Corse Net Infos - Pure player corse

Mission locale d'Ajaccio : Réunion d'information associations-employeurs pour l'emploi des jeunes


Rédigé par le Mercredi 3 Juin 2015 à 22:29 | Modifié le Jeudi 4 Juin 2015 - 22:08


A l’occasion d’une réunion d’information sur les emplois d’avenir à destination des associations, Charles Voglimacci président de la mission locale d’Ajaccio a invité récemment en salle de délibérations de la mairie d’Ajaccio, l’ensemble du secteur associatif à se mobiliser pour l’accès à l’emploi des jeunes malgré le contexte économique actuel et afin d’améliorer la situation de l’emploi. Une grande première pour ces futurs employeurs qui sont eux même en situation financière difficile mais qui pourraient ainsi accéder à la création d’emploi à moindre coût.


Les emplois d’avenir ont pour ambition d’améliorer l’insertion professionnelle et l’accès à la qualification des jeunes peu ou pas qualifiés, confrontés à des difficultés particulières d’accès à l’emploi. Un dispositif mis en place par le gouvernement en novembre 2012  permettant aux jeunes d’accéder à une première expérience professionnelle reconnue sur le marché du travail et/ou d’acquérir des compétences leur permettant d’évoluer vers un autre emploi. Cette mesure phare du gouvernement en faveur de l'emploi des jeunes a mis les Missions Locales au cœur du dispositif.

Qui cela concerne-t-il ?
Les jeunes de 16 à 25 ans (ou jusqu’à 30 ans pour les travailleurs handicapés), peu ou pas diplômés et à la recherche d’un emploi peuvent poser leur candidature pour un emploi d’avenir. A titre exceptionnel, les jeunes résidant dans une zone urbaine sensible, une zone de revitalisation régionale.
Les employeurs du secteur non marchand sont principalement concernés par le dispositif emplois d’avenir (mais le secteur marchand peut lui aussi être concerné). Leurs activités ont une utilité sociale avérée ou de défense de l’environnement et sont susceptibles d’offrir des perspectives de recrutement durables : filières vertes et numériques, secteurs social et médico-social, aide à la personne, animation socio-culturelle, tourisme… Ce sont principalement des associations, des organismes à but non lucratif, des établissements publics, des collectivités territoriales.
Certaines entreprises privées peuvent recruter en emplois d’avenir, dans des secteurs d’activités ciblés au niveau régional et sur la base de projets innovants.
 
Comment cela fonctionne-t-il ?
Pour les jeunes concernés soit par un  CDI ou un CDD de 1 à 3 ans à temps plein (sauf exception). Il pourra apprendre un métier par une formation et aura la reconnaissance des compétences acquises pendant l’emploi d’avenir
Pour les employeurs, ils auront une aide de l’Etat pour 3 ans à hauteur de 75 % de la rémunération brute mensuelle au niveau du SMIC, qui les motivera pour embaucher un jeune motivé. Ils bénéficieront d’un conseil au sein de la mission locale pour construire le parcours de formation du jeune et intervenir pour toute difficulté pouvant survenir au cours de l’emploi.
Sur un parcours, l’emploi d’avenir pourra aboutir à une pérennisation dans l’emploi créé, ou lui servira à acquérir de nouvelles qualifications qui lui permettront de reprendre s’il le souhaite une formation en alternance. 

La mission locale de Corse du Sud
En 2014 elle a accueilli 6 488 jeunes, permis 2 750 entrées en emploi et 728 en formation soit près de 54%. L’emploi des jeunes fait partie de ses missions et de ses priorités. Les composantes du secteur associatif étaient invitées à venir s’exprimer et s’informer sur le sujet et se mobiliser pour l’accès à l’emploi des jeunes sur le territoire pour lutter contre le chômage et la précarité. Les associations pourront recruter un jeune avec le même taux de prise en charges de 75% que les autres employeurs, sur la base d’un contrat de 35 heures et du SMIC. L’Agence de Développement Economique (ADEC) pourra elle aussi aider à hauteur de 6000 euros pour un CDD et de 8000 euros supplémentaires pour un CDI comme aide à l’embauche.
 
Le président, Charles Voglimacci  soulignera que les jeunes concernés et les futurs employeurs trouveront d’autres types de contrats et de plus amples renseignements à la Mission Locale d’Ajaccio. A ce jour 12 000 jeunes sont recensés en portefeuille avec pour chaque conseiller 200 jeunes qu’ils accompagnent et voient régulièrement sur le chemin des emplois d’avenir. Il existe des zones d’action comme le quartier des Salines, mais notre ambition est  d’aller vers d’autres quartiers de la ville en difficulté en ce qui concerne l’emploi et les jeunes.
Nous avons montré aujourd’hui aux associations qu’avec des aides supplémentaires de l'Etat et de l'ADEC on estime qu’un jeune reviendrait à un employeur à 191 euros par mois sur 36 mois. Il faut donc grâce à ces emplois d’avenir se mobiliser contre la précarité et le chômage chez les jeunes.
 



L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès


Les plus récentes
L'actualité
Manon Perelli | 30/08/2015 | 4039 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire