Corse Net Infos - Pure player corse

Partenariat ville d’Ajaccio-CCI 2A : Parking, palais des congrès au cœur de l’entente


le Vendredi 9 Octobre 2015 à 17:35 | Modifié le Vendredi 9 Octobre 2015 - 17:40


La réflexion est commune et ne date pas d’aujourd’hui. Voila plusieurs mois que la Ville d’Ajaccio et la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Corse-du-Sud s’entretiennent sur le devenir du centre ville. Raison pour laquelle le maire d’Ajaccio et le président de la CCI-2A ont officialisé hier un partenariat en faveur de la redynamisation du centre ville de la Cité impériale. Des potentialités, il y en a, chacun en est parfaitement conscient. Des difficultés aussi, c’est bien pour cela que des entretiens, il s’est dégagé une volonté d’élaborer un projet partagé afin de doter Ajaccio d’une attractivité nouvelle


Au cours de la dernière campagne électorale, on se rappelle des propos de Laurent Marcangeli et de ses colistiers à propos d’Ajaccio et de son centre-ville et de l’éventualité d’un nouveau parking : « Nous abandonnerons le parking Campinchi actuel et notre collaboration avec la CCI va nous permettre de construire un autre parking d’un millier de places. » Quelques mois après l’élection de la nouvelle équipe, le projet est redevenu d’actualité entre la municipalité et la CCI-2A. Les voilà en mesure de commencer un nouveau chantier, vaste certes, mais combien dynamisant pour la ville. La mobilisation est donc de mise.
Il y aura des actions, cela va sans dire, beaucoup d’actions qui s’articuleront autour de quatre axes majeurs :
 
  • L’organisation des flux de circulation et de stationnement
  • L’étalement de la saison touristique
  • La mise en œuvre du Schéma d’Aménagement du fond de baie
  • Une politique dynamique en faveur du commerce de proximité.
 
Palais des congrès et parking
Deux annonces fortes ont ainsi été faites ce vendredi : l’implication de la Ville d’Ajaccio pour le développement du Palais des Congrès, mais aussi et surtout quelque chose qui était déjà dans les cartons, à savoir la création d’un nouveau parking dont l’emplacement exact sera acté à l’issue des études de faisabilité. Une volonté pour la municipalité et la chambre consulaire de travailler vite et bien, comme l’a souligné Laurent Marcangeli :
« Il n’y a rien de nouveau. Nous avons toujours considéré que la CCI est un partenaire privilégié. C’est la concrétisation que ce que nous avons annoncé lors de la campagne des élections en 2014 et 2015. C’est un partenariat qui est fort et ambitieux pour la ville. Nous sommes dans cette optique avec le président Miniconi. Des décisions seront prises rapidement. La ville d’Ajaccio a l’intention d’accompagner la CCI pour un palais des congrès vers un avenir ambitieux. Oui, nous participeront aux côtés de la CCI à la gestion de ce bel outil. Pour ce qui est de l’aménagement du territoire, à travers la circulation, nous créerons avec la CCI un parc de stationnement qui permettra d’apporter des solutions à la circulation automobile. L’objectif est de redonner une forte attractivité à la ville. La responsabilité d’un président de Chambre de Commerce et d’un maire c’est de faire ce qui est nécessaire pour redonner vie à notre centre. Nous voulions donner ce signal dès aujourd’hui avec M. Miniconi. Je ne peux pas me satisfaire d’avoir derrière la mairie, pendant trente ou quarante ans, un parc de stationnement qui n’est pas là où il devrait être. La place Campinchi devra être autre chose et ça passe aussi par un travail en commun avec la CCI. Ces décisions seront prises le plus rapidement possible. En ce qui concerne le parking, nous connaîtrons les conclusions du rapport en novembre prochain. Nous prendrons le temps qu’il faut pour trouver l’endroit idéal et nous passerons les accords nécessaires. Les opérations seront réalisées dans des délais raisonnables. »

Piétonisation et étalement de la saison touristique

En attendant le projet d’ouverture de la citadelle aux ajacciens et des choix qui s’opèreront en matière de stationnement, une piétonisation, totale ou partielle de la vieille ville pourrait être envisagée. Possible également, une limitation de vitesse limitée à 15 km/h et 30 km/h sur certains secteurs précis. Cet objectif doit se décliner sur trois secteurs principaux :
 
Tourisme d’affaire : Ajaccio bénéficie d’un outil unique, le palais des congrès, important vecteur d’image et de retombées économiques. Le palais des congrès contribue largement au rayonnement touristique de la ville. La municipalité participera à la gestion de l’outil ainsi qu’à son financement au sein d’une structure dont les contours juridiques seront définis rapidement
 
- Tourisme historique et patrimonial : il dispose de potentialités illimitées. La figure de l’Empereur et l’empreinte des Bonaparte sur leur ville d’origine ne sont pas suffisamment exploitées à des fins de construction d’une identité ajaccienne forte vis-à-vis des publics extérieurs.
Croisières : Ajaccio est le premier port de l’île et dispose d’un équipement inédit, le môle croisières. La synergie ville-CCI permettra d’améliorer l’offre « destination ajaccienne » afin de répondre au mieux aux souhaits des compagnies.
  
Fond de baie et commerces de proximité
A propos du fond de baie, qui a été adopté par l’Assemblée de Corse il y a 5 ans, il a pour principal objectif un fonctionnement plus harmonieux des activités urbaines et portuaires. C’est un meilleur équilibre qui s’instaurera entre la ville et le port avec une sécurité du citoyen accrue dans la mesure où le dépotage pétrole-gaz sera déplacé au Ricanto et apportera un désengorgement de la circulation urbaine par la suppression du transit quotidien de près de 300 poids lourds. Cela, grâce au déplacement du fret à St Joseph. Cela permettra également de libérer des espaces destinés à l’accueil des bateaux de croisière.
Un linéaire d’environ 1 500 mètres en bord de mer constituant l’entrée de la ville devrait être aménagé. La CTC, en collaboration avec la ville et la CAPA, travaille, sous l’égide du préfet, à l’élaboration d’une solution en matière de circulations routière et ferroviaire.
Dernier point, le commerce de proximité. Partenaires depuis fin 2013 dans l’Associu Cummerciu e sviluppu in Aiacciu, qui emploi un manager en centre ville, la ville et la CCI souhaitent donner une dimension élargie à ce partenariat. La ville s’est dotée d’un service spécifiquement dédiée au commerce et à l’artisanat qui, avec la CCI et l’ensemble des acteurs, oeuvrera à la mise en place de ce projet de redynamisation du centre ville.
Prochainement, nous assisterons à la concrétisation des premières actions conjointes.
J.F.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85503 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40930 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348