Corse Net Infos - Pure player corse

Municipales : Les derniers messages des candidats à Ajaccio et Bastia


Rédigé par le Jeudi 20 Mars 2014 à 21:10 | Modifié le Jeudi 20 Mars 2014 - 22:21


La campagne pour le premier tour des élections municipales s'achève. Avant le rendez-vous de dimanche Corse net Infos a demandé aux candidats en lice à Ajaccio et Bastia de s'exprimer une dernière fois en répondant à trois questions :
1- Quel bilan dressez vous de la campagne du 1er tour ?
2- Votre pronostic pour ce premier tour ?
3- Un dernier message à l'attention de vos électeurs ?
François Filoni, Jacques Billarf et José Filippi, pour Ajaccio, Eric Simoni, Jean-Louis Milani et Gilles Simeoni, à Bastia, se sont prêtés au jeu en premiers. Les autres réponses suivront


Municipales : Les derniers messages des candidats à Ajaccio et Bastia

François Filoni (Ajaccio Energie)

1- Je tire un bilan mitigé de cette fin de campagne, car son organisation n’a pas permis un véritable échange entre les diverses propositions des candidats. A quoi bon une télévision régionale si on ne peut organiser trois débats sur les sujets principaux concernant l’avenir du bassin de vie ajaccien. La place donnée aux sondages et sa bipolarisation par la presse a stérilisé le débat et focalisé le premier tour sur les alliances possibles du second tour.
2- 
L’absence d’un vrai débat est annonciateur d’une abstention massive, dont devrait bénéficier les deux principales listes ; abstention essentiellement due à leurs appareils et au clientélisme qu’elles pratiquent en toute impunité. Dans ces conditions et compte tenu des moyens de ces collectivités (Conseil Général/ Capa/ Commune) un score entre 6 et 8 % serait la reconnaissance d’un travail effectué depuis de nombreux mois. Ce score pourrait aussi nous donner un rôle d'arbitre et beaucoup de responsabilité pour l'avenir de la Cité Impériale.
3- 
Ajacciens ne vous résignez pas : en votant pour la liste Ajaccio Energie, vous envoyez un message clair, un message d’espoir et un message aux instituts de sondages qui manœuvrent désormais pour vous confisquer votre pouvoir d’analyse en harponnant votre bulletin de vote au profit d'une pensée unique.

Jacques Billard (Agir pour Ajaccio)

1- Mes colistiers se joignent à moi pour répondre que nous avons vécu une campagne humaine avant tout. Nous avons présenté notre liste à la demande de nombreuses personnes. Nous sommes certes partis tard mais nous avons pu vérifier tous les jours depuis que les ajacciens soutiennent et partagent nos propositions. Nous avons travaillé à un programme réaliste en étant à l’écoute des citoyens et de leurs attentes. Cette campagne a donc été placée sous le signe de l’échange avec les électeurs. C’est un bilan plus que positif que nous pouvons donc dresser de cette campagne.
2- 
Nous avons vu par le passé que les sondages et pronostics ne se vérifient pas toujours. Nous n’aurons donc pas la prétention d’annoncer des chiffres à l’avance. Ce que nous pouvons dire aujourd’hui en revanche, c’est que nous avons reçu un accueil merveilleux des ajacciens et nous pensons fortement que cela se ressentira dans les urnes dimanche.
3- 
Nous leur dirions d’abord merci pour leur soutien, pour leur confiance. Ils ont été le moteur de notre démarche. Nous ne les décevrons pas. Notre liste et notre programme sont ajacciens avant tout.  Ce sont des propositions concrètes et nous avons l’expérience et la connaissance des dossiers pour réussir à les réaliser. Nous comptons être présents dans la construction de l’avenir de notre ville. Nous demandons donc à nos amis de rester mobilisés en cette veille de premier tour.

José Filippi (Aiacciu Cità Nova)

1- Un bilan très positif, confirmé par l’accueil extrêmement chaleureux que nous avons reçu auprès des Ajacciens et qui s’est amplifié au fil des semaines. Le mouvement national, uni, a créé aujourd’hui les conditions pour des avancées irréversibles sur Aiacciu. Nous sommes inscrits dans la durée et nous sommes confortés dans notre démarche pour l’accession aux responsabilités.
2- 
La démarche d’Aiacciu Cita Nova s’inscrit dans le sens de l’histoire et tous les retours que nous avons, nous incitent à l’optimisme. L’électorat nationaliste s’est enrichi d’Ajacciens de tous horizons qui se sont reconnus dans nos propositions. Si le pronostic se mesure à l’aune de l’accueil terrain, le score au soir du premier tour sera nécessairement très bon.
3- 
Nous devons dès à présent tourner la page de pratiques d’un autre âge. Hier, les tenants du pouvoir nous combattaient. Aujourd’hui, ils cherchent désespérément à récupérer le courant de sympathie qui se manifeste autour de nos idées. Ne nous y trompons pas : nous sommes la seule alternative aux politiques qui se sont succédé jusqu’à aujourd’hui et qui ont échoué.

A BASTIA


Eric Simoni (Un'alba Nova per Bastia)

1- En entrant dans le vif de certains sujets, en faisant des propositions concrètes et étayées, nous pensons avoir contribué à instaurer le vrai débat auquel les Bastiais ont droit. Nous sommes les seuls, notamment, à nous être opposés clairement au projet du port de la Carbonite, tout en proposant la solution alternative dont Bastia a besoin. Nous avons également été les seuls à présenter une stratégie véritablement cohérente avec des propositions concrètes et étayées dans tous les domaines. Cette cohérence d'ensemble a été remarquée et appréciée par de nombreuses personnes, ne partageant pas forcément 
toutes nos idées. Le bilan est donc très positif, et nous pensons avoir fait passer le bon message. Aujourd'hui nous avons fait de nos priorités les thèmes centraux de la campagne. Cela ressemble beaucoup, à l'échelle municipale, au travail que font les élus de Corsica Libera à l'Assemblée de Corse, et c'est déjà en soi une première victoire.
2- 
Plutôt que de faire des pronostics, ce qui est un exercice hasardeux, et dont l'utilité même reste très contestable, nous préférons poser le bon diagnostic. Cela permet de traiter au mieux les problèmes tout en sortant de la politique du coup par coup et du clientélisme. Quoi qu'il en soit, nous sommes certains qu'au lendemain du premier tour, le changement sera à portée de main: il nécessitera forcément, avant tout, la conjonction des forces qui se réclament de la nation corse.
3- 
Nous sommes le dernier recours des nombreux Bastiais qui ne veulent pas du projet de la Carbonite. Nous sommes les garants du vrai changement, car nous avons, depuis toujours, combattu sans concession ce système opposé à toute avancée pour la Corse. 
Notre présence au sein du conseil municipal est donc fondamentale, et notre contribution au sein d'une coalition victorieuse au second tour nous permettra de faire adopter nos choix. Le vote pour notre liste dès le premier tour est donc aujourd'hui le véritable vote utile. C'est un vote utile et nécessaire.

Jean-Louis Milani (Bastia avant tout)

1- Je ne peux que me satisfaire du travail accompli par mon équipe sur le terrain, même si bien sur l'on souhaiterait toujours faire mieux, faire plus. Avec mes colistiers de la liste " Bastia Avant Tout ", nous sommes allés à la rencontre de milliers de Bastiais. Nous avons écouté chacun d'entre eux pour mieux comprendre leur quotidien.  Nous avons exposé notre programme. Un programme basé en premier lieu sur l'économie et la fiscalité. Sur ces deux points, la municipalité sortante est en échec, un échec cuisant. Pour ma part je veux refaire de notre ville un bassin d'emplois pour sortir les bastiais du système d'assistanat si cher à la municipalité sortante. Je veux également redonner du pouvoir d'achat en stoppant la fiscalité galopante et scandaleusement excessive qui vient frapper les bastiais. Ces deux thématiques essentielles n'ont malheureusement pas été abordé par les autres candidats qui ont préfère les petites phrases et les polémiques. Je le regrette.
2- Je n'ai pas de pronostic à faire. Les bastiais sont seuls juges. Nous devons les laisser se prononcer en leur âme et conscience. Je regrette toutefois la bipolarisation dans laquelle les journalistes ont voulu enfermer le débat. Les sondages, les projections de second tour.....tout cela n'a pas sa place. Une campagne est faite pour parler projets et non tactiques électorales. La seule chose que je peux vous dire est que notre score sera plus élevé que celui dont vous nous gratifiez. Je le dis, je le répète, nous aurons notre mot a dire dans la course finale !
3- J'appelle toutes les femmes et les hommes qui se reconnaissant dans notre famille politique, celle de la Droite et du Centre, dans les valeurs que nous défendons et que je représente dans cette élection, à voter massivement pour la liste " Bastia avant tout ". 50 ans après, nous avons une chance historique de gagner les élections et de revenir aux commandes de la municipalité. Je rajouterai un mot à l'attention de ceux qui ne veulent plus de la politique de F. Hollande. Nous sommes la seule liste qui s'oppose véritablement aux errements et aux mensonges du Parti socialiste. Si vous voulez dire non à ce Gouvernement, dire non à la gauche locale, oui à un véritable projet, votez notre liste de rassemblement dès le 23 mars.

Gilles Simeoni (Inseme per Bastia)

1- Je tiens d’abord à remercier les centaines de militantes et de militants qui se sont investis, corps et âme, dans cette campagne avec la force immense que leur confèrent leurs convictions. Je veux, aussi, exprimer à mes colistières et colistiers et à toutes celles et ceux qui sont engagés dans la démarche d’Inseme per Bastia ou la soutiennent, ma fierté d’être à leurs côtés. Enfin, je veux remercier toutes les femmes et les hommes que nous avons eu la chance de rencontrer pendant cette campagne. Partout, de Toga à Paese Novu, de Lupinu au Marché, de Saint-Antoine et San Gaetanu au Fangu, de St-Joseph à Agliani, dans les quartiers Sud comme au centre-ville, ils nous ont réservé un accueil exceptionnel. A toutes et à tous,  j’affirme solennellement que nous serons dignes de la confiance qu’ils nous ont témoignée.
2- 
Notre démarche s’est construite et développée autour de quatre piliers essentiels : l’identité, l’ouverture, l’émancipation et la solidarité. A partir de ces quatre piliers, nous avons élaboré un projet pour Bastia et une équipe ouverte, compétente, dynamique, capable de le concrétiser et de le mettre en œuvre. Au-delà des dimensions techniques des programmes, l’enjeu essentiel de cette élection est de savoir si, oui ou non, Bastia va rompre avec le système en place depuis cinquante ans et s’engager dans une ère nouvelle, de façon démocratique, ouverte, efficace et transparente. La liste Inseme per Bastia est la mieux à même de garantir ce changement d’ère. Plus la liste Inseme per Bastia obtiendra un score élevé au soir du premier tour, plus la dynamique de victoire sera forte et irréversible. Serons-nous devant Jean Zuccarelli au soir du premier tour ? Aux électrices et aux électeurs de décider !
3- Le premier tour de scrutin sera décisif. A chaque Bastiaise et chaque Bastiais, je demande de se déterminer en son âme et conscience, en femme et en homme libres. A celles et ceux qui ont pu faire l’objet de pressions ou de promesses douteuses, je dis : ensemble, rejetons ces méthodes et ces façons de faire qui ont fait tant de mal à Bastia et à la Corse. Ensemble, construisons une autre façon de faire de la politique : celle de la solidarité vraie, celle, par exemple, de l’égalité des chances et des droits devant l’emploi public et le logement. 
Ensemble et, dès le premier tour, nous allons gagner ! A u primu giru, per a vittoria, vutemu è femu vutà à Inseme per Bastia !


Territoriales 2015 | Municipales 2014 | Départementales 2015


Les plus récentes