Corse Net Infos - Pure player corse

Nouvel appel contre les assassinats et la loi de la jungle en Corse


Rédigé par le Vendredi 14 Juin 2013 à 19:12 | Modifié le Dimanche 16 Juin 2013 - 02:34


Un groupe de citoyens a décidé de s'élever contre la violence en Corse. Contre les assassinats. Contre les violences de toutes sortes. Ce groupe composé d'artistes, hommes de loi, universitaires, maires etc. a décidé de passer aux actes et d'appeler à une mobilisation citoyenne. Premier rendez-vous contre toutes les violences : le 22 Juin à Corte.


Nouvel appel contre les assassinats et la loi de la jungle en Corse
Voici le texte de leur appel :
Les assassinats et les tentatives d’assassinat continuent. Le pire serait qu’ils se banalisent.
Nous en connaissons les ressorts ; des conflits exacerbés autour d’intérêts privés, l’économie souterraine, la corruption, plus généralement, la recherche de l’argent facile, l’enrichissement à tout prix, au prix du sang.
D’autre part, il a été constaté de graves dysfonctionnements au niveau de la récolte du renseignement et de la coordination des services de l’Etat, et par voie de conséquence, la pérennisation de la dramatique situation actuelle.
Notre solidarité envers les familles touchées par cette violence, toutes les familles, reste intacte.
D’autres violences empoisonnent notre vie quotidienne : les pressions, le racket, les menaces, les agressions…  contre des entrepreneurs, des commerçants, des élus, des personnalités, des militants d’associations, des syndicalistes, des journalistes… C’est notre société démocratique dans son entier qui est atteinte.
Nous ne l’acceptons pas. Il importe de le signifier collectivement.
Les dérives criminelles hypothèquent gravement l’avenir de notre société, celle où vivront nos enfants. Nous ne pouvons laisser faire.
L’abondance d’explications et de commentaires, les colères et les indignations de beaucoup d’entre nous, les foules innombrables et les protestations silencieuses aux enterrements, n’y suffisent plus. Nous ne devons pas laisser un sentiment d’impuissance nous submerger.
Il n’y a pas de fatalité.
Il nous faut, ensemble, dire à l’Etat qu’il nous doit protection dans le respect de nos libertés fondamentales. Et revendiquer avec fierté cette autre Corse, qui loin des caricatures, travaille, construit, et doit prospérer. Un autre horizon est possible que celui imposé par quelques bandes armées.
C’est notre avenir qui est en jeu. C’est à nous, citoyens, qu’il revient d’en décider. Il faut de nouveau l’affirmer sans crainte.
Les signataires de ce texte appellent à une réunion publique le samedi 22 juin 2013 de 14h30 à 17h à l’Université de Corse (fac de droit) à Corte  afin de débattre des conditions d’une mobilisation citoyenne.
Nous appelons tout un chacun, citoyen, organisations, associations, à œuvrer à la réussite de ce rassemblement.
------------
Jean Claude ACQUAVIVA (artiste). Jacques FUSINA (universitaire). Philippe GATTI (ancien bâtonnier). Isabelle LUCCIONI (journaliste). Joselyne MATTEI FAZI (présidente de l’association des maires de Corse-du-Sud). André PACCOU (ligue des droits de l’homme). Gaston PIETRI (prêtre). Linda PIPERI (ancienne bâtonnière). Patrizia POLI (artiste). Noëlle VINCENSINI (présidente d’honneur d’ava basta). Ange-Pierre VIVONI (président de l’association des maires de Haute Corse)



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85560 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40960 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348