Corse Net Infos - Pure player corse

Musée de la Corse : La patrimonialisation au secours du Cantu in paghjella


Rédigé par le Vendredi 23 Septembre 2016 à 22:20 | Modifié le Vendredi 23 Septembre 2016 - 23:12


Vendredi matin, le secteur de la médiation culturelle du musée de la Corse de Corte a convié quelques amateurs mais aussi des curieux à un worshop consacré au Cantu in paghjella, chant qui rythme la vie des corses depuis toujours. Organisé en partenariat avec le Laboratoire de Phonétique et Phonologie de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, cet « atelier », véritable espace d‘échanges pour ses participants, fut l’occasion de rencontres, de réflexions, de moments privilégiés autour de cette pratique et ce à l’occasion de l’exposition « Le patrimoine vivant. Être et transmettre », présentée jusqu'au 30 décembre prochain.


Josepha Giacometti, Conseillère exécutive de Corse déléguée à la culture, au patrimoine, à l'éducation, à la formation, à l'enseignement supérieur et à la recherche a été conviée afin d'assurer le message de bienvenue
Josepha Giacometti, Conseillère exécutive de Corse déléguée à la culture, au patrimoine, à l'éducation, à la formation, à l'enseignement supérieur et à la recherche a été conviée afin d'assurer le message de bienvenue

Une tradition insulaire en perte de vitesse

L’UNESCO prévoit d’ici la fin du siècle la disparition d’environ 3 000 langues, entraînant ainsi la perte de nombreuses connaissances. La langue corse ne fait pas exception à l’affaiblissement général des langues « en voie d'extinction », sa pratique ne concernerait de nos jours plus que quelques dizaines de milliers de locuteurs.
Sauver les traditions devient une nécessité et dans ce sens, le Musée de la Corse de Corte met à l’honneur jusqu'au 30 décembre prochain « Le patrimoine vivant. Être et transmettre », qui traite du patrimoine culturel immatériel (PCI). Celui-ci recouvre les traditions et les expressions orales mais aussi les savoir‐faire rares tel le cantu in paghjella. Car les chants, porteurs d'un sentiment d'appartenance et créateurs de lien social, sont bien associés au patrimoine et particulièrement en Corse, société de tradition orale, où le chant dessine les contours d'une culture et d'une identité spécifiquement insulaires. 
Inscrit en 2009 sur la liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente, le Cantu in paghella est une tradition de chants corses interprétés par les hommes dont le répertoire peut-être profane ou religieux. Mais malgré les efforts des praticiens comme Petru Guelfucci pour n'en citer qu'un, la paghella a perdu de sa vitalité notamment du fait du déclin de la transmission intergénérationnelle et si aucune mesure n'est prise, cette tradition jusqu'alors intangible cessera d'exister sous sa forme la plus authentique.


Outre ses spécificités, ce worshop a abordé l'apport des nouvelles technologies dans la conservation et la transmission du Cantu in paghjella. Pour Josepha Giacometti, Conseillère déléguée au patrimoine, "La tradition ne s'oppose pas à la modernité" et "les nouveaux usages permettent de transmettre un patrimoine souvent insaisissable". Les nouvelles technologies numériques offrent des possibilités illimitées de captation en permettant une expérience plus interactive et sensible du patrimoine. 

Plus d'informations sur l'exposition temporaire : www.musee-corse.com
 


 
 


Depuis quelques années, des groupes de chantres ont engagé la démarche de recueillir la mémoire des anciens pour réactiver la tradition des chants
Depuis quelques années, des groupes de chantres ont engagé la démarche de recueillir la mémoire des anciens pour réactiver la tradition des chants

 
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85098 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40734 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344