Corse Net Infos - Pure player corse

Operata sur le Vieux-Port de Bastia : Quand les élus donnent l'exemple


Rédigé par le Samedi 30 Mai 2015 à 22:50 | Modifié le Dimanche 31 Mai 2015 - 01:05


Le Vieux-Port de Bastia, que l'on compare souvent à celui de Portofino, - mais nous préférons le nôtre - a des charmes incontestables. Mais au-delà de son décor de carte postale, il recèle d'autres trésors que l'on ne doit pas citer en exemple. C'est la raison de l'opérata qui, décidée par la municipalité, s'est déroulée samedi matin avec le renfort de riverains, de l'association des plaisanciers, du club nautique des plongeurs du Neptune club et du Grima du Sdis 2B. Une pêche aux déchets qui s'est avérée, hélas, fructueuse et qui gagnerait sans doute à être renouvelée...


Operata sur le Vieux-Port de Bastia : Quand les élus donnent l'exemple
A Bastia, les élus donnent l'exemple.
Ils étaient quelques-uns samedi matin sur le quai Sud du Vieux-Port à rassembler tout ce qui se trouvait sur la petite plage et sous l'eau où les plongeurs du Neptune club bastiais et du Grima (Groupe de reconnaissance et d'Intervention en milieu aquatique) du Sdis 2B se sont multipliés durant une bonne partie de la matinée.
Caddy, pneus, fauteuil, plaques de ferrailles : il fallut deux bons camions pour récupérer une partie de ces trésors sous-marins que nul n'envie au Vieux-Port.
Gilles Simeoni, maire de Bastia, Mimi Vivarelli , a
djoint délégué à l’écologie, au développement durable et à la circulation, Leslie Pellegri, adjoint délégué à la santé et au handicap, Bernard Cesari, conseiller municipal référent du Vieux-Port, Jean-Jacques Dussol, conseiller municipal mais aussi des proches collaborateurs de Gilles Simeoni tels Jean Giambelli, Haycinthe Vanni et Jean-Yves Bonifay n'ont pas hésité à retrousser leurs manches pour, avec l'aide de riverains et des représentants des plaisanciers notamment, charger tous les objets les plus hétéroclites que les plongeurs ramenaient du fond.
Un travail de quelques heures à peine mais qui demanderait, bien sûr, à être renouvelé car, ainsi que relève Bernard Cesari dans notre vidéo, le plus grand nombre de bras ne sera jamais suffisant pour débarasser la mer de tout ce que l'homme y jette régulièrement.
Dès lors d'autres operate dans ce secteur, mais également dans de nombreux autres secteurs de la ville, pourraient s'organiser.
Une belle façon de rappeler tout le monde à un peu plus de civisme !





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85277 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40791 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345