Corse Net Infos - Pure player corse

Pierre-Jean-Luciani : "Mon sentiment ? On nous balade !"


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Lundi 18 Avril 2016 à 15:02 | Modifié le Lundi 18 Avril 2016 - 15:06


Comme il le souligne assez régulièrement, Pierre-Jean Luciani, président du Conseil départemental 2A est très fier de se trouver à la barre du Département et souligne avec beaucoup de circonspection que les choses continuent d’aller bien. Mais jusqu’à quand ?


Pierre-Jean-Luciani : "Mon sentiment ? On nous balade !"
- Les réformes à venir semblent vous laisser perplexe. Quel est votre sentiment ?
Je le dis et je le répète comme bon nombre de mes collègues, j’ai la nette impression qu’on nous balade. On nous fait monter à Paris, on discute presque dans le vide à mon sens dans la mesure où l’on sait que les ordonnances sont pratiquement bouclées. La visite du Ministre en Corse dans quelques jours nous en dira plus mais comme je le disais, tout est d’ores et déjà écrit. Nous allons néanmoins lui demander que l’on puisse émettre notre avis sur ces ordonnances. La loi NOTRe est votée, les ordonnances écrites, on se demande à quoi nous servons ? Je voudrai bien le savoir et interpeller à nouveau à travers le ministre que je vais inviter à venir au département pour discuter de tout cela
 
- En clair, c’est la fin du Département ?
En quelque sorte, c’est bien cela. Mes collègues l’ont annoncé ce matin, ils assistent à la mort du département. De mon côté, je ne le pense pas, en tout cas je me battrai jusqu’au bout  pour que nos départements survivent, cela même si la loi NOTRe, qui est une loi qu’il faut respecter pour créer une collectivité unique, mais donnons-nous le temps de la créer et pour le moment, restons tels que nous sommes. Il faudra du temps avant de s’occuper des 5000 agents et du reste. Tout cela ne peut se faire en un an, c’est impossible
 
On a senti une forte inquiétude chez les conseillers ce matin, est-ce votre avis ?
 - Ils ont cette impression que tout a été fait sans qu’ils soient consultés. Je ne peux rien leur cacher. Ce matin, je leur ai tenu un propos de vérité. Je pense qu’il faudra que l’on soit plus solide dans l’avenir, lorsque l’on va discuter avec le ministre Baylet ou le gouvernement s’il venait à l’idée du Premier ministre de venir en Corse. Je pense qu’il faudra dénoncer cette espèce de laxisme, cette façon de nous traiter comme si nous étions déjà morts ! Mais nous sommes encore là, on assure, on veut préparer, si la Loi NOTRe nous le permet, mettre en place une véritable collectivité unique mais en 2021, à l’échéance de notre mandat, dans la mesure où nous avons été élus comme dans tous les autres départements, pour six ans
Propos recueillis par J.-F.V.




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:58 Ajaccio : Un poids-lourd se couche dans un rond point

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:23 Ajaccio : Un semi-remorque se couche au rond-point !

Corse | Entretiens | Elections | Institutions


Les plus récentes
Entretiens
Nicole Mari | 05/04/2014 | 3994 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
Entretiens
Nicole Mari | 03/04/2013 | 1069 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire