Corse Net Infos - Pure player corse

Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio pour la Corse : " Noël est aussi une invitation à la paix "


Rédigé par le Dimanche 23 Décembre 2012 à 22:18 | Modifié le Mercredi 26 Décembre 2012 - 00:23


Mgr Olivier de Germay, évêque d'Ajaccio pour la Corse, a choisi de s'exprimer, à l'occasion de son premier Noël en Corse, sur Corse Net Infos. Voici l'intégralité du message qu'il adresse aujourd'hui à tous les Chrétiens de l'Ile.


Mgr Olivier de Germay, évêque d’Ajaccio pour la Corse : " Noël est aussi une invitation à la paix "
'A l’occasion de mon premier Noël en Corse, je suis heureux de m’adresser aux habitants de l’Île de Beauté et de leur dire ma joie d’avoir été nommé évêque de ce diocèse. Je constate qu’ici, peut-être plus qu’ailleurs, on est attentif à ne pas se couper de ses racines. Or la Corse a un patrimoine culturel et spirituel extraordinaire. On se plaint souvent aujourd’hui d’être dans un monde trop matérialiste, qui a perdu ses repères et oublié son histoire, et la tentation est grande, dans ce contexte, de faire « du nouveau pour du nouveau », et de se laisser engloutir dans une culture mondialisée très appauvrie et finalement très superficielle. J’invite donc les habitants de la Corse à puiser dans ce que leurs traditions ont de plus authentique, et en particulier à retrouver le sens profond de Noël. Les cadeaux que nous nous offrons sont importants, mais ils renvoient à un cadeau beaucoup plus grand : celui que Dieu nous a fait en se faisant l’un de nous. Dieu n’a pas abandonné notre monde, il n’est pas à des années lumière là-haut dans son ciel ; aujourd’hui il se fait proche de ceux qui veulent bien l’accueillir au cœur de leur vie.
Finalement pour nous chrétiens, Noël consiste d’abord à faire une place à Dieu dans sa vie ; non pas forcément le dieu qu’on imagine, mais celui que Jésus nous révèle par l’intermédiaire de son Eglise : un Dieu qui s’est fait petit enfant, pauvre, fragile, vulnérable… L’accueil de ce mystère de Noël ouvre nos yeux sur l’importance d’accueillir et de prendre soin des pauvres, des petits, des exclus, des étrangers, de la vie naissante, bref de tout ce qui est vulnérable.
Noël c’est aussi une invitation à la paix. La violence contredit nos aspirations les plus profondes. Noël réveille en nous le besoin de vivre en paix les uns avec les autres et de nous réconcilier lorsque cela est nécessaire. La lutte contre la violence ne portera pas de fruits durables si nous ne partons pas de cette aspiration à la paix qui est dans le cœur de tout homme, y compris celui qui est esclave de la violence. Aidons-nous les uns les autres à faire émerger ce qu’il y a de meilleur en nous.  Tout cela est source de grandes joies. Non pas la joie éphémère de s’être fait plaisir, mais la joie profonde d’avoir fait plaisir à l’autre, et de se savoir aimé de Dieu.
Très bon Noël à tous et à chacune de vos familles."




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85590 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40978 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349