Corse Net Infos - Pure player corse

Pilleurs d'épaves dans le Cap Corse


Rédigé par le Dimanche 21 Juillet 2013 à 10:22 | Modifié le Lundi 22 Juillet 2013 - 00:50


Nous vous avons souvent parlé de Stéphan Le Gallais et de sa passion pour les photos sous-marines. Le plongeur-photographe qui prépare un ouvrage sur toutes ses découvertes sous-marines de Corse est aujourd'hui hors de lui. Les raisons de sa colère ? Les pilleurs d'épave qui sévissent dans le Cap Corse.


Pilleurs d'épaves dans le Cap Corse
Dimanche matin il nous signalait, en effet, que le tableau de bord du P 47, qui gît au large de Santa Severa, a été volé. Et que les pilleurs s'activent, depuis jeudi, à démonter également les mitrailleuses de l'appareil. 
Le Republic P-47 Thunderbolt fut l'un des chasseurs américains les plus importants de la Seconde Guerre mondiale, et l'un des avions les plus produits de tous les temps avec plus de 15 000 exemplaires construits.
Sa grande taille et sa solide construction lui ont valu son surnom de Jug, abréviation de Juggernaut (Le Fléau). Il excellait dans les missions d'appui-feu des troupes au sol, qui devint rapidement son rôle principal.


Le crash de Santa Severa

Stéphan Le Gallais qui travaille à une BD sur les épaves sous-marines de Corse avec le dessinateur Antoine Asaro rappelle comment le P47 a fini a Santa Severa.
A la fin de 1943, deux chasseurs américains P47 Razorbak Thunderbolt s’amusent à voltiger dans les airs. L’un passe en rase-motte au-dessus du village de Porticciolo pendant que l’autre est au-dessus de la mer, arrivé à la sortie Nord du port de Santa Severa c’est le choc, Ils se percutèrent. Un des avions, explose avec son pilote et l’autre fait un amerrissage forcé. Le pilote est sauvé par les pêcheurs du petit port (pour la petite histoire c’était un chauffeur de taxi New-Yorkais de 20 ans).
Quelque année plus tard, Freddy Giuliani, se fait raconter l’histoire, entendant dire qu’il devait y avoir une épave de l’avion qui avait amerri. A force de recherches il retrouve le fameux P47 de Santa Severa (il est l’inventeur de l’épave), mais aussi des morceaux de l’autre avion. "
La suite sur la BD à venir…




1.Posté par Santoni le 21/07/2013 18:45
Le surnom de Jug ne vient pas de fléau mais de la cafetière, les pilotes lui avait donné ce nom car comparé à d'autres avions plus racés ( P51 Mustang, Spitfire,...), ils lui trouvaient la grâce d'une cafetière...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 13:13 SCB : Victoire impérative contre Metz !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41490 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37503 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33694 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37