Corse Net Infos - Pure player corse

Nautic de Paris : La Corse et son nautisme toutes voiles dehors


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Samedi 10 Décembre 2016 à 23:44 | Modifié le Dimanche 11 Décembre 2016 - 00:09


Le Nautic 2016 de Paris a tiré sa révérence samedi soir. Avec un peu plus de 200 000 visiteurs sur l’ensemble de la dizaine de jours, cette nouvelle édition enregistre les mêmes chiffres que l’année dernière, pour la plus grande satisfaction des constructeurs, exposants et bien sur du public qui en a pris véritablement plein les yeux. La mer était belle et les conditions excellentes mais les acteurs de ce copieux regroupement annuel des gens de mer ont néanmoins affiché une certaine rigueur


Le palais des expositions de la Porte de Versailles est immense au sol comme dans les étages tant l’occupation était totale tellement les exposants du monde entier sont venus nombreux. Les gros constructeurs comme les plus petits ont recouvert les stands d’un immense manteau de nouveautés, cela à tous les niveaux. De Dufour à Jeanneau, de Foutain Pageot, de Benéteau à Zodiac et autres BSC et Invictus qui présentent leurs bateaux, des milliers de moteurs exposés et brillant de mille feux, Volvo-Penta, Yamaha, Suzuki, Yanmar, Honda etc. il y en avait pour tous les goûts et toutes les bourses, de la petite coquille de noix au super catamaran d’une grande habitabilité, le regard se perd dans l’immensité et l’on se met ausitôt à rêver…Mais la mer est toujours présente dans le cœur des amateurs de plaisance, autour des stands, tous parfaitement achalandés et invitant à l’évasion !


La grosse affluence au stand Corsica
Au beau milieu des régions françaises représentées, un important stand quasiment central, tout de bleu et blanc vêtu, avec de grandes lettres CORSICA, entre Normandie et Bretagne accueille comme toujours de nombreux amateurs. Les produits Corses mis en valeur ont plus que jamais la côte, les chants et guitares tout autant et les activités proposées nombreuses de Calvi à Bonifacio, dont le maire était sur place, de Porto-Vecchio  à St Florent, Ajaccio, Calvi  et Bastia bien sûr, Porticcio et son école de voile du SLNP, beaucoup de monde venu de cette île de Méditerranée qui favorise pleinement les loisirs nautiques et offre mille et une possibilités pour le visiteur de l’été.
La Corse nautique était fortement représentée avec les loueurs, l’Union des Ports de Plaisance, les Agences de la Collectivité Territoriale, du Tourisme et de l’Economie, avec réunions et conférences de presse avant les réjouissances du soir qui n’ont pas manqué d’attirer la grande foule des visiteurs et amis de la Corse. Comme d’habitude serions nous tentés de dire…


ATC et ADEC, la main dans la main
Les acteurs du nautisme corse pouvaient se féliciter de cette mise en scène de l’île, tellement la présence était réelle, ce qui signifie en clair que la Corse nautique avance à grand pas, qu’elle se met en quatre pour développer le tourisme nautique tout en respectant l’environnement. L’Agence du Développement de la Corse, représentée sur place par son président Jean-Christophe Angelini, l’Agence du Tourisme, animée par une présidente enthousiaste, Nanette Maupertuis qui croit au développement de la filière nautique et de l’industrie nautique de l’île, les actions menées par nos politiques ont été parfaitement coordonnées depuis l’ouverture du Nautic 2016, avec tous les acteurs d’un secteur dont le moins que l’on puisse dire est qu’il est en plein boum.
« Nous possédons 1 000 kilomètres de côtes et notre rôle est d’aider au développement harmonieux des activités, car l’enjeu est de taille et notre objectif est de développer et renforcer le pôle excellence « Cap Nautic » créé voilà quelques années par l’ADEC  » a rappelé Jean-Christophe Angelini qui a précisé que celui-ci fait partie intégrante des deux pôles d’excellence dans le Schéma Régional de Développement économique.


Développer toutes les stratégies…
« Ces derniers vont bénéficier  d’un cadre pluriannuelle qui va leur permettre d’aller de l’avant et de mieux développer toutes les stratégies de la fréquentation touristique » explique Nanette Maupertuis qui n’a pas manqué de rappeler les plus de 25 000 nuitées qui font honneur à la fréquentation de nos ports et mouillages de l’île.
« Nous ferons tout ce qu’il est possible pour que les plaisanciers viennent vers nous, des efforts seront entrepris à tous les  niveaux, et notre filière doit être prête à relever ce véritable défi. La Corse nautique est en train de se faire une place au soleil, nos mouillages sont de plus en plus agréables et performants, et si nos ports affichent le plus souvent complet, il y aura des programmes pour les aider à devenir plus importants, plus grands et plus accueillants  » rappelait Jean-Christophe Angelini, avec, à ses côtés, le président de la Fédération des Industries nautiques, M.Yves Lyon-Caen, qui rappelait que la Corse d’il y a trente ans n’était que très peu tournées vers les activités nautiques :  « Les temps ont changé et nous assistons à une formidable explosion des activités et cela, j’ai pu m’en rendre compte sur place, de Bonifacio à Calvi, de Bastia à Ajaccio, Porto-Vecchio et sur l’ensemble du littoral. La Corse est aujourd’hui résolument tournée vers le monde nautique, ça fait plaisir à voir… »
Sur place également, Thibaut Assante, qui organise la superbe épreuve « Corsica Classic »  qui constitue un rendez-vous incontournable en même temps que l’une des manifestations les plus importantes de Méditerranée avec des participants venus de tous les pays et surtout des plus beaux bateaux de prestige.
Le coin des insulaires
Parmi les nombreux insulaires présents dans les différents stands, tous acteurs de la filière nautique corse, celui de la marque Invictus et ses magnifiques bateaux Italiens, sans oublier les semi-rigides BSC, notamment l’un des plus grands (une dizaine de mètres) que Georges Maurel, le patron d’Ajaccio Nautic présentait toute cette semaine : un BSC de toute beauté qu’il a lui-même dessiné avec la passion qu’on lui connaît. Un stand très visité par la colonie insulaire mais aussi et surtout par les plaisanciers qui croisent dans nos eaux. Certains d’entre eux ont pu apprécier à loisir les superbes coques Italiennes et leurs différentes motorisations qui invitent à l’évasion. D’autres acteurs de la filière insulaire étaient présents dans les stands des constructeurs comme Jeanneau, Volvo-Penta, Yamaha et autres shipchandlers du littoral corse, sans oublier les loueurs et leurs installations.    
La Corse nautique a véritablement mis le paquet pour ce Nautic 2016 et les retombées, nous l’espérons, seront favorables à nos acteurs.  
Lundi, nous nous attarderons  sur les représentants de l’ADEC et de l’ATC qui évoquent la Corse nautique et les possibilités qui seront les siennes au cours des années à venir. Les industries nautiques de l’île et leurs acteurs ont rattrapé le temps perdu et semblent aujourd’hui au firmament d’une filière qui ne demande qu’à se développer et surfer sur la vague du succès. E cusi sia !
J.-F.V.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90639 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47694 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39536 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 434