Corse Net Infos - Pure player corse

Patrimoniu et Bastia fêtent San Martinu à Paris au Canal Saint-Martin


Rédigé par Nicole Mari le Lundi 14 Septembre 2015 à 20:31 | Modifié le Lundi 14 Septembre 2015 - 21:06


La Corse, représentée par Patrimoniu et Bastia, est l’invitée d’honneur de « La Saint-Martin d’automne » qui se tiendra du 18 au 20 septembre autour du canal Saint-Martin à Paris, lors des journées européennes du patrimoine ! Cette opération de promotion de la Via Sancti Martini, Itinéraire culturel européen, est organisée par le Réseau européen des centres culturels Saint Martin, avec le soutien du Centru culturale San Martinu – Corsica et du Centre culturel européen Saint Martin de Tours. Patrimoniu et, désormais, Bastia sont au cœur de cet itinéraire qui ouvrira en 2016 pour le 1700ème anniversaire de la naissance du saint. Explications, pour Corse Net Infos, de Christian Andreani, président du Centru culturale San Martinu-Corsica.


Le canal Saint Martin à Paris.
Le canal Saint Martin à Paris.
- Qu’est-ce que la Corse fait à Paris au canal Saint-Martin pour les journées du patrimoine ?
- Nous fêterons la Saint-Martin d’automne. Nous avons été choisis parmi le réseau des centres culturels européens pour annoncer, aux côtés du Centre culturel européen Saint Martin de Tours, l’ouverture, en 2016, de la Via sancti Martini, le chemin de saint Martin, labellisé « Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe ». Nous en profitons, également, pour sensibiliser le public aux premières manifestations du 1700ème anniversaire de la naissance du saint qui se tiendront l’année prochaine dans toute l’Europe. La Corse, par l’intermédiaire de Patrimoniu et de Bastia, est mise à l’honneur à Paris dans le cadre de cette opération.
 
- Pouvez-nous nous rappeler ce qu’est cet itinéraire ?
- Cet itinéraire culturel du Conseil de l’Europe part de la ville de naissance de saint Martin, Szombathely, en Hongrie et arrive à Tours, la ville où il fut nommé évêque et enterré. Il traverse de nombreux pays, comme la Hongrie, la Slovénie ou la Croatie, et des régions, comme la Vénétie, la Lombardie… sur 2500 kilomètres, dont la Corse. Patrimoniu est, historiquement et symboliquement, le premier village martinien et la porte d’entrée de l’itinéraire dans l’île et en Méditerranée. Les deux emblèmes des villes martiniennes ont été posés dans l’église San Martinu : le « Pas de saint Martin » en 2008 et la borne « D st M », sur le parvis, en 2009. Désormais, Bastia, qui possède un important patrimoine martinien, encore méconnu, rejoint l’itinéraire et le réseau des villes martiniennes.
 
- La ville de Bastia sera-t-elle présente à Paris ?
- Oui ! Aux côtés de Patrimoniu, de sa confrérie et de ses vignerons. Le maire de Bastia, Gilles Simeoni, le maire de Patrimoniu, José Poggioli, et le maire adjoint, Jean-Baptiste Arena, seront, avec nous, pendant deux jours à Paris et annonceront leur implication dans A Via San Martinu. Les bannières des deux villes flotteront sur le canal Saint-Martin. Ce sera incroyable de voir ça ! Nous avons invité d’autres élus corses qui nous semblent susceptibles de partager notre démarche axée sur une certaine vision du devenir de notre île, notamment la valorisation de notre patrimoine, le développement durable et l’écotourisme.
 
- Il y a 9 centres culturels martiniens en Europe et bientôt 12 avec le Luxembourg et les régions de la Flandre et de la Wallonie. Pourquoi le choix s’est-il porté sur vous ?
- U Centru culturale San Martinu-Corsica incarne l’esprit même de l’itinéraire, tant au niveau de l’agriculture que de la culture et de l’identité d’un territoire. Il n’est pas né pour rien à Patrimoniu ! Rappelez-vous que, selon la légende, le village doit sa naissance et son nom à Saint Martin qui découvre, émerveillé, la vallée de la Conca d’Oru du haut de Teghime, tend son doigt et dit : « Ecce mio patrimoniu ! ». Il chasse le diable, qui lui dispute ce territoire, et le précipite dans le Golfe de Saint Florent. Il part en procession avec les villageois, que la sécheresse menace de famine, et fait tomber la pluie. Devenu le Saint-patron du blé, de la vigne et des vignerons, il veille sur le village de Patrimoniu depuis le 4ème siècle et la tradition, revivifiée par les vignerons, par a Cunfaternita San Martinu et les associations culturelles, n’a jamais été aussi vivante. Ce qui fait, de Patrimoniu, un centre très dynamique du Réseau des itinéraires. Il développe un modèle important pour les autres centres culturels.
 
- En quoi l’est-il ?
- Nous avons, depuis huit ans, à travers principalement, a Cunfraternita et u festivale d’autunnu di a ruralità, et grâce au soutien jamais démenti des vignerons de l’AOC Patrimoniu, travaillé à la création de cet itinéraire et à la valorisation des territoires ruraux. Nous bénéficions, désormais, de l’implication totale de la nouvelle équipe municipale de Patrimoniu. C’est d’ailleurs nous qui avons conçu la manifestation « Voix du Monde en partage » qui proposera plusieurs spectacles pendant les trois jours de notre présence autour du canal Saint-Martin à Paris.
 
- Justement qu’allez-vous proposer pendant ces trois jours à Paris ?
- Le programme est éclectique et se décline sur le même mode que celui du festivale d’autunnu di a ruralità, c’est-à-dire des concerts, des visites guidées, des conférences et des stages de polyphonies du monde. Avec des points forts, notamment, samedi, un concert de polyphonies sacrées de la tradition corse par a Cunfaternita San Martinu di Patrimoniu à l’Eglise Saint-Martin des Champs, et un concert dans le hall Saint Martin de la gare de l’Est. Egalement, quatre concerts, dimanche, sur le canal Saint-Martin lors de la fête organisée par la mairie du 10ème arrondissement et l’association « Tous ensemble le 10ème ». Un diner concert aura, également, lieu, vendredi 18 à l’espace Cyrnéa. D’autres animations sont prévues dans le quartier Saint-Martin, notamment une dégustation des vins de l’appellation AOC Patrimoniu. Nous participons aux conférences qui se tiendront au musée des Arts et Métiers où il y aura une présentation de l’itinéraire, de la bande verte et citoyenne et l’annonce du lancement de sa première étape corse en présence des maires de Patrimoniu et de Bastia.
 
Propos recueillis par Nicole MARI
 

La portion française de la Via Sancti Martini, Itinéraire culturel européen.
La portion française de la Via Sancti Martini, Itinéraire culturel européen.
Programme de la Saint Martin d’automne à Paris, quartier et canal Saint Martin :
 
- Vendredi 18 septembre :
- 10 h 00 - 16 h 00 : Stage de Polyphonies du Monde, Rens. : cecilevoltz@gmail.com
- 17 h 30 : Gare de l’Est, Hall Saint-Martin, Animation musicale, Polyphonies du Monde avec les stagiaires des ateliers
- 20 h 00 : Concert  « Incontru a voce », Associu A Cappella, Ascolta, Caramusa. Espace Cyrnéa  38 allée Vivaldi (12ème)
- Dîner corse : Spécialités de l'île de beauté, Prix 35 € (concert + dîner). Réservation : 01 43 40 13 43
 
- Samedi 19 septembre :
- 10 h 30 – 12 h 30 : Visite du quartier Saint-Martin avec Bruno Judic, président du Centre Culturel Européen Saint Martin de Tours
- 14 h 15 – 15 h 45 : Conférences, Musée des arts et métiers, 60 rue Réaumur (3ème) Entrée gratuite
Bruno Judic, Président et professeur des Universités (Histoire médiévale) : « Saint Martin et Saint-Martin-des-Champs »
Antoine Selosse, directeur «  La Bande verte et citoyenne expérimentée le long du chemin de saint Martin »
- 16 h 30 - 17 h 30 : Concert  A Cunfratèrnita San Martinu di Patrimoniu, Polyphonies sacrées de la tradition corse, Eglise Saint-Martin-des-Champs, 36-38 rue Albert Thomas (10ème). Entrée libre
- 20 h 00 : Dîner Alimentari, 64 rue Jean-Pierre Timbaud (11ème), Formule: 25 € . Réservation : 06 62 30 89 00
 
 - Dimanche 20 septembre :
Concerts de 10 à 18 heures :
10 h30 / 10 h 50 : Chapelle des Récollets
11 h 30 / 12 h 00 : Scène devant Jemmapes
16 h 00 / 16 h 20 : Scène «Ensemble nous sommes le 10ème» (située devant le kiosque dans le jardin Villemin)
17h 00 / 17h 30 : Gare de l’Est, Hall Saint-Martin
18 h 10 – 18 h 30 : Chapelle des Récollets
Avec Associu a Cappella Patrimoniu (Polyphonies de Corse), Asubakatchins (chant spontané), Ascolta (polyphonies du monde),La Compagnie des regains (arts croisés), Ensemble Phemios (musiques de Celtie à Byzance), Caramusa E Cetera (polyphonies chants et musiques de Corse).

Christian Andreani, président du Centru culturale San Martinu-Corsica.
Christian Andreani, président du Centru culturale San Martinu-Corsica.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13930 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 6964 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28