Corse Net Infos - Pure player corse

Menace de suppression d'un poste d'enseignant au RPI d' Aregno : Barrage filtrant à Algajola


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 10 Février 2016 à 09:58 | Modifié le Mercredi 10 Février 2016 - 16:10


A l'initiative des parents d'élèves, un barrage filtrant a été mis en place mercredi matin sur la Route Territoriale 30, au rond-point d'Algajola pour manifester contre une menace de suppression d'un poste d'enseignant au RPI d' Aregno. Patrick Salvatorini, inspecteur de l'Education Nationale devait se rendre dans la matinée à Aregno


Menace de suppression d'un poste d'enseignant au RPI d' Aregno : Barrage filtrant à Algajola

La consultation de la carte scolaire provoque bien des remous dans les établissements scolaires concernés par d'éventuelles suppressions de postes, comme ce fut le cas ces derniers jours pour l'école Albert Camus de L'Ile-Rousse où finalement la menace de blocus a été levée, après que les parents d'élèves aient semble t-il obtenu des garanties.
Cette fois, c'est le Regroupement Pédagogique Intercommunal d'Aregno qui fait l'objet de vagues.
Mercred matin dès 8 heures, déterminés à défendre leur école, les parents d'élèves ont appelé à manifester en mettant en place un barrage filtrant sur la Route Territoriale 30, au Rond-Point d'Algajola.
Ils étaient plus d'une soixantaine à s'installer au milieu de la chaussée et, très rapidement un embouteillage monstre se formait
Compréhensifs, les automobilistes prenaient leur mal en patience.
Un tract était distribué pour faire mieux comprendre la situation.
" Par courrier en date du 16 décembre 2015, madame la directrice académique des services de l'Education Nationale nous faisait part d'envisager la suppression d'un poste d'enseignant au sein de notre RPI d'Aregno-Cateri et plus particulièrement sur le site d'Aregno, sous prétexte d'un nombre insuffisant d'enfants".
Et de poursuivre:
" L'effectif annoncé par madame la DASEN de 54 enfants est inférieur à l'effectif réel qui est de aujourd'hui de 72 enfants.
D'autre part, madame la DASEN menace de ne pas valider tout nouvel inscrit qui ne dépendrait pas du RPI et qui devrait selon elle être scolarisé dans l'école dont il dépend par son lieu d'habitation alors qu'il n'existe pas de carte scolaire.
Notre site bilingue défavorisé par cette décision profiterait donc pas d'un apport d'enfants extérieurs au RPI, ce qui serait totalement injuste".

Les manifestants apprenaient vers 10 heures que Patrick Salvatorini, Inspecteur  de l'Education Nationale se rendait sur place à la Mairie d'Aregno et décidaient d'aller à sa rencontre.
Au terme de cette réunion au cours de laquelle l'inspecteur a rencontré élus  et parents d'élèves, Patrick Salvatorini s'est voulu rassurant, en précisant que rien n'était décidé et qu'il fallait attendre la réunion du lundi 15 février sur le sujet.
 





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 22:25 Aleria célèbre a Festa di a nazione

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85352 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40815 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346