Corse Net Infos - Pure player corse

Michel Barat : " Une rentrée scolaire sans souci en Corse"


Rédigé par Damien Bianchi le Mardi 18 Septembre 2012 à 23:22 | Modifié le Dimanche 7 Octobre 2012 - 15:46


« La rentrée s’est très bien passée. Sans aucun souci mis à part quelques réglages ci et là, mais dans l’ensemble, je vous confirme que tout s’est déroulé dans les meilleures conditions. Pour preuve, les résultats ont été excellents. Du jamais vu ! » Il va droit au but Michel Barat. En communicant éclectique et fort de son expérience, le recteur de l'académie de Corse a commenté la rentrée scolaire 2012 et est très vite entré dans le vif du sujet, avec des mots justes, des chiffres clés. En clair, beaucoup de satisfaction dans le ton. Il était entouré par l’ensemble de ses collaborateurs.


Michel Barat : " Une rentrée scolaire sans souci en Corse"

Au programme, les chiffres qui parlent, les effectifs, la formation, le budget et l’enseignement de la Langue Corse.

 « Il y a cinq ans » a rappelé le Recteur, « les résultats du BAC technique avaient été très faibles, de l’ordre de 48 à 50%. Cela devenait inquiétant et il a fallu se mettre au travail, chercher les détails de ce qui n’allait pas, motiver nos enseignants et nos élèves. Résultat : cette année la satisfaction est générale. Il ne faut pas pour autant s’endormir sur ces lauriers mais bien au contraire continuer à aller de l’avant avec la valorisation de l’enseignement. Il n’est que de se pencher sur les résultats du BAC pour s’apercevoir que la Corse est bien au dessus de la moyenne nationale… »

 

46 528 élèves cette année

Si le secondaire a fait preuve de beaucoup de satisfaction comme on a pu le voir à travers les résultats, l’enseignement élémentaire se porte tout aussi bien avec des évaluations dans les CP et CE qui situent la Corse au tout premier rang. Cela prouve naturellement le bon fonctionnement. Il faut néanmoins poursuivre dans cette voie d’excellence et, selon le Recteur, continuer, continuer les efforts en profondeur comme cela a été fait avec beaucoup de professionnalisme.

En ce qui concerne le Bac professionnel, Michel Barat a rappelé les résultats dans leur ensemble et le degré de satisfaction qui en ressort : « Ils ont été effectivement au-delà de nos espérances et représentent un enjeu lourd. Il faut donc encourager et relancer la carte des formations professionnelles. Il convient de maintenir ces résultats et se pencher sérieusement sur ceux qui échouent le plus. Il faut transformer certains échecs en réussite. C’est notre tâche et nous nous y attelerons. »

Au niveau des effectifs, le nombre d’élèves dans les établissements scolaires de l’île est stable cette année, avec 25 023 dans le premier degré, répartis dans 258 écoles maternelles, élémentaires, privées et spécialisées et 21 505 dans le second, répartis dans 31 collèges, 15 lycées et un EREA.

 
La Langue Corse

L’enseignement de la Langue Corse continue de progresser et se développe dans deux directions :

- L’enseignement bilingue paritaire Corse-Français selon un plan visant à créer suffisamment de sites bilingues du premier degré pour alimenter une section par secteur de collège

- Il s'agit aussi de généraliser l’offre d’enseignement de la Langue Corse, considéré comme étant obligatoire pour l’Etat et donc pour l’école, tout en restant facultatif pour les familles. Sur la base du plan de développement adopté par l’Assemblée, la convention (2007-2013) a pour but l’offre à tous les élèves d’un bilinguisme ouvrant sur le plurilinguisme, ce qui ferait de la Corse une région pilote en la matière et donc l’intégration de la Langue Corse à tous les niveaux de formation.

Actuellement, le bilan statistique s’établit comme suit :

Enseignement bilingue paritaire : dans l’enseignement primaire, il atteint 6 620 élèves entre la maternelle, les élèves de cours préparatoire et le CE1. Dans l’enseignement secondaire, il regroupe 1 866 élèves.

Les progrès à ce niveau sont réels, notamment dans les classes primaires qui continuent de se développer au fil des années. Le secondaire est également sur la bonne voie avec des objectifs qualitatifs fixés pour chaque niveau.

Il est d’ailleurs prévu d’autres moyens stipulés par une convention  avec le fonctionnement de centres de séjours linguistiques, la production de documents pédagogiques, la mise à disposition de ressources numériques sans oublier l’action culturelle patrimoniale.

                                                                                                                                        J. F.

Budget : 259,3 millions d’euros  pour l’Académie

Cette somme attribuée à l’Académie de Corse est répartie comme suit :

- 85,7 millions d’euros pour le premier degré »

- 141,7 pour le second degré

- 20 millions pour le programme « vie de l’élève »

- 11,9 millions pour le programme « soutien de l’Education Nationale »

- 8 millions pour l’enseignement privé (fonctionnement et rémunérations)

95% du budget de l’Académie (hors enseignement privé) est consacré  aux dépenses de personnels. Au 1er septembre 2012, il a été attribué 4172 emplois :

- 1423 postes d’enseignants et assimilés (inspection, intervenants extérieurs) dans le 1er degré

- 994 postes d’enseignants et assimilés (enseignants vacataires, CPE, Personnels de direction, inspection et orientation)

- 755 postes de personnels IATOSS (ingénieurs, administratifs, techniques, santé et social, AVS-I, assistants d’éducation)




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13946 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8553 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7499 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 29