Corse Net Infos - Pure player corse

Parlemu Corsu mobilise la société civile à Ajaccio pour le statut de coofficialité


Rédigé par Nicole Mari le Samedi 24 Mai 2014 à 00:08 | Modifié le Dimanche 25 Mai 2014 - 00:23


Ce samedi 24 mai, à Ajaccio, débute à 15h30 devant la Préfecture une manifestation pour demander à l’Etat de reconnaître le statut de coofficialité de la langue corse votée par l’Assemblée territoriale (CTC). La mobilisation se poursuivra, place du Diamant, par une fête de la langue qui réunira la quasi-totalité des groupes culturels et chanteurs insulaires, une centaine d’associations venues de toute l’île et 11 Amicales de la diaspora qui feront spécialement le déplacement du continent. Avec ce programme très festif et revendicatif, Parlemu Corsu appelle tous les Corses au rassemblement.


Forte mobilisation populaire à Corte en avril 2013.
Forte mobilisation populaire à Corte en avril 2013.
Le 18 mai 2013, il y a tout juste un an, l’Assemblée de Corse adoptait le statut de coofficialité à une très large majorité. Neuf jours auparavant, un sondage établissait que 90% des Corses sont pour le bilinguisme. Le mois précédent, le Collectif Parlemu Corsu, qui se bat depuis sept ans pour la construction d’une société bilingue, rassemblait plus de 2000 personnes à Corte. Malgré cette volonté populaire massive, rien n’a bougé. La revendication corse n’a pas été entendue par l’Etat qui fait la sourde oreille. Pire, elle est même balayée, d’un négligent revers de main, par le gouvernement socialiste de François Hollande qui, malgré ses promesses de campagne, ne se résigne pas à ratifier la Charte des langues minoritaires et régionales.
 
Une mobilisation civile
Devant ce silence méprisant de Paris, le Collectif Parlemu Corsu repart en campagne à sa manière particulière, à la fois, ludique et revendicative. Il organise, ce samedi 24 mai à Ajaccio entre la Préfecture et la Place du Diamant, une spectaculaire démonstration de force tranquille et d’union la plus large possible pour demander à l’Etat de reconnaître le droit d’un peuple à parler sa langue. « Nous voulons montrer que l’ensemble de la société civile se mobilise pour sa langue et que le refus de l’Etat de prendre en compte le vote de la CTC est le refus d’une volonté populaire. Les élus corses n’ont pas voté pour se faire plaisir le statut de coofficialité, mais parce qu’il correspond vraiment à un profond désir de continuité, de respect et de défense de la langue. Le statut ne doit pas rester une coquille vide. Il faudra lui donner un contenu, des moyens humains et financiers, un plan pour permettre aux deux langues de cohabiter harmonieusement », commente Micheli Leccia, président du Collectif.
 
Discours et chansons
La manifestation alternera chants et musiques avec des discours revendicatifs, des concerts, des spectacles et des messages de soutien. C’est au son des tambours qu'elle débutera à 15h30 devant la Préfecture, puis se déplacera en chantant jusqu’à la place du Diamant pour une grande soirée festive. La quasi-totalité des groupes culturels et chanteurs insulaires, 106 associations venues de toute l’île, 11 Amicales de la diaspora qui feront spécialement le déplacement du continent, des élus et militants politiques, des sponsors, des commerçants… ont répondu à l’appel du collectif. Dans une atmosphère très colorée, 43 groupes musicaux, 27 solistes et 7 groupes de théâtre, soit au total 250 artistes vont se relayer sur scène : Eric Mattei, Maï Pesce, Felì, Patrizia Gattacecca, Jacky Micaelli, Canta u populu corsu, I Mantini, Alte voce, Alizée, Hubert Tempête, I sumeri castrati… pour chanter des polyphonies, de la variété et du rock des années 70, 80 et 90 et pour interpréter, dans un esprit d’échange et de communion, les grands standards des autres. Mais aussi des sportifs : les clubs de supporters s’uniront pour brandir sur scène la même banderole « coofficialità », les Socios GFCA, les clubs de volley, le comité corse de cyclisme, le club des motards de Bonifacio, la Ligue corse d'échecs…  

Une dynamique positive
Cette nouvelle action de défense de la langue corse a été annoncée le 17 mai dernier par un cortège de vélos et de motos défilant dans les rues d’Ajaccio pour, à la fois, symboliser la chaîne de solidarité formée par les associations qui soutiennent la démarche du Collectif et rappeler la mobilisation prévue, une semaine plus tard. A cette occasion, deux banderoles ont été déployées sur la Place du Diamant portant les logos des 106 associations participantes, leurs messages de soutien à la démarche du Collectif Parlemu Corsu et leur appel à se mobiliser.
Le soir du 24 mai, 4000 écharpes et 1000 bandanas aux couleurs orange et blanche de Parlemu Corsu avec la mention « Suscita bislingua » seront vendus pour amortir financièrement cette manifestation qui ne bénéficie d’aucune subvention. « A un moment donné, nous demanderons à tout le monde de brandir les écharpes », indique Micheli Leccia. Le Collectif appelle à un large rassemblement de la société civile insulaire et pense que cette dynamique positive finira par porter ses fruits. Micheli Leccia en est sûr : « Si tout le monde y met du sien, ce qui paraît impossible, peut devenir possible ! ».
 
N.M.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:08 La magie de Noël à Biguglia

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85167 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40749 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345