Corse Net Infos - Pure player corse

Plage sans tabac à Ajaccio : Après Saint-François, Trottel…


Rédigé par José FANCHI le Jeudi 17 Août 2017 à 19:33 | Modifié le Jeudi 17 Août 2017 - 22:23


"Je fume, tu fumes, il enfume et provoque des cancers et des pollutions". Le combat contre la maladie poursuit son bonhomme de chemin et ne laisse pas indifférent, c’est le moins que l’on puisse dire avec la dénormalisation du tabac dans les lieux public. Aujourd’hui c’est la plage qui est visée et depuis les dernières opérations menées en Corse, le message semble bien passer mais l’on ramasse encore trop de mégots sur le sable et la pollution gagne du terrain


Plage sans tabac à Ajaccio : Après Saint-François, Trottel…
C’est la raison pour laquelle la Ligue contre le cancer poursuit inlassablement son opération « plage sans tabac » et avec elle la municipalité d’Ajaccio et Global Earth Keeper qui se sont retrouvés jeudi matin sur une plage Trottel remarquablement entretenue, sur laquelle des agents de la commune et membres des associations se sont fait un devoir de ramasser les mégots et autres détritus qui traînent toujours ci et là.
Bon nombre de communes jouent le jeu depuis quelques années et l’on peut dire aujourd’hui qu’elles sont une bonne vingtaine d’ores et déjà labellisées « plages sans tabac » notamment en Corse-du-Sud, entre l’extrême sud et la région d’Ajaccio. Il faut savoir que la Corse arrive aujourd’hui en tête des régions qui disposent du plus grand nombre de dispositifs de plages sans tabac. Les communes répondent favorablement et jouent le jeu en acceptant d’ouvrir les plages sans tabac et surtout de le faire savoir alentour. La Ligue contre le cancer y est pour beaucoup mais si les synergies continuent de s’organiser, le succès sera probant au fil des années.


Trois ans déjà
La première plage sans tabac a été Palombaggia, l’un des plus beaux sites de l’île. L’opération s’était déroulée en 2014 et avait obtenu un franc succès. Pour fêter les quatre saisons de plages sans tabac, une grande fête a été organisée en juillet dernier sur la plage de Casa di Luna. Le succès des plages sans tabac a réellement été mis en avant et la sensibilisation a porté ses fruits. Plus il y aura d'espaces sans tabac, plus le combat sera en passe d'être gagné avait souligné le Ligue Corse contre le cancer, présente hier matin sur la plage du Trottel à Ajaccio.


Un matin sur la plage Trottel
Jeudi, au petit matin, le centre de la plage Trottel, quartier Parc Berthault est occupée par des agents de la mairie et des jeunes gens et jeunes filles. Sac en main, ils ramassent des mégots restés sur la plage et il semble que les sacs se remplissent à la vitesse grand V.

Nathalie Ruggeri-Zanettacci, adjoint déléguée à l’environnement est sur place et participe à
l’opération :
« Le succès de l’opération menée sur la plage Saint François qui, je le rappelle, est totalement sans tabac, nous a incité à renouveler la même sur une partie de la plage Trottel ce matin. Tout le monde est en place, les agents, les partenaires, et les habitants du quartier qui sont, d’ores et déjà, sensibilisés à cette opération qui démarre sur des chapeaux de roue. Les gens sont contents et cela nous facilite la tâche. Toute la plage n’est pas sensibilisée à l’opération mais nous aurons le temps de revoir cela et de mener une autre campagne grâce à la convention passée avec le Ligue contre le cancer qui est d’ailleurs à nos côtés ce matin. Pour lancer cette opération, il y a également avec nous, l’association Global Earth Keeper qui est plus particulièrement chargée du ramassage des mégots sur la plage. »

500 décès par an en Corse…
La Ligue contre le cancer est l’un des partenaires phares de ces opérations qui se déroulent depuis quelques années. Sur la plage, le docteur Sauveur Merlenghi prêche la bonne parole auprès des vacanciers qui, il faut le préciser, jouent le jeu et semblent apprécier cette campagne :
« Voire des gens qui ramassent des mégots sur une plage me semble une incongruité totale dans la mesure où les gens viennent à la plage pour y prendre un peu de plaisir, se détendre dans un environnement sain et non pollué sur cette plage remarquablement située en ville. On se rend compte que l’on ramasse des mégots à la pelle, regardez, les gros sacs sont pleins, c’est surprenant. En ce qui nous concerne, nous sommes à près de vingt plages sans tabac en Corse, sans oublier une rivière, ce qui nous place au premier rang des régions françaises, on réalise presque 36% des plages sans tabac de France, c’est exceptionnel et ça prouve qu’il y a chez nous une conscience de cette problématique. Aujourd’hui, on a quand même ramassé des mégots à la pelle et l’on se rend compte que l’arrêté n’est pas respecté. Nous avons fait appel au civisme, on se rend compte que cet aspect des choses a échoué. Cela veut dire que le problème devient politique. Si le respect n’est pas établi, il faut pénaliser et l’on continuera à ramasser des mégots sur les plages. Il y a un véritable problème car nous avons 27% de surmortalité en matière de cancer du poumon, surtout chez la gente féminine. Il faudrait que l’on arrête ces stupidités ! »

On doit à la vérité de dire que chaque année, la Ligue estime que le tabac est responsable en France de 78 000 morts prématurées, et en Corse de 500 décès tous les ans. Les plages sans tabac, et plus généralement les espaces sans tabac soutenus par la Ligue contre le cancer, font figure de proue de la lutte contre le tabagisme.

De son côté, Laurence Constantin, co-fondatrice de l’association Global Earth Keeper et responsable du groupe Corse, estime indispensable de mener ce genre de bataille contre le tabac :
« Nous sommes très contents de participer à cette opération avec la Ligue contre le cancer car l’on parle souvent de mégots en terme de tabac et de santé mais rarement au niveau de la pollution chimique que cela peut induire. Aujourd’hui nous faisons une opération sur les plages et il est donc important de savoir que tous les mégots laissés sur le sable ou sur les routes, finissent dans les caniveaux et la pollution chimique n’est pas du tout réduite à néant mais elle fini dans la mer et les 40% de la pollution méditerranéenne chimique restent à vie. »





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Volley Ligue A 1ère journée : Le GFCA manque le coche face à Poitiers (2-3) https://t.co/8LAqdFpiZm
Mercredi 18 Octobre - 00:05
Corse Net Infos : La Corse, un laboratoire naturel de pointe pour l'observation des orages et des éclairs https://t.co/zh4HHMpMrh https://t.co/AMhoetfFW9
Mardi 17 Octobre - 23:14
Corse Net Infos : Sécheresse : La FDSEA de Haute-Corse s’inquiète de l’absence concrète de réaction de l’Etat https://t.co/6qe2eUkV46
Mardi 17 Octobre - 22:40
Corse Net Infos : Balagne : Bientôt le Premier festival "Benista Etoiles Symphoniques" https://t.co/UaiCUwKY65
Mardi 17 Octobre - 22:30


Newsletter






Galerie
GFCA-Poitiers
GFCA-Poitiers
Collège Maria Ghjentile
Collège Maria Ghjentile
comunauté
Mairie de Propriano
Arte Mare
Arte Mare
IMG_3483
IMG_3482
IMG_2896
IMG_2895
Finosello
Finosello
Congrès Pompiers
Congrès Pompiers