Corse Net Infos - Pure player corse

Opération interministérielle vacances 2017 : Une opération sur le site de la société In Terra Corsa


Rédigé par (np) le Mardi 1 Août 2017 à 22:47 | Modifié le Jeudi 3 Août 2017 - 00:17


Tous les ans, entre le 1er juin et le 15 septembre, les pouvoirs publics mettent en place, pendant la période estivale, un dispositif de contrôles renforcés, appelé « l'Opération Interministérielle Vacances » (OIV), opération de contrôle des activités touristiques et estivales. L'OIV a pour but d'assurer, dans le respect des compétences de chaque administration, la bonne information du consommateur, la loyauté des transactions ainsi que la sécurité la plus rigoureuse sur les produits alimentaires ou non alimentaires et les prestations de services. Ce dispositif, déployé sous l'autorité du préfet, mobilise de nombreux services de l’Etat sur le terrain. Dans ce cadre a été menée, mardi matin à Asco, une opération sur le site de la société « In Terra Corsa ».


Les services de la DDCSPP, de la DDFIP, des douanes, des affaires maritimes au sein de la DDTM, de la santé (ARS), de la gendarmerie et de la police ont assuré les contrôles sur le site de la société « In Terra Corsa » à Asco.
Les services de la DDCSPP, de la DDFIP, des douanes, des affaires maritimes au sein de la DDTM, de la santé (ARS), de la gendarmerie et de la police ont assuré les contrôles sur le site de la société « In Terra Corsa » à Asco.
La saison estivale représente un enjeu collectif essentiel pour l’économie du tourisme et
de l’emploi. Avec plus de 3 millions de séjours annuels, le tourisme constitue un secteur-clé de l'économie de la Corse. Il est, donc, impératif de veiller à la qualité et la sécurité de l’offre touristique au bénéfice du consommateur. « Valoriser l’offre touristique, c’est aussi veiller à la qualité et à la sécurité des produits et prestations offerts. Renforcer la confiance dans la consommation durant les vacances contribue à valoriser cette ressource économique que constitue le tourisme. Il est donc primordial de permettre au consommateur de bénéficier d’une offre présentant toutes les garanties de qualité et de conformité et de lui fournir une information transparente et loyale favorisant la mise en concurrence de ces offres », estime la préfecture de Haute-Corse. En vue de cet objectif, elle a mobilisé l’ensemble des services de l’Etat - DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Population), DDFIP (Direction départementale des finances publiques), Douanes, Affaires maritimes, ARS (Agence régionale de santé), gendarmerie et police - pour assurer ces contrôles dans le cadre de
l’opération « OIV 2017 » qui est un dispositif mobilisant les compétences de chaque
administration de façon coordonnée. Comme les années précédentes, l’opération a débuté dès le 1er  juin jusqu’au 15 septembre et permet de mettre en place des actions de prévention auprès des professionnels et de débuter les actions de contrôle dès le début de la saison touristique.
 
Trois thèmes prioritaires
Cette année, trois thématiques prioritaires de prévention et de contrôle ont été définies. 
D’abord, l’hébergement de plein air et l’offre en ligne. Les campings et l’ensemble de leurs prestations ainsi que les autres formes d’hébergements de plein air  - bateaux, camps sous toile, locations de mobil-homes et de camping-cars - font l’objet de contrôles renforcés.
Ensuite, les services de restauration dans les zones à forte densité touristique. La préfecture a décidé d’intensifier les contrôles sur les activités de ventes ambulantes de plats et boissons à emporter : friteries, marchands de glaces, food-trucks, vente de pizzas … Les allégations
vantant l’origine locale des produits sont également vérifiées.
Enfin, les activités et produits liés au bien être, à la détente et aux loisirs avec le contrôle des
structures proposant des activités de thalassothérapie et de la commercialisation des
produits cosmétiques. Une attention particulière est portée sur les activités de loisirs : équitation, sports nautiques, plongée sous-marine, sécurité des piscines, établissements d’activités
physiques avec un contrôle de la conformité des équipements de protection individuelle pour les sports et les loisirs.
 
Plus de 500 contrôles
Au plan local, plus de 500 contrôles seront réalisés entre juin et septembre 2017. Ils porteront en priorité sur les domaines suivants :
• les conditions d’exploitation et d’encadrement des établissements proposant des
activités physiques et sportives (activités nautiques, équestres, canyoning, parcours
acrobatiques en hauteur ...)
• la sécurité des accueils collectifs de mineurs : respect du cadre réglementaire,
absence de risque pour la sécurité physique ou morales du public, évaluation de la
qualité éducative et pédagogique de l’accueil.
• la protection des consommateurs : sécurité sanitaire des aliments, surveillance du
respect des règles d’information du consommateur et de la loyauté des transactions.
Tout manquement mettant en jeu la sécurité des publics ou consommateurs fera l’objet de
sanctions pouvant aller jusqu’à la fermeture de l’établissement.
 
Bilan OIV 2016
En 2016, 69 contrôles ont été réalisés dans 53 établissements d’activités physiques et sportives
(aquagym, remise en forme, centres équestres, kayak, paddle, motonautisme, plongée,
canyon, via-ferrata) et ont donné lieu à 6 sanctions administratives et à une vingtaine d’avertissements. 100 % des 92 centres d’accueils collectifs de mineurs étaient conformes aux normes en vigueur.
 
In Terra Corsa
La Société choisie « In Terra Corsa », située à Ponte-Leccia, en accès direct à la Vallée de l’Asco, est un établissement fonctionnant toute l’année qui propose un large panel d’activités de
pleine nature : activités aquatiques (rafting, canyoning, kayak, paddle), via ferrata, des
expéditions 4x4, du paintball (dans le maquis), ski et raquettes l’hiver.
Les opérations de contrôle se sont déroulées sur deux sites : au siège social basé à Ponte-Leccia (lieu de départ des activités, stockage de l’équipement), et au parc de loisirs « Asco Vallée Aventure » dans la Vallée de l’Asco, point de départ des activités. Elles ont porté sur la sécurité des pratiques sportives, la sécurité des mineurs accueillis hors de leur domicile et la protection du
consommateur.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90650 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47703 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39541 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 434