Corse Net Infos - Pure player corse

Permis de construire annulés à Lozari : U Levante montre du doigt la municipalité de Belgodere qui réagit


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mardi 19 Mai 2015 à 19:26 | Modifié le Mercredi 20 Mai 2015 - 16:35


"Sur recours du Préfet de Haute-Corse, le tribunal administratif a annulé le 23 avril 2015, pour illégalités, deux permis de construire délivrés par la commune de Belgodère les 13 août et 26 septembre 2013 relatifs à la construction d’un pôle commercial à Lozari (L’Osari) . De ce fait, les deux bâtiments construits à ce jour, une boulangerie et une supérette sont sans permis de construire et totalement illégaux" dénonce l'association U Levante sur son site. La municipalité de Belgodere a aussitôt réagi… Vivement.



Sur son site, l'association "U Levante" précise : " Rappelons que, dès décembre 2013, nous avions alerté sur l’illégalité de ce projet, destiné à être “un pôle urbain d’animation et de commerces” : il est implanté  sur près de 20 000 mde terres de bonne potentialité agricole, inconstructibles au schéma d’aménagement  de la Corse, dans des espaces proches du rivage.

Alors que les jugements étaient déjà connus, un article élogieux d'un quotidien titrait le 25 avril dernier : ” Un SPAR dans l’esprit de revitalisation d’un territoire”, un SPAR qui devait “préserver la vie au village à travers le développement économique…”

Comment l’implantation de ce pôle commercial préservera-t-elle la vie du village distant de 8 km quand celui-ci comporte des petits commerces : pâtisserie, boucherie, bars, pharmacie…? Ce pôle ne peut que délocaliser, donc amoindrir l’attractivité du village, sa vie sociale, son animation!

Revitalisation? Non ! Dévitalisation aurait été un terme plus approprié. Ce pôle commercial est un facteur évident et assuré de déséquilibre avec le village, condamné à court terme à devenir un pôle secondaire… Et cela en toute illégalité au regard du code de l’urbanisme.

Et de conclure :"  Le Préfet de Haute-Corse demandera-t-il la démolition?".


Mairie de Belgodere : ​"U Levante demandant au préfet la démolition ne fait que tuer un cadavre…"

"Encore une fois, U Levante nous présente son festival de la désinformation" a, vivement, répliqué un peu plus tard, Lionel Mortini, le maire de Belgodere.
"La décision de justice évoquée dans leur newsletter du 18 mai 2015 fait référence à un permis de construire et à son transfert qui n’ont plus lieu d’être, car retiré le 26 février 2014. Il ne s’agit en aucun cas des permis de construire des deux bâtiments présentés par leur article.
Le permis de construire initial, porté par la commune, a été abandonné au profit d’un permis d’aménager pour la vente de lots à bâtir. Ce projet a été mené en étroite collaboration avec les services de la DDTM, en toute légalité au regard du code de l’urbanisme. Ce permis d’aménager, entériné le 4 avril 2014, n’a donné lieu à aucun recours.  
Deux de ces lots ont fait l’objet d’une vente et d’un dépôt de permis de construire par leurs acquéreurs. Ces permis ont été accordés le 14 mai et le 27 juin 2014 , purgés du recours des tiers. Ces constructions sont parfaitement légales.
D’autres ventes sont en cours pour la construction de plusieurs petits commerces, créant ainsi plus de 50 CDI, dans un véritable lieu de vie, complémentaire et non concurrent du village. 
Quant à la revitalisation, ce ne sont pas les militants d’U Levante, que l’on voit plus souvent dans les supermarchés que dans les petits commerces des villages, qui sont le mieux placés pour nous donner des leçons.
U Levante demandant au préfet la démolition ne fait que tuer un cadavre…"




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85278 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40791 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345