Corse Net Infos - Pure player corse

Nouveau bras de fer à Vico : Le Syvadec saisit la justice. « Pà u Pumonte Pulitu» demande le respect des engagements


Rédigé par le Mercredi 15 Juin 2016 à 17:01 | Modifié le Jeudi 16 Juin 2016 - 01:40


"Le nouveau blocage du Pôle Environnemental de Vico est incompréhensible, inacceptable et illégal. Il va aussi à l'encontre des engagements pris par le collectif dans le cadre du protocole d’accord" dénonce dans un communiqué le Syvadec après le nouveau blocage du site.


Nouveau bras de fer à Vico  : Le Syvadec saisit la justice.  « Pà u Pumonte Pulitu» demande le respect des engagements

"En effet, le protocole d'accord, signé le 13 janvier dernier par l’Etat, le Collectif et le SYVADEC, actait les principes suivants de gestion du site pour l'année 2016 :
- suspension de la construction du casier II ;
- stockage limité à 22.500 t pour le seul premier semestre ;
- mise en œuvre d'un plan d'action pour la réduction des nuisances olfactives ;
- engagement de réalisation d'une clôture ;
- et suivi concerté de la gestion du site.

Pour sa part le SYVADEC a respecté l'intégralité de ses engagements. Ceci a pu être vérifié et analysé par la Commission de Suivi du Site, dans laquelle siège notamment le Collectif, qui s’est réunie à quatre reprises depuis le début de l'année.


La justice saisie
A ce jour, seules 17.300 tonnes ont été déposées et le Préfet a d'ores et déjà autorisé le SYVADEC à poursuivre le stockage conformément au protocole et au dossier technique validé par ses services.
Devant cette situation et pour éviter que la Corse ne soit confrontée à de graves difficultés en ce début de saison estivale, les membres du Bureau du SYVADEC, représentants de tous les territoires, réunis ce jour en séance extraordinaire, ont décidé de saisir la justice pour permettre le rétablissement rapide du service public.

Les élus dénoncent l'attitude irresponsable de ceux qui sont à l'origine de ce nouveau blocage et les appellent à respecter leurs engagements et à le lever immédiatement."


Le collectif appelle le SYVADEC à respecter ses engagements

La réplique du collectif est venue aussi par communiqué :
Le collectif Pà un Pumonte Pulitu a signé avec le SYVADEC et la préfecture un accord le 13 janvier, permettant ainsi de solutionner provisoirement la crise que connaissait la Corse. Imprévoyance et pratiques irresponsables des politiques publiques, nous ont conduit à un très faible taux de tri, à un gaspillage considérable des finances publiques, et à une absence d'exutoire. 

Malgré les griefs découlant d'une installation réalisée sans respect d'aucune des règles usuelles, ( pas d'enquête publique, réalisation sur un espace classé encore aujourd'hui comme naturel au POS de Vico) et d'une communication institutionnelle qui a fait croire à la population que le site était destiné aux 33 communes du Pumonte,  nous avons accepté de signer un protocole de sortie de crise. 

Les engagements souscrits le 13 janvier précisaient que sur le site : 
- 22 500 tonnes pourraient être amenées, pendant le 1er semestre 2016. Cependant au moment de la signature de l'accord le casier n° 1 de Vico était bien configuré pour accueillir 115 000 tonnes par AP de 2009. 

- Le protocole prévoyait également la fermeture du site de Vico et sa réhabilitation immédiate, implicitement à la fin du premier semestre 2016. 

Le SYVADEC demande une augmentation de 31 000 tonnes , qui lui permet de détourner le protocole signé : 
- en augmentant les apports prévus à l’enfouissement sur le CET de VICO 
- en prolongeant la durée d’exploitation du site jusqu'à la fin du premier semestre 2017 

Une conception élastique des engagements, s'appuyant sur une dimension du casier elle même à géométrie variable. 

Nous déplorons également que les travaux de clôture qui devaient débuter dans un délai de 2 mois n’aient pas commencé 5 mois plus tard. 

Le SYVADEC rompt ainsi le protocole et précise sa stratégie en mettant en accusation le collectif qui réclame justement son respect. 

Le SYVADEC à pour seul objectif d’imposer par tous moyens le projet de second casier à VICO, dans la continuité de ce qui à été fait en 2009. 

Un casier de 465 000 tonnes qui par sa situation géographique est clairement destiné à l’enfouissement des déchets de la CAPA . 

Par le BLOCAGE le collectif dénonce ces pratiques et réclame le respect des engagements pris. 

Le collectif appelle par ailleurs à un rassemblement sur place dès 7 heures ce jeudi matin.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 21:46 Derby : Le GFCA corrige l’ACA

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85540 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40957 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348