Corse Net Infos - Pure player corse

Michel Barat : " La réforme des rythmes scolaires sera appliquée dans toutes les écoles de l’Académie"


Rédigé par le Vendredi 23 Mai 2014 à 12:12 | Modifié le Vendredi 23 Mai 2014 - 17:23


"La réforme des rythmes scolaires sera bien appliquée dans toutes les écoles de l’Académie de Corse à la prochaine rentrée. Il n’y aura ni retrait, ni report, ni libre choix des communes" : le propos de Michel Barat, recteur de l'académie de Corse, est on ne peut plus clair. Il fait suite au "front du refus" qui s'est manifesté lors d'une réunion qui vient de se tenir dans la région bastiaise.


Michel Barat : " La réforme des rythmes scolaires sera appliquée dans toutes les écoles de l’Académie"
" Je souhaite réagir à la réunion organisée à Furiani contre la réforme des rythmes scolaires. Ce "front du refus" composé de maires, d'enseignants et de parents d'élèves a annoncé la création d’un collectif « anti-rythmes » qui présentera prochainement, par l’intermédiaire de Madame le Maire de Borgo, une motion aux élus de l'Assemblée de Corse. 
Je rappelle, malgré les informations erronées qui circulent et qui créent parfois une certaine confusion dans les esprits, que l’organisation des horaires d’enseignement est de la compétence exclusive des autorités académiques. L’article D521-11 du code de l’éducation lève toute équivoque sur ce point. 
Aussi, je confirme que la réforme des rythmes scolaires sera bien appliquée dans toutes les écoles de l’Académie de Corse à la prochaine rentrée. Il n’y aura ni retrait, ni report, ni libre choix des communes. Concernant l’organisation des activités périscolaires, cette mission est un service public facultatif qui relève de la compétence des maires. Si certains d’entre eux, nonobstant les aides de l’Etat, refusaient de les mettre en place, ils prendraient ainsi la responsabilité de ne pas offrir des activités culturelles ou sportives aux enfants de leur micro-région, ce qui serait bien regrettable.
Le inistère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche a prévu la possibilité, pour le Recteur, d’autoriser à titre expérimental des ajustements locaux pour autoriser des projets éducatifs innovants tout en respectant le cadre du décret du 24 janvier 2013. Des groupes d’appui départementaux se tiennent bien évidemment à la disposition des maires pour engager une réflexion commune et constructive permettant la prise en compte de certaines spécificités.
La mise en place des rythmes ne poursuit qu’un seul objectif : permettre aux enfants de mieux apprendre à l’école. La question des rythmes, c’est donc la question de la réussite éducative des enfants. La semaine de quatre jours était de l’avis de tous, totalement inadaptée et préjudiciable aux apprentissages. Les résultats des écoliers français se sont depuis dégradés dans tous les classements internationaux. 
Mon action a toujours été guidée par la défense des intérêts de l’enfant qui doit être au centre des enjeux et des préoccupations de la société. Je continuerai évidemment de poursuivre ce chemin avec conviction et détermination dans un esprit de justice et d’équité républicaine. "




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85235 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40775 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345