Corse Net Infos - Pure player corse

Monticello demande son retrait dérogatoire de la communauté de communes Ile-Rousse-Balagne


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Samedi 14 Janvier 2017 à 19:11 | Modifié le Samedi 14 Janvier 2017 - 20:44


Suite à l'élection aujourd'hui du nouveau président de la communauté de communes Ile-Rousse - Balagne née de la fusion entre la CCBVIR et E Cinque Pieve, dans un communiqué, Joseph Mattei, maire de Monticello a tenu à réagir


Monticello demande son retrait dérogatoire de la  communauté de communes Ile-Rousse-Balagne

On nous communique:
La commune de Monticello, avec huit délégués communautaires et ses 2000 habitants,représentant 20% de la population actuelle des deux communautés fusionnées, a été écartée et totalement ignorée par conjuration.
Conjuration, derriere laquelle s’affaire à nouveau la Giaccobbie, et mise en oeuvre par les deux présidents sortants, que pourtant tout opposait, au point que le président des Cinque Pieve, déclarait à mezza-voce “tout sauf Paul Lions”. Il s’était même engagé à soutenir le candidat officiellement déclaré, le maire de l’Ile Rousse.
Candidature légitime à laquelle je souscrivais moi aussi dans un souci de large union pour oeuvrer dans la sérénité au développement de notre nouveau territoire et au bien-être de ses habitants.
Sentant le pouvoir lui échapper, le président de la CCBVIR a subitement renoncé à se présenter et s’est empressé de se rapprocher du president des Cinque Pieve dans une relation intéressée et très intime avec le seul souci de conserver le pouvoir coûte que coûte.

Pour y parvenir, il fallait écarter Monticello et surtout diviser la majorité du conseil municipal de la ville la plus importante et affaiblir ainsi la candidature de son maire. Pour cela, quoi de mieux que d’attiser certaines haines nées de la dernière campagne des municipales, répandre les rumeurs les plus fantaisistes pour entretenir la confusion des esprits.

Bref, diaboliser Hyacinthe Mattei son opposant, pendant que d’autres se permettaient de demander au maire de l’Ile rousse lors du conseil municipal du 21 décembre dernier, s’il était prêt à jurer sur la tête de ses petits enfants “qu’il n’avait pas rencontré Hyacinthe Mattei”.

Ce coup accompli, la voie était libre pour les deux présidents sortants, privilégiant l’intérêt particulier à l’intérêt collectif, dans le secret de leur tête-a- tête, ils décident de se répartir le pouvoir. Lionel Mortini, à la présidence de la nouvelle entité, Paul Lions vers la présidence du PETR (anciennement Pays de Balagne)

Le maire de la deuxième commune la plus importante après l’Ile Rousse a été oublié, ce qui a rendu inévitable l’absence de ses délégués à l’élection d’aujourd’hui.

Ainsi le rassemblement espéré n’a été ni recherché ni souhaité, au contraire, on a délibérément écarté 60% de la population de cette nouvelle collectivité avec les conséquences que cela ne manquera pas d’avoir sur le fonctionnement de celle-ci et sur l’ensemble de ses communes adhérentes.

L’ostracisation de ma commune ne faisant aucun doute, j’engagerai dans les tous prochains jours avec l’appui total de mon conseil municipal, une procédure de retrait dérogatoire prévu par l’article L 5214-26 du code général des collectivités locales.

Dans l’attente de cette sortie, les délégués de Monticello ne siégeront pas au conseil communautaire".
Signé Joseph Mattei

 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87893 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 44614 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38894 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 377