Corse Net Infos - Pure player corse

Ouverture du 20e Festival du Film de Lama


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 26 Juillet 2013 à 16:17 | Modifié le Vendredi 26 Juillet 2013 - 21:45


Le 20e Festival du Film de Lama placé sous la présidence d’honneur de son fondateur Mathieu Carta et sous la direction de Tony Ceccaldi, se déroulera du 27 juillet au 2 août 2013, en Haute-Corse. Plus de 60 films, courts ou longs, documentaires et fiction, seront projetés sur les 4 sites du festival, dont 3 en plein air.Tous les longs métrages sont programmés en avant-première de leur sortie en salles.


Ouverture du 20e Festival du Film de Lama

En ouverture du festival, le 27 juillet, la comédienne Yolande Moreau sera là pour présenter son 2e long métrage derrière la caméra, Henri, après le succès de sa projection au dernier Festival de Cannes.
Deux autres réalisatrices la rejoindront à Lama : Rebecca Zlotowski et Solveig Anspach.
Rebecca Zlotowski viendra présenter Grand Central, interprété par Léa Seydoux, Tahar Rahim et Olivier Gourmet, et remarqué à Cannes dans la section Un certain regard.
Solveig Anspach accompagnera plusieurs de ses films lors d'une journée qui lui sera consacrée, parmi lesquels, en avant-première, son tout nouveau long métrage, Lulu, femme nue, dont le rôle principal est tenu par Karin Viard.
François-Xavier Demaison, qui était venu l'an dernier présenter Comme des frères en avant-première, et qui a succombé aux charmes du village et de ses habitants, sera également au côté des organisateurs cette année, en tant que parrain de cette 20e édition.
Comédien, metteur en scène, Thierry de Peretti est lui aussi passé à la réalisation : il accompagnera son premier long métrage : Les Apaches, très remarqué à la Quinzaine des Réalisateurs (Cannes 2013).
Comme Les Apaches, le court métrage Suis-je le gardien de mon frère ? a été tourné en Corse : il sera projeté en présence de son réalisateur, Frédéric Farrucci.
De nombreux comédiens corses de ces deux films seront également présents.

Parmi les avant-premières prévues, citons encore Un château en Italie, de Valéria Bruni Tedeschi, film très personnel qu'elle interprète au côté de Louis Garrel, Alabama Monroe, film belge de Felix van Groeningen, réalisateur de La merditude des choses, et qui invente ici la country belge, Ilo Ilo, de Anthony Chen (Singapour), qui a reçu la Caméra d'Or du meilleur premier film du Festival de Cannes en mai dernier, Les jours heureux, documentaire de Gilles Perret qui sera à Lama pour faire découvrir un film dans lequel Raymond Aubrac, Stéphane Hessel et d'autres témoins racontent le Conseil National de la Résistance, Wajma, fiction franco-afghane délicate de Barmak Akram, une fenêtre rare sur Kaboul, 2 automnes 3 hivers, de Sébastien Betbeder, comédie douce-amère avec Vincent Macaigne, la nouvelle coqueluche du cinéma français, Afrik'aïoli, une comédie épicée de Christian Philibert, qui reviendra à Lama 15 ans après y avoir présenté Les 4 saisons d'Espigoule.

Le jury de la traditionnelle compétition de courts métrages réunira Claudine Cornillat, directrice du cinéma Max Linder à Paris, Laurent Mannoni, directeur scientifique du patrimoine de la Cinémathèque française, et le comédien François-Xavier Demaison.

Il y a à Lama trois sites de projection en plein air, qui attendent la nuit pour s’éveiller : 
- le très grand écran de “La Piscine”, au bout du village, dans les parfums du maquis, où comédiens et réalisateurs viennent présenter des avant-premières et qui a compté jusqu’à 900 spectateurs lors de mémorables séances ;
- “L’Ombria”, plus intime, sur une place d'où l'on aperçoit la mer, avec une programmation internationale de films indépendants ;
- “Le Mercatu”, entièrement dédié aux enfants, qui, chaque soir, s’installent sur les larges marches de pierre enchâssées au cœur du village, encore chaudes et dont on croirait qu’elles ont été imaginées pour ce jeune public, qui aura également droit à ses projections en primeur, avec, entre autres, Lettre à Momo, film d'animation japonais de Hiroyuki Okiura, Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, de Marc Boreal et Thibaut Chatel, avec les voix de Marc Lavoine et Julie Depardieu, Torben et Sylvia, film d'animation suédo-danois de Anders Morgenthaler, La sorcière dans les airs, trois courts métrages animés par les créateurs du Gruffalo...

Dans la journée, c’est la “Casa di Lama” qui prend le relais, où est proposée une riche sélection de documentaires récents. Parmi beaucoup d'autres films, on y découvrira Pierre Clémenti, l'absolue liberté, de Laurence Leduc, Au chevet du vieux monde, de Yohan Laffort, Théodore 1er, roi des Corses, d'Anne de Giafferri, L'Ile des morts, de François Farellacci.

Les festivaliers font leur cinéma
> Pour la troisième année, le Kinobus s’installera dans les ruelles de Lama. Véritable point de rencontres et de création mobile, cet atelier ouvert à tous invitera villageois et estivants à produire un film en 3 jours, devenant pour quelques heures comédien, réalisateur ou technicien...
Tous les films ainsi réalisés seront projetés en public, à la fin du festival.
Le mouvement Kinobus est né en 1999 à Montréal.

> La réalisatrice Sandrine Veysset (Y aura-t-il de la neige à Noël?), sera au rendez-vous pour la 6e année consécutive,  pour animer un atelier de création cinématographique à destination des enfants. Sous sa direction, ils seront les comédiens d’un court métrage projeté le soir de clôture du festival. 

> Outre le Kinobus et l'atelier de réalisation pour les enfants, on trouvera aussi au programme d'un festival apprécié pour sa convivialité
- un atelier d’écriture dirigé par deux scénaristes professionnels, Aurore Dumas et Ludovic Pion-Dumas,
- un atelier d’improvisation théâtrale dirigé par Yann Berriet (compagnie Crache-Texte),
- diverses animations pour les enfants, jeux, contes...
- un colloque réunissant des spécialistes venus de diverses régions. Intitulé "De l'oralité au numérique", il se tiendra le 29 juillet, ouvert à tous.
Sans oublier les désormais traditionnelles discussions entre le public et les réalisateurs, qui se tiennent en fin de matinée, le lendemain des projections, à l’ombre généreuse du grand platane, avec l'apéritif offert par l'équipe du festival...



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85472 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40913 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347