Corse Net Infos - Pure player corse

Meurtre de Prunelli-di-Fium'orbu: Les 5 auteurs présumés écrouées


Rédigé par le Samedi 30 Novembre 2013 à 17:10 | Modifié le Lundi 2 Décembre 2013 - 15:33


Le meurtre de Taib Adaime, 40 ans, ouvrier agricole abattu d'un coup de fusil de chasse à Prunelli-di-Fium'Orbu au mois de Février dernier, a été élucidé. Cinq personnes originaires de la plaine Orientale, âgées de 17 ans, à l'époque des faits, à 22 ans, et qui, selon les enquêteurs auraient reconnu les faits, ont été mis en examen et écroués à la maison d'arrêt de Borgo. En vidéo, les explications explications du procureur de la République de Bastia, Dominique Alzeari, du colonel Rahmani, commandant du groupement de gendarmerie de Haute Corse et du lieutenant-colonel Viard de la section de recherche.


Meurtre de Prunelli-di-Fium'orbu: Les 5 auteurs présumés écrouées
La mise hors d'état de nuire des auteurs présumés du meurtre de l'ouvrier agricole est le fruit de longues investigations menées par la gendarmerie ponctuées de trois opérations aux mois de Mai et de Juin et au début de cette semaine ainsi que nous l'avons relaté à plusieurs reprises.
Bilan de l'opération ?
23 interpellations, 11 mises en examen et 10 personnes écrouées, deux d'entre elles ayant été depuis libérées et placées sous contrôle judiciaire.
Toutes ces opérations ont été menées dans le cadre de la série agressions commises contre des ouvriers agricoles étrangers, d'origine maghrébine pour la plupart.
Si peu avaient été résolues jusqu'alors, la mort violente de l'ouvrier agricole d'Acqua Acitosa a précipité les événements.
Au terme donc de trois opérations menées de concert par la compagne de gendarmerie de Ghisonaccia et la section de recherche 23 jeunes gens sont tombés dans les mailles des filets des enquêteurs.
Et parmi elles les cinq auteurs présumés du meurtre de Taïb Adaime
Toutes ces personnes des jeunes gens dont le plus jeune avait 17 ans et demi au moment des faits et le plus ancien 22 ans sont toutes originaires de la plaine orientale. Selon les enquêteurs elles s'étaient spécialisées dans l'agression d'ouvriers agricoles auxquelles elles dérobaient leurs très modestes économies " parfois des sommes inférieures à 100 €" précisait, samedi après-midi à Bastia,  Dominique Alzeari, procureur de la République de Bastia en présence du colonel Didier Rhamani, commandant du groupement de gendarmerie de Haute-Corse et le lieutenant-colonel Viard de la section de recherches.
Les membres de cette bande à tiroir, dont les identités n'ont pas été communiquées - l'enquête poursuit son cours - ont été mises en examen, selon leur implication dans les agressions, pour vol  avec violence, association de malfaiteurs, extorsion en bande organisée avec armes et violences ayant entraîné la mort.
Au cours de leurs investigations les enquêteurs ont saisi 21 armes dont 2 de poing et des cagoules.
Et leur butin, convoité la plupart du temps, à l'époque où les ouvriers agricoles étaient effectivement employés dans les exploitations, n'auraient jamais excédé 100 €.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Faits divers
Marilyne SANTI | 14/10/2016 | 41467 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Faits divers
Charles Monti | 14/08/2016 | 37496 vues
00000  (0 vote) | 38 Commentaires
Faits divers
Charles Monti | 17/08/2016 | 33684 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 37