Corse Net Infos - Pure player corse

Neuf questions pour huit listes : La CLE espère des réponses plus structurelles


Rédigé par Marie MAURIZI le Jeudi 9 Novembre 2017 à 19:11 | Modifié le Jeudi 9 Novembre 2017 - 19:31


A l’occasion des élections territoriales, sous l'impulsion de la CLE (Coordination Interassociative de Lutte contre l'Exclusion), plus de 25 associations vont interpeller les candidats des huit listes en lice en leur posant neuf questions sur la pauvreté en Corse. Les réponses obtenues à cette lettre ouverte aux candidats sont destinées à éclairer le choix des électeurs qui se sentent concernés par ce thème. Elles seront publiées, sans commentaires des associations sur le site: http://www.cle-pumonte.fr


Les représentants de la CLE
Les représentants de la CLE
Le Dr François Pernin, président de la CLE Pumonte pense que la Collectivité unique réunira toutes les compétences utiles et nécessaires pour œuvrer à une politique de lutte efficace contre la pauvreté:  « Les prochaines élections territoriales revêtent une importance particulière puisqu'elles fondent la nouvelle collectivité unique, qui récupère les compétences des départements en matière sociale, auxquelles s'ajoute la dynamique politique dans la conception d'une véritable politique de lutte contre la pauvreté, telle qu’elle s’est notamment exprimée lors du vote du Plan régional de lutte contre la précarité par la CTC, au début de l’année 2017 »

La précarité et l’exclusion sociale particulièrement prégnantes en Corse et des revenus parmi les plus faibles de France.
En Corse en 2017, 60 000 personnes vivent dans un ménage où le revenu par unité de consommation est inférieur au seuil de pauvreté, c’est-à-dire avec moins de 1000 euros par mois. Cela représente un habitant sur cinq, soit le taux de pauvreté le plus élevé des régions avec six points d’écart à la moyenne de province. C’est dans les communes rurales que le niveau de vie est en moyenne le plus faible : une personne sur quatre y vit sous le seuil de pauvreté. Pour Hyacinthe Choury, président du Secours populaire de la Corse-du-Sud, la Corse ne peut plus se contenter d’être la lanterne rouge sur le territoire national.
Ce n’est pas la première fois que la CLE interpelle des candidats politiques lors d’élections. Mais cette fois, plutôt que des réponses trop générales, la CLE espère des solutions plus structurelles.
 
Neuf questions, huit axes différents
Lors de la fête de la Solidarité, le 21 octobre dernier, un débat sur le thème « Comment lutter et faire reculer la pauvreté ? » avait réuni les services de l’Etat et les institutions locales, qui avaient exposé la façon dont ils percevaient le problème de la pauvreté. Invités à faire le point sur leurs actions et les innovations qu’ils entendaient apporter, c’est à l’issue de ce débat qu’un questionnaire a été élaboré par la CLE est envoyé ces jours-ci aux candidats aux prochaines élections territoriales. Huit questions abordant les thèmes de l’emploi, du lien social en zone rurale, du décrochage scolaire, du renoncement aux soins, du coût de la vie trop élevé en Corse, du logement social, de la politique d’urbanisation, et du soutien aux associations.
« Pour réduire la pauvreté, il existe déjà des actions satisfaisantes, sauf sur le logement. Il faut aller plus loin, surtout sur le plan structurel. Ce sera le défi de ces cinq prochaines années » annonce les représentants de la CLE.
 
La Corse redeviendra-t-elle une terre d’accueil ?
La dernière question proposée aux candidats aborde un thème plus sociétal. Pour Hyacinthe Choury, le constat est clair : « la Corse n’est plus une terre d’asile comme elle a pu l’être. Le climat actuel est très détérioré, on y trouve plus de racisme, d’homophobie et de xénophobie. Une des raisons à cela  est l’accroissement de la misère, qui fait que les gens sont moins sensibles aux autres et notamment aux réfugiés et aux immigrés."
 
 
Associations signataires membres de la CLE Pumonte et Cismonte :
Ava Basta, Corse Malte, Croix rouge française (Délégation territoriale Corse-du-Sud), Falep 2A, Foyer de Furiani, Fratellenza, Fraternité du Partage, Médecins du Monde (Délégation régionale corse), Présence bis, Restos du cœur 2A, Secours Catholique, Secours Populaire (Fédérations de Corse).
Autres associations signataires :
ALIS (Accès au Logement et à l'Insertion Sociale), Groupe culturel « Alte Voce », APF (Association des Paralysés de France - Direction Territoriale des Actions Associatives de la Corse), A Scola di Zia Peppe, Association d'Entraide de l’Église protestante unie de Corse, Corse Mobilités Solidaire, Corte 96, Iniziativa, Per a Pace, UDAF Haute-Corse.
Confréries signataires :
Confrérie Saint Erasme d'Ajaccio, Confrérie Saint Jean Baptiste d'Ajaccio, Confrérie San Rucchellu d'Ajaccio, Cunfraternità di u Padre Albini di Vicu, Cunfraterna San Larenzu di i Peri.

Lettre de la CLE aux candidats aux élections territoriales





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 23:43 ACA : La belle réaction en Lorraine (2-2)

Corse | Entretiens | Elections | Institutions



Derniers tweets
Corse Net Infos : #territoriales2017 #Corse @jmmondo Jean-Martin Mondoloni : « Le #PADDUC a ruiné les Corses ! Ma priorité sera de le… https://t.co/OPo0bzClBl
Samedi 18 Novembre - 01:07
Corse Net Infos : Attentat à l'Isolella https://t.co/iP0ZS2XWXf
Vendredi 17 Novembre - 23:58
Corse Net Infos : Sartenais-Valinco-Taravo : Collecte de jouets au profit des Restos du Cœur https://t.co/AgJIg34sKF https://t.co/bfLTbSv0PM
Vendredi 17 Novembre - 23:28
Corse Net Infos : 30 anni fà, Ghjuvan’Battista Acquaviva https://t.co/ODX0HYOqKf
Vendredi 17 Novembre - 23:08



Newsletter







Galerie
GFCA
GFCA
Core in Fronte
Core in Fronte
Fior di Stella
Fior di Stella
DSC_0015
DSC_0012
parcours-marche
parcours-jeunes2
sommes redistribués
chiffre de l'alternance
Patrimonio : Gîtes œnotourisme
Patrimonio : Gîtes œnotourisme
Fnaca
Fnaca