Corse Net Infos - Pure player corse

Mission de l'ANDES en Corse : Le complexe sportif de Calvi-Balagne cité en exemple


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 9 Novembre 2016 à 18:04 | Modifié le Mercredi 9 Novembre 2016 - 19:48


Dans le cadre de sa mission d'expertise sur l'état des lieux de la situation sportive en Corse, des représentants de l'association Nationale des élus du sport (ANDES) étaient mercredi à Calvi où ils ont rencontré les élus, avant d'effectuer une visite sur le terrain. Au cours de celle-ci, Franck Tison, secrétaire général de l'ANDES s'est dit impressionné par le Complexe sportif intercommunal de Calvi-Balagne qu'il a cité en exemple



Lors de sa visite en Corse au mois de mai dernier, Thierry Braillard avait annoncé qu'il allait diligenter  une mission  d'expertise  pour dresser  un état des lieux de la situation sportive en Corse, afin de mieux comprendre  les particularités sportives de notre territoire et de mettre en place un plan d'aide sur plusieurs années.
Cette expertise a été confiée  à l'association Nationale des Elus du Sport (ANDES) qui est à pied d'œuvre en Corse depuis mardi.
Cette délégation s'est divisée en plusieurs groupes afin de pouvoir rencontrer un maximum d'élus.
La délégation pour la Balagne était composée de Franck Tison, adjoint au sport de la ville de Cherbourg, secrétaire général de l'ANDES et Ludivine Saillard, directrice adjointe de l'ANDES.
C'est Didier Bicchieray, adjoint au sport de la ville de Calvi qui a reçu les membres de la mission à 11h30 en l'Hôtel de Ville de Calvi.
Après avoir souhaité la bienvenue et excusé le maire Ange Santini, en déplacement sur le continent, Didier Bicchieray a autour d'une collation détaillé les principales  infrastructures sportives de la ville, soulignant notamment  les problématiques du stade Faustin-Bartoli qui n'est pas aux normes et les difficultés financières pour entretenir et rénover les installations.
Au terme de cet exposé, tous se rendaient sur le terrain avec une visite au stade, en présence de Thierry Marchetti, responsable du service des sports.
" Comme j'ai eu l'occasion de vous le dire, ce stade n'est pas aux normes pour y disputer des compétitions au niveau de la Division d'honneur et encore moins au niveau national. A cela plusieurs raisons : le stade n'est pas aux dimensions requises par les instances fédérales; la pelouse synthétique posée en 2016 est obsolète et l'éclairage n'est pas aux normes. De plus, situé en pleine ville ce stade n'est pas sans poser de problèmes au niveau du stationnement des véhicules"  précisait Didier Bicchieray. 


" ffectivement les dimensions d'un stade pour des compétitions nationales doivent être de  105X68 m, ce qui n'est pas sans poser quelques problèmes pour un stade qui se trouve en ville et qui est coincé d'un côté par une route et de l'autre un gymnase. Un problème que nous avons déjà eu l'occasion de soulever auprès de la FFF qui nous a  entendu puisque désormais il est possible  de faire un stade homologué de 100X60m. De plus je tiens à souligner que le secrétaire d'Etat au sport est très attaché au maintien des infrastructures sportives dans la ville"  faisait valoir Franck Tison.
Après vérification ce stade de 100X60 n'a vocation que pour la pratique du football à un niveau régional n'excédant pas la PH "A" !
La visite se poursuivait au gymnase municipal qui depuis 3 ans a été entièrement rénové pour un coût d'environ 300 000€.
Direction ensuite la base nautique où la délégation était accueillie par le président du Club José Da Cunha et responsables de la base.
La visite se poursuivait au Tennis Club de Calvi avec une présentation de la structure par Jean-Pierre Blaevoet et Marielle Cruciani. Les problèmes d'humidité des courts l'hiver et d'absence de courts couverts étaient mis en avant. De son côté, Didier Bicchieray rappelait que le TCC accueillait chaque année les championnats de Corse de tennis et que pour cela des efforts financiers étaient consentis par la ville, sans oublier les travaux réalisés chaque année pour répondre au cahier des charges.
"Sur ce que nous venons de voir je dois dire que je suis agréablement surpris par vos installations sportives. Bien évidemment j'ai pris en compte toutes les observations que j'ai pu entendre et je ferais le nécessaire pour les faire remonter auprès du ministère" résumait Franck Tison avant l'ultime visite  au complexe sportif intercommunal Calvi-Balagne.


David Jeanpetit, directeur du complexe assurait une visite guidée qui impressionnait la délégation par la qualité des installations, notamment la piscine, le gymnase, les courts de squash et autres.
Au cours cette visite, Franck Tison et Ludivine Saillard découvraient une immense pièce où prochainement vont voir le jour d'autres disciplines sportives (escalade, gym, judo, boxe...)
Dans cette salle était prévue la réalisation de courts de tennis. projet abandonné au profit de réalisations citées plus haut.
" Votre choix a été judicieux. L'implantation de courts de tennis  sur cet emplacement n'est pas approprié. en revanche, compte-tenu de ce que j'ai pu entendre tout à l'heure au Tennis Club,  pourquoi ne pas envisager une structure amovible plus légère" s'interrogeait Franck Tison.
La réalisation d'un stade de football, d'un boulodrome, d'une piste d'athlétisme et autres  sur les 4 hectares de terrain acquis par la communauté de communes étaient au centre des discussions qui figureront en bonne place sur le rapport.
Avant de déjeuner et de poursuivre la route vers Saint-Florent et Bastia, Franck Tison livrait ses premières impressions:
" Je dois vous dire que je suis particulièrement impressionné par ce remarquable complexe sportif intercommunal. C'est à mon sens l'exemple à suivre pour d'autres micro région.
Il y a là un potentiel qui mérite d'être d'être exploité et complété par d'autres installations que nous avons eu l'occasion d'évoquer. Ce complexe est une référence mais il ne doit pas occulter les installations qui se trouvent en ville et qui sont indispensables. Nous allons réaliser notre rapport et faire remonter toutes les informations au ministère des sports et ce avant le 30 novembre comme demandé.
Pour la Corse, le ministère souhaite mettre en place un plan sur le modèle de celui-ci réalisé Outre-mer où une enveloppe de 80 millions d'euros a été prévue sur 4 ans pour moderniser et réaliser les infrastructures sportives nécessaires"

 






Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40787 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345