Corse Net Infos - Pure player corse

Mise en service des nouveaux locaux de la brigade nautique à la BAN d'Aspretto


Rédigé par le Mardi 23 Juin 2015 à 21:36 | Modifié le Mardi 23 Juin 2015 - 23:40


Les nouveaux locaux de la brigade nautique d'Ajaccio ont été mis en service récemment sur le site de la base navale d'Aspretto. Une installation sous forme de mise à disposition de locaux MINDEF (Marine) et sous convention ayant nécessité des travaux réalisés sur crédits DGGN avec le concours de la main d'œuvre de militaires. Elle réunit ainsi sur le même lieu tous les services de l'action d'Etat en mer. Autour du major Hennning commandant de la brigade nautique et de Christophe Mirmand préfet de Corse les autorités militaires ont assisté à cette inauguration. Le préfet a saisi l’instant pour annoncer la construction prochaine d’une cité administrative sur le site de la BAN d’Aspretto qui réunirait les directions et les services de l’Etat soit 800 personnes. (Voir par ailleurs)


Mise en service des nouveaux locaux de la brigade nautique à la BAN d'Aspretto
Les brigades nautiques côtières (BNc) sont placées sous les ordres des commandants de groupement de gendarmerie départementale, et agissent soit de manière autonome dans le cadre particulier de l’exercice de la police judiciaire et de celui de l’action de l’état en mer, soit au sein d’un dispositif plus global. Elles apportent ainsi une réponse en lien avec des unités territoriales et de recherches et certaines autres administrations aux enjeux de sécurité maritime et côtière des vingt départements littoraux de métropole et d’outre-mer au profit des autorités administratives, terrestres ou maritimes, et des autorités judiciaires.

Des compétences juridiques en mer et sur terre
La BN d'Ajaccio est l'un des éléments d'une stratégie globale, reposant sur la complémentarité et la subsidiarité des moyens de la gendarmerie. Elle s'appuie sur le maillage des unités territoriales implantées sur le littoral et peut recevoir le renfort de ces unités ou d'unités de recherches. Elle dispose d'une compétence juridique, à terre et en mer, adaptée à ses contraintes spécifiques.
Directement au contact des acteurs du monde maritime, la BN d'Ajaccio exécute des missions de police judiciaire et de police administrative et pour les remplir, elle dispose de militaires spécialement formés et de matériels spécifiques. Les militaires opérationnels de la brigade nautique d'Aspretto sous le commandement du Major Henning sont: l'adjudant Monchany, le maréchal des logis chef Beauvarlet, les gendarmes Dupuis, Haider, Merolle et Strobbe.

Les missions de police judiciaire

Il s’agit de réaliser les mêmes gestes que dans les Technologies de l’Information et Communication (TIC) mais en immersion, ce qui nécessite de s’affranchir du milieu dans lequel le plongeur évolue. Une activité qui demande un niveau de technicité élevé et une pratique régulière de la plongée indispensable au maintien de la capacité opérationnelle.
Les missions :
-exécuter des enquêtes judiciaires en milieu maritime et assister techniquement le directeur d'enquête (recherches aquatiques ou subaquatiques d'éléments de preuve) ;
­-réaliser des constatations (croquis, films, photographies) ;
­-réaliser des opérations de police technique et scientifique (prélèvements, relevage de corps) et de travaux subaquatiques liés (élingage d'épaves).

Les missions de police administrative
-porter assistance et secours aux personnes en situation de danger. Ces missions deviennent prioritaires à la demande du CROSS.
­-porter assistance aux personnes sinistrées à l'occasion de catastrophes naturelles (crues, inondations)
­-contrôler les activités professionnelles ou de loisirs subaquatiques (chantier sous-marin, clubs de plongée) ;
­-rechercher le renseignement d'ordre public ;
­-surveiller et contrôler les activités nautiques (la navigation de plaisance, les activités sportives et de loisirs ainsi que le transport des passagers). Cette mission se révèle déterminante en période estivale dans le cadre des campagnes de sécurité des loisirs nautiques ;
­-contrôler les amarrages et les mouillages dans les ports de plaisance et les zones de mouillage permanentes et temporaires ;
­-articiper aux missions de contrôle des flux dans les zones portuaires en renfort des unités territoriales ;
-lutte contre les trafics (armes, stups, immigration…)
­-protéger les ressources biologiques (contrôle de la pêche maritime, sous-marine et littorale, surveillance des criées et des filières) ;
­-protéger les aires marines et le domaine public maritime (en liaison avec le DDTM);
­-rédiger des procès-verbaux de renseignement administratif à destination de l'autorité préfectorale.

Les moyens de la brigade nautique
La brigade nautique est composée de 7 militaires qui possèdent tous une qualification de plongeurs, et de 3 officiers de police judiciaire. Les plongeurs permettent l’exécution des missions de la gendarmerie et leur mise en oeuvre est systématique pour toute intervention à caractère judiciaire ou administratif se déroulant en milieu nautique ou subaquatique dans la zone de compétence gendarmerie.

Les moyens matériels sont dorénavant a disposition immédiate de la brigade nautique. C'était une des facilités recherchée en implantant les locaux de la brigade directement sur la BAN qui dispose aussi d'un héliport :
­1 White shark de 7,20 mètres, puissance 200 CV;
­1 semi­rigide zodiac de 7,50 mètres, puissance 200 CV qui est utilisé pour la surveillance de l'île de Cavallo durant les mois de juillet et août ;
­1 véhicule léger de liaison ;
­1 véhicule 4x4 pour permettre la mise à l'eau à partir de cales portuaires ou pour accéder à des compartiments de terrains difficiles lors de ses missions ;
­1 fourgon pour transporter les équipements de plongée.

 




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 15:57 Appietu a fêté la Sant’Andria

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85472 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40913 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347