Corse Net Infos - Pure player corse

Municipales à Bastia : La guerre des communiqués


Rédigé par le Samedi 15 Février 2014 à 14:17 | Modifié le Dimanche 16 Février 2014 - 08:06


La guerre des communiqués des candidats à l'élection municipale bat son plein à Bastia. Après celui de François Tatti et Emmanuelle de Gentili, la réponse de Jean-Louis Milani et celle en vidéo pour Corse Net Infos, de Gilles Simeoni, un communiqué signé par la Fédération de la Haute-Corse du Parti Radical de Gauche, la Fédération de la Haute-Corse du Parti Communiste Français et le Parti Socialiste – Section de Bastia Nord, a fait bondir Emmanuelle de Gentili.


Municipales à Bastia : La guerre des communiqués
Sous le titre " Bastia mérite mieux qu'un coup de poker" la Fédération de la Haute-Corse du Parti Radical de Gauche
la Fédération de la Haute-Corse du Parti Communiste Français et le Parti Socialiste – Section de Bastia Nord souligne : "La prise de position de François Tatti montre, s’il en était encore besoin, que sa démarche peut conduire la Gauche et Bastia à l’échec. 
Confronté au malaise que son rapprochement avec Gilles Simeoni provoque jusque dans ses propres rangs, il tente une manœuvre grossière au service d’une ambition personnelle. 
Bastia est majoritairement de Gauche et Républicaine constate-t-il à juste titre. Son maire doit l’être aussi. Mais, alors qu’il aurait pu travailler au rassemblement des électrices et des électeurs qui se reconnaissent dans ces valeurs, François Tatti, au mépris des réalités politiques, tente un dernier coup de poker : contre le poste de maire, en tournant le dos à la Gauche et à son bilan, il se dit prêt à toutes les ouvertures. Etre Maire de Bastia, n’être que la marionnette de Gilles Simeoni est sa seule ambition. Mais ce n’est pas celle des bastiais qu’il essaie d’entraîner dans son aventure. Bien au contraire. 
Nous appelons l’ensemble des femmes et des hommes de Gauche, les Progressistes et les Républicains que les combinaisons politiciennes veulent prendre au piège des appétits de pouvoir, à faire, dès le 1er tour un choix politique clair : faire triompher une vision audacieuse et solidaire du développement de Bastia. C’est le choix que leur propose la liste conduite par Jean Zuccarelli et Francis Riolacci. 
Dès le 23 mars pas une force ne doit lui manquer pour garantir la victoire au second tour."

La réplique de Emmanuelle de Gentili

Emmanuelle de Gentili, qui mène campagne avec François Tatti la liste "Pour Bastia, par passion" n'a pas tardé à réagir en ces termes :
"Je prends connaissance avec étonnement d’un communiqué des fédérationsdu PRG, du PCF et de…la section Bastia-Nord du PS.
Je rappelle à ses auteurs que nul ne peut se prévaloir de l’investiture du parti socialiste lors des élections municipales à Bastia. Toute mention dans une communication est donc abusive et mensongère.
Pour mémoire, les sections Nord et Sud de Bastia se sont très largement prononcées, par un vote conforme aux statuts, en faveur de ma démarche, il est donc impossible que quiconque puisse s’exprimer au nom d’une section et ou de l’investiture.
Les deux personnes, candidats sur la liste radicalo-communiste et revendiquant leur appartenance au PS, s’expriment donc exclusivement en leur nom personnel.
Je veillerai scrupuleusement au respect de cette règle, que par éthique, honnêteté intellectuelle et respectueuse des décisions de mon parti, je m’applique à moi-même dans cette campagne."
 


Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85253 vues - Charles Monti