Corse Net Infos - Pure player corse

Pinelli Parcs & Jardins : Le beau challenge


Rédigé par le Mardi 6 Janvier 2015 à 17:07 | Modifié le Mercredi 7 Janvier 2015 - 01:15


Nos jeunes entrepreneurs 4/4 – Une série d’articles coproduite par Corse Net Infos et Femu Quì. Nos jeunes entrepreneurs | Découvrez l’action de Femu Quì


À l’occasion de sa campagne de souscription, destinée à convaincre entreprises et épargnants sensibles à l’investissement éthique de souscrire des actions à son capital, Femu Quì propose une série de 4 portraits de jeunes entrepreneurs, témoignant du dynamisme de cette frange de la population.
----- 
Anthony Pinelli a structuré son projet comme il a appris à tailler un massif. Avec application, rigueur et la pointe d'imagination nécessaire pour « bonifier » son travail à travers un petit « plus » auquel sera forcément sensible son client. Il faut dire que le jeune homme (28 ans) est habité par cette passion qui, en tous domaines d'activités, fait la différence. Un amour pour son métier qui l'a conduit à franchir le pas plus vite que prévu quand son employeur a décidé, au crépuscule de l'année 2010, de faire valoir ses droits à la retraite. En faisant le choix de créer sa propre entreprise pour reprendre en quelque sorte le flambeau qui lui était tendu, Anthony a non seulement fait preuve d'audace, mais aussi de pugnacité.

Sa témérité tenant au fait que son expérience professionnelle se limitait à trois ans de pratique de l'activité de jardinier-paysagiste, alors que sa ténacité fut révélée par les refus des établissements bancaires traditionnels qu'il avait sollicités.

Des qualités auxquelles a été sensible Femu Quì qui a donc soutenu son projet, en finançant l'achat de matériel et la création de deux emplois, nécessaires pour que soit assurée la continuité de l'activité, auprès de la clientèle existante. Pour conserver la plupart des marchés de l'entreprise qui l'a formé, Anthony Pinelli se devait, en effet, de faire la preuve, d'emblée, d'une compétitivité au moins équivalente, à travers des services aussi performants.


Un capital paysager à préserver

Forte du dynamisme et de la bonne réputation dont jouissait son jeune patron, l'entreprise Pinelli Parcs et Jardins, a donc rapidement eu à répondre à une demande croissante dans une zone riche, il est vrai, en potentialités. Ceci, du fait de la présence, sur le territoire de la commune de Sagone (où elle est implantée) et des localités voisines, d'importants complexes touristiques et de nombreuses résidences secondaires.  
Autant de chantiers sur lesquels Anthony a fait la preuve qu'il avait de nombreux atouts pour réussir. Outre sa parfaite connaissance de la micro-région (dont il est originaire) et son sens du relationnel, le jeune homme déploie une grande énergie qui témoigne de sa motivation mais aussi de sa conscience professionnelle. Avant d'assurer l'entretien des espaces verts, privatifs ou collectifs, qui sont confiés à ses bons soins, il est fréquent qu'il en assume aussi la création, ce qui constitue bien sûr la partie la plus valorisante de son activité. Celle qui lui permet de donner libre cours à un esprit imaginatif qu'il conceptualise de manière à faire de ces jardins et parcs les symboles de la qualité de vie qu'offre son île natale. Un travail qui, d'une certaine manière, relève ainsi de la préservation d'un capital paysager appartenant à notre patrimoine. Pour l'exercer sans prétention, c'est ainsi qu'Anthony conçoit son métier, la satisfaction d'un chantier bien mené l'autorisant à croire qu'il a, à travers un aménagement harmonieux, modestement « œuvré » à la beauté de nos sites.

Des bases très saines

Évidemment, l’apport de fonds de Femu Quì à l’entreprise d’Anthony Pinelli trouve une légitimité supplémentaire dans le fait que cette entreprise concourt au maintien d'un service important en milieu rural et à la sauvegarde de trois emplois, avec la perspective que d'autres puissent être créées à travers le développement d'une activité reposant sur des bases très saines. Au premier rang de celles-ci figure donc la force de travail de ce jeune patron, déterminé à répondre aux attentes de sa clientèle, ainsi qu'aux espoirs placés en lui.  
D'un point de vue économique (potentialités dans ce secteur d'activités), sociétal (effort en direction du rural) comme humain (la personnalité de son porteur), le projet méritait donc d'être soutenu. La forme de pérennité à laquelle a pu accéder cette entreprise en l'espace de seulement quatre années, témoigne que le pari a été gagnant. La victoire d'une jeunesse corse qui, pour se prendre en mains, sait se retrousser les manches.

En savoir plus sur les entreprises financées par Femu Quì

 

 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85245 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40779 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345