Corse Net Infos - Pure player corse

Pascal Dombis à l'espace Orenga de Patrimonio : " Time is time was"


Rédigé par le Lundi 17 Juillet 2017 à 18:25 | Modifié le Lundi 17 Juillet 2017 - 21:36


Déjà présent en 2007 avec l’exposition RRB, Pascal Dombis revient investir l’espace Orenga de Patrimonio avec une nouvelle exposition originale. "Time Is Time Was" est une création illustrant la question récurrente abordée dans le travail de l’artiste : celle du Temps. Une exposition à voir jusqu'au 1er Octobre.


Pascal Dombis à l'espace Orenga de Patrimonio : " Time is time was"
Cette exposition invite à une réfexion sur notre rapport au temps à travers les univers numériques et technologiques contemporains dans lesquels nous sommes immergés. Le titre de l’exposition est inspiré de The Philosophy of Andy Warhol (from A to B and Back again) qu’Andy Wharhol avait lui-même repris de James Joyce dans A portrait of the artist as a young man : Time is, Time was, Time shall be know more .
L’exposition s’ouvre sur une œuvre extérieure monumentale, le Time Cube. Un cube miroir imprimé d’une centaine de textes et de citations d’auteurs majeurs, en français, en anglais et en corse inspirés par la thématique du temps.


Ses quatre surfaces miroirs, créent des jeux de reflets, reflets de visiteurs, reflets de paysages imprimant une dimension in nie dans laquelle les paramètres temporels et spatiaux de l’œuvre s’interpellent et se répondent. Les textes sont intégrés au Cube par un algorithme de prolifération aléatoire, reproduits en différentes tailles et différentes orientations. La juxtaposition non linéaire des différents textes, autorisant plusieurs niveaux de lecture, suscite alors de l’inattendu, des surprises, des glissements de sens.


L’exposition se poursuit par une installation vidéo en triptyque mono- chrome composée en référence à l’histoire de la n de la peinture. Color Screen of Death L’œuvre est composée de trois écrans respectivement basé sur une couleur primaire : rouge, jaune, bleu. Elle fonctionne sur le principe d’un fondu très lent, des couleurs primaires, vers le noir et le blanc. L’impuissance computationnelle de l’ordinateur produit des erreurs inattendues telles que des pixels, des clignements, des matières organiques à l’écran. De ces bruits visuels, Pascal Dombis cherche à faire apparaître des formes, des structures, des rythmes qui ne sont pas initia- lement programmés. Les motifs varient avec la position du spectateur, se métamorphosent au gré de leurs mouvements, par le biais du prin- cipe lenticulaire qui couvre la surface de l’écran.


Le lenticulaire est un matériau que Pascal Dombis privilégie depuis une quinzaine d’années pour créer des images dont les perturbations, (troubles optiques, effets de rémanences,...) interpellent le spectateur. Le titre de cette œuvre est une référence directe à l’expression «Geek» (Blue Screen odf Death), qui décrit les écrans bleus affichés par Windows suite à une erreur fatale du système provoquant son arrêt. L’accrochage est en outre une référence directe à l’œuvre du constructiviste Rodchenko Pure Red Color, Pure yellow Color, Pure Blue color, qui, exposée en 1921, représentait pour son auteur la n de la peinture. D’autres œuvres : lenticulaires sur métal et vidéos complèteront cette composition. L’ exposition se ter- mine par une installation vidéo interpellant notre perception du temps et notre mémoire au travers d’expériences cinématographiques, The Endless . Des milliers de souvenirs de fins de films se succèdent en un ruban in ni de quelques secondes, juste le temps de se remémorer les dernières images, leurs protagonistes et le dénouement. Ces derniers plans sont montés selon un mode aléatoire par un logiciel vidéo. Ils sont di usés à des vitesses variables ; les vitesses accélérées produisent un e et hypnotique, les fondus au noir sont amplifiés.


Pascal Dombis collecte depuis des années ces fins de films de cinéma à travers toutes les périodes de l’histoire du cinéma depuis les premiers films en noir et blanc de la première moitié du XXème siècle jusqu’au plus récents blockbuster hollywoodien et de toutes les origines géographiques : films européens, asiatiques, sud-américains et indiens. Vertiges, allégresse, effet de tourbillon fusionnent dans la cinémathèque mentale et singulière de chacun. Un voyage qui n’en finit jamais.
The Endless est une œuvre toujours en cours sur laquelle Pascal Dombis travaille depuis 2012.
Cette pièce a été montrée dans plusieurs expositions à paris, Hong-Kong, Budapest et Bogota.
L’espace Orenga accueille une version enrichie des derniers fillms.


Pascal Dombis imagine, conçoit et compose à partir des événements fortuits et inattendus produits par l’ordinateur, devenu depuis peu un élément central de notre vie au quotidien. Il explore l’univers numérique, sa force créatrice et sa force destructrice, ses incidences sur notre comportement et évolution. Entre la mathématique et la physique il y a l’art qui place le spectateur, sa perception et son ressenti au cœur de cet univers souvent indéchirable et infini tout comme le temps et l’espace qui nous détermine. 

---

ESPACE ORENGA
+33 (0)4 95 37 45 00
contact@orengagagaffory.com
www.orengagaffory.com
Lieu dit Morta Majo — 20253 Patrimonio


 





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 21:39 Musique : Les 30 ans du groupe "Orizonte"

Livres | Musique | Evènements | Lingua corsa | Cuisine


Les plus récentes
Evènements
Charles Monti | 02/07/2016 | 9171 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Evènements
Charles Monti | 01/09/2016 | 5648 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Evènements
Charles Monti | 02/07/2013 | 5093 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 47