie de Ghisonaccia par le colonel Rahmani commandant le groupement de gendarmerie de la Haute Corse a eu lieu récemment.  L'occasion pour le commandant Vincent Ducros d'évoquer les différentes statistiques de l'unité dont il a le commandement. Et ce dans les domaines de la lutte contre la délinquance, de la sécurité routière et de la prévention.  Une inspection à l'issue de laquelle le grand patron de la gendarmerie de la Haute-Corse a rappelé les directives qui devront être appliquées par les militaires de la compagnie de Ghisonaccia pour l'année qui vient.


Ainsi l'on apprenait en terme de délinquance générale la diminution du nombre de faits commis sur la circonscription couverte par les gendarmes de la compagnie de Ghisonaccia avec une baisse de 6,26% des infractions par rapport à l'année 2012.  Si les indicateurs d'infractions d'atteintes aux biens et d'atteintes volontaires à la personne restent en légère hausse, les infractions économiques et financières tout comme celles relevant de la lutte contre l'immigration clandestine accusent un net recul.   
Point positif du travail effectué par les militaires, le taux d'élucidation des faits commis qui dépasse de près de 4% les chiffres de la moyenne nationale. En effet, 46,53% des faits commis ont été élucidés par les gendarmes de la compagnie de Ghisonaccia, avec un pic d'élucidation de près de 51,5% pour les militaires de la communauté de brigades d'Aléria , la moyenne nationale se situant à 43%.

A noter en ce qui concerne les cambriolages une tendance nette à la baisse puisque toutes les unités placées sous le commandement du commandant Vincent Ducros, enregistrent en 2013 une baisse de ce type d'infractions, la brigade de Cervione présentant près de 50% de cambriolages de moins qu'en 2012.  Si ces chiffres positifs mettent en exergue le travail de prévention et de présence efficace sur le terrain des militaires de la gendarmerie, les statistiques concernant les vols de véhicules et d'engins deux roues sont en légère hausse mais pour certains d'entre eux associés à d'autres infractions délictuelles de droit commun. 

Enfin, les chiffres du nombre de faits commis en matière de stupéfiants sont en hausse pour l'année 2013 . On notera dans ce domaine pour la seule communauté de brigades de Ghisonaccia 24 faits faits constatés en 2013 pour 7 en 2012.   Cependant, les gendarmes de Ghisonaccia  ont mené une lutte efficace contre l'usage et la vente de stupéfiants,  une lutte ayant permis de démanteler en 2013 un trafic ayant entraîné la mise en examen de 17 personnes.  " Seul du Cannabis a été saisi au cours de nos investigations.  Nous ne constatons pas de présence importante de drogues dures de type cocaïne et le cannabis provient pour une partie de nos prise de productions locales, de plantations sauvages" a déclaré Vincent Ducros. 

Autre grande satisfaction pour le commandant de compagnie,  l'élucidation d'une affaire d'homicide d'un ouvrier maghrébin Taïb Adaime , lequel avait été abattu au fusil de chasse en février 2013 pour une poignée d'euros. Cinq jeunes de la région avaient à la suite d'une enquête minutieuse et de nombreux recoupements, été interpellés, mis en examen et incarcérés. "L'élucidation de cette affaire, c'est le travail de fourmi des gendarmes de la brigade. Ce sont les véritables capteurs d'informations, des informations qu'ils ont pu ensuite vérifiées, confrontées et recoupées pour remonter sur d'autres faits similaires et enfin mettre des noms sur les potentiels auteurs" a déclaré le colonel Didier Rahmani qui a ajouté : "Je félicite vraiment le personnel de toutes les unités qui ont concouru à l'élucidation de cette affaire".

Sécurité routière: des consignes renouvellées de fermeté

Le Colonel Rahmani a énoncé trois directives pour l'année à venir: "la lutte contre le trafic et l'usage des stupéfiants, la lutte contre la circulation illégale des armes et des munitions, et enfin accentuer la lutte contre les infractions à la sécurité routière. (Photo SG).
Le Colonel Rahmani a énoncé trois directives pour l'année à venir: "la lutte contre le trafic et l'usage des stupéfiants, la lutte contre la circulation illégale des armes et des munitions, et enfin accentuer la lutte contre les infractions à la sécurité routière. (Photo SG).
Après avoir évoqué le travail conséquent mené en collaboration avec le GIR (un organisme regroupant divers services de l'état), en matière de lutte contre la fraude financière, les escroqueries et diverses infractions fiscales, le commandant Vincent Ducros a abordé les statistiques de la sécurité routière  avec une augmentation des nombres d'accidents corporels, 27 en 2013 contre 23  en 2012 pour un nombre de morts qui reste malheureusement stable, 7 personnes ayant perdu la vie durant l'année qui vient de s'écouler.  Des statistiques qui, malgré près de 9% de l'activité globale des gendarmes consacrée à la sécurité routière, ne satisfont pas Didier Rahmani " Nous devons faire encore plus en matière de prévention certes mais aussi dans la répression des infractions les plus graves et notamment celles qui génèrent l'accidentologie morbide. Vitesse, comportements d'incivisme routier, alcool et stupéfiants continueront d'être réprimés et les contrôles seront accentués. Sept morts, ce sont 7 morts de trop" a déclaré l'officier supérieur.
Le colonel Rahmani a de surcroît insisté sur deux autres consignes qui feront assurément partie du carnet de route de la compagnie de Ghisonaccia pour l'année à venir, à savoir la lutte contre la circulation illégale des armes et munitions et la poursuite de la lutte contre les stupéfiants.  



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85113 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40737 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344