Corse Net Infos - Pure player corse

Patrick Strzoda, directeur de cabinet du président de la République : " La Corse que j'ai aimée…"


Rédigé par le Dimanche 14 Mai 2017 à 19:16 | Modifié le Dimanche 14 Mai 2017 - 21:37


Après Pierre-René Lemas, un autre ancien préfet de Corse va tenir un rôle important aux côtés du nouveau président de la République. Le premier, aujourd'hui président de la Caisse des Dépôts et consignations, avait été secrétaire général de l'Elysée au début du quinquennat de François Hollande. Le second, qui a quitté la Corse en Juillet 2013 pour la Bretagne, vient d'être nommé directeur de cabinet de Emmanuel Macron, le nouvel occupant de l'Elysée. La veille de son départ pour la Bretagne, il avait dit combien il avait apprécié son passage sur l'île et combien il l'avait aimée. Le voilà désormais bien placé pour répercuter son message au plus haut niveau…


Patrick Strzoda, directeur de cabinet du président de la République : " La Corse que j'ai aimée…"
"Vous avez été accepté par les Corses parce que vous avez compris beaucoup de choses de la Corse ». « Au delà de ce compliment reçu il y a peu, il y a dans cette appréciation, ce qui pourrait être la feuille de route de l’Etat en Corse : En Corse, l'Etat doit se faire accepter » .
Le 5 Juillet 2013, dans les salons de la préfecture de Corse, Patrick Strzoda avait expliqué combien cette mission est " difficile quand il s’agit d’exercer des missions régaliennes et d’autorité, de garantir l’ordre et la tranquillité publique. "
« Il faut pour y parvenir, de la clarté dans le discours, de la constance et du discernement dans l’action, savoir assumer ses responsabilités, et communiquer sur le sens de l’action, et sur les résultats obtenus. C’est en ce moment la démarche du Gouvernement dans la lutte, implacable, engagée contre le banditisme qui veut asservir la Corse. » 


« Mais j’ai aussi eu la chance de découvrir la Corse qui produit, qui crée des richesses, de l’emploi… Grâce à des contacts réguliers avec des agriculteurs, des chefs d’entreprises, des partenaires socio-économiques qui m’ont fait partager leur passion et leur fierté de faire avancer la Corse. » « La Corse qui entreprend, c’est aussi celle qui investit dans des secteurs prometteurs, et pour lesquels elle conjugue recherche, développement, formation, production, commercialisation… afin de créer une économie qui offre des perspectives d’emploi qualifiés pour les jeunes. » 
« Voilà la Corse que j’ai aimée, pour laquelle j’ai mobilisé mon énergie et mon savoir faire professionnel, et qui nous a également donné des amis, qui sont là ce soir, pour nous aider à tourner la page. » 

Propos de circonstance ?
L'avenir nous le dira.
En 2013, peu avant son départ Femu a Corsica, qui avait montré du doigt certains points de désaccord avec le représentant de l'Etat, n'avait pas cependant été tendre à l'égard de Patrick Strzoda.

 





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90653 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47705 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39542 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 434