Corse Net Infos - Pure player corse

Mort et blessés de Piano : La piste du grand banditisme


Rédigé par Françoise Forcioli le Mercredi 3 Juillet 2013 à 14:12 | Modifié le Vendredi 5 Juillet 2013 - 03:05


La Corse a repris le cours de ses sanglantes tragédies. Un homme a été tué et deux autres ont été grièvement blessés par balles, mercredi matin, au cours d'une fusillade à Piano, entre le col Saint Antoine et le village de Silvareccio, en Castagniccia, à 25km au Sud de Bastia. Cette nouvelle mort violente porte à 14 le nombre d'homicides perpétrés sur l'île depuis le début de l'année.


Dominique Alzeari, procureur de la République et le colonel Didier Rhamani, commandant le groupement de gendarmerie de Haute-Corse sur les lieux de la fusillade
Dominique Alzeari, procureur de la République et le colonel Didier Rhamani, commandant le groupement de gendarmerie de Haute-Corse sur les lieux de la fusillade
Les victimes qui, selon Dominique Alzeari, procureur de la République à Bastia, sont toutes issues du grand banditisme, se trouvaient  sur une voiture lorsqu'elles seraient tombées dans une embuscade, le véhicule ayant  ensuite fait une embardée avant de verser dans un ravin de près de 50 mètres.
Lorsque les sauveteurs, prévenus par un quatrième personne, que les enquêteurs recherchent activement, sont arrivés sur place ils ont découvert trois hommes  gravement blessés.
Jean-Dominique Cortopossi, 25 ans, originaire de Bastia en arrêt cardio-respiratoire, est mort peu après l'arrivée des pompiers qui pensaient intervenir sur un accident de la route. Les deux a
utres hommes - Jean-François Cervetto et Jean-Dominique Bonavita - ont été blessés et héliportés à l'hôpital de Bastia où leur pronostic vital serait engagé. 
C'est dans la voiture qui avait versé dans le ravain que les secouristes, venus épauler sur un terrain pour le moins escarpé police judiciaire et gendarmerie, en charge de l'enquête, ont découvert que les victimes avaient été blessées par balles.
Peu après les faits les lieux de la fusillade étaient bouclés par un périmètre de sécurité. Alain Rouseau, le préfet de Haute-Corse, a bouleversé son programme matinal pour se rendre, lui aussi, sur place.

Guet-apens ou coups de feu mutuels ?

Mais que s'est-il passé à 6 heures entre le col Saint-Antoine et Silvareccio ?
Guet-apens, comme il y en a déjà eu dans la région, ou échanges de coups de feu après un rendez-vous qui a mal tourné ?
Il était difficile de l'affirmer avec précision mercredi matin, ainsi que le laissait entendre Dominique Alzeari aux micros de nos confrères de France 3 et RCFM
Seul, le quatrième homme, dont on était toujours sans nouvelle au milieu de l'après-midi, serait en mesure de répondre à ces interrogations.
Reste que selon des sources policières, les  hommes impliqués dans cette sanglante fusillafe seraient des proches d'un restaurateur de la Plaine Orientale dont l'assassinat le 29 octobre 2011 avait été revendiqué par FLNC qui l'accusait d'avoir tué l'un de ses cadres le 28 juin 2011 à Folelli.






1.Posté par graines de cannabis le 07/07/2013 23:41
2013 annee record ? c'est bien triste tout sa.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41472 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37496 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33684 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37