Corse Net Infos - Pure player corse

Paul Trojani : " Les CCI plus que jamais relais des politiques publiques"


Rédigé par le Jeudi 30 Mai 2013 à 18:31 | Modifié le Mardi 4 Juin 2013 - 08:22


L'assemblée générale ordinaire de la chambre de commerce d'industrie territoriale de Bastia et de la Haute-Corse, qui s'es tenue jeudi après-midi à l'hôtel consulaire sous la présidence de Paul Trojani, s'est déroulée sous le signe de l'actualité  économique nationale et régionale.


Paul Trojani  : " Les CCI plus que jamais relais des politiques publiques"
Le président de la CCIT2B a en effet  évoqué les évènements qui ont marqué l'activité du Réseau ces derniers mois et les initiatives du Gouvernement pour relancer la croissance en présence notamment de Christian Guicheteau, directeur général des Finances publiques représentant le préfet de Corse Patrick Strzoda, et Jean Rampon, secrétaire général de la Haute-Corse représentant le prefet du département, Alain Rousseau
Paul Trojani a en effet souligné que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault  et André Marcon, président de l'ACFCI, venaient se signer le Pacte de confiance ainsi que le Contrat d'objectifs et de performances lors de la récente assemblée générale des Chambres Françaises de Commerce et d'Industrie à laquelle il a assisté en compagnie de Jean Dominici, président de la Chambre régionale de commerce et d'industrie de Corse, ainsi que de Philippe Albertini, directeur général de la CCIT2B.

"Un réseau exceptionnel"
Lors de cette assemblée Jean-Marc Ayrault a rappelé que le pacte de confiance est la concrétisation des missions de service public des CCI  ajoutant qu'elles " disposent d’un réseau exceptionnel d’établissements pour répondre aux besoins des entreprises »
Au cours de l'assemblée générale de Jeudi, Paul Trojani a souligné que " ces deux documents,  nourris par d’intenses négociations et portés par une forte volonté de placer les CCI au cœur de la stratégie du gouvernement, actent un certain nombre d’objectifs et tracent la feuille de route des CCI pour ce qui concerne leurs missions premières, à savoir des missions de service public et d’intérêt général, de proximité, au service des entreprises et des territoires. Le fil conducteur étant que chaque partie s’engage au bénéfice du redressement économique du pays et de l’emploi.
Pour nos établissements cela signifie des engagements répondant aux besoins du Gouvernement, notamment en termes d’économies à réaliser et d’efficience, en optimisant la gestion des personnels, et en mutualisant des services, de manière à dégager des marges bénéficiaires pour accompagner les entreprises.
Par ailleurs, la voie de la contractualisation avec les collectivités territoriales figure en bonne place parmi les préconisations du pacte
."
En « contrepartie » de ces résolutions et de la « commande » des pouvoirs publics, les CCI sont confortées dans leur rôle de corps intermédiaire et seront plus que jamais des relais des politiques publiques. Leur ressource fiscale ne sera pas remise en cause, elle n’aura que plus de lisibilité au sein d’un modèle économique ou la performance interne sera mesurée, au cœur d’un « contrat d’objectifs » qui va privilégier l’entreprise, à travers 7 axes majeurs où l’on retrouve notamment des missions d’accompagnement, de simplification, et de formation."
"Je dirais simplement pour conclure qu’il s’agit d’une étape importante, fondatrice d’une nouvelle façon de travailler qui engage nos institutions comme elle engage chacune et chacun d’entre nous."

"Transports maritimes fragilisés"

Paul Trojani s'est ensuite attardé sur la situation de la Corse qui a vu ses chiffres du chômage dépasser ceux de la moyenne nationale (12% en Corse et 9,8 % sur le plan national). Il s'est dit préoccupé par la situation actuelle qui engendre  "la mobilisation et l’investissement de toutes nos institutions, en raison d’une conjoncture qui était prévisible, et au vu du climat de morosité qui entoure les différents secteurs, que ce soit en matière de commerce et de consommation, comme dans le bâtiment ou les travaux publics où la commande est en nette régression. Il faut en effet compter avec ce qui chez nous est souvent un facteur d’inquiétudes : je veux parler de la question des transports, et en particulier actuellement, les transports maritimes fragilisés par des approches techniques, juridiques et sociales incertaines.'


Ports et aéroports  : Offre supérieure
Le président de la CCIT a également évoqué Les perspectives concernant la saison des ports et aéroports,  "A travers les prévisions des compagnies on sait à présent que l’offre est supérieure à celle de l’an dernier. Cela est le résultat d’une stratégie innovante portée entre les CCI de Corse et l’ATC."
Abordé, aussi, le secteur de la formation notamment " le succès de notre école de management de niveau international, appelée à connaître une autre évolution à travers la prochaine fusion entre Euromed, et « Bordeaux Management ». Fusion officialisée en octobre dernier et qui sera effective en juillet 2013 pour donner naissance à « Kedge » Méditerrannée, ce qui permettra à Bastia de faire une rentrée 2014 sous cette nouvelle appellation."
Evoqué, enfin, l’Action Economique,  nouvellement rebaptisé « Direction des Entreprises et des Territoires » "  un secteur qui se trouve au cœur des missions de notre chambre".
" Dans un contexte national où notre tutelle aussi bien que le Gouvernement, s’engagent sur la voie d’une dynamique nouvelle au service des entreprises et des territoires, notre propre dynamique, notre propre stratégie, trouvent toute leur place dans le cadre d’une politique de proximité dont je rappelle qu’elle nous ramène aux principes fondateurs du plan de mandat."





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85060 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40724 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344