Corse Net Infos - Pure player corse

Marche exploratoire des femmes dans les quartiers Sud : Bastia et 10 autres villes seulement…


Rédigé par le Mardi 2 Juin 2015 à 14:50 | Modifié le Mercredi 3 Juin 2015 - 00:52


La Ville de Bastia en lien étroit et avec le soutien de l’Etat s’est positionnée auprès du Secrétariat d’Etat à la Politique de la Ville et du Secrétariat d’Etat aux Droits des Femmes pour réaliser sur son territoire une marche exploratoire des femmes. Retenue pour cette démarche avec 10 autres villes seulement en France, et convaincue de l’importance de cette démarche tant pour les habitantes que pour les élus, la Ville de Bastia et la préfecture de la Haute-Corse ont présenté mardi matin les résultats de cette expérimentation riche de sens et d’enseignements.


Marche exploratoire des femmes dans les quartiers Sud : Bastia et 10 autres villes seulement…
Après avoir suivi une formation proposée par « France Médiation » aux villes retenues, l’équipe de la Ville accompagnée de la Déléguée du Préfet de la Haute-Corse dans les quartiers prioritaires ont lancé le dispositif en décembre 2014.  Le « travail » a consisté à identifier et mobiliser des habitantes-marcheuses en s’appuyant sur les acteurs locaux et les équipes de terrain, à expliquer la méthode aux marcheuses et définir avec elles les parcours, le calendrier, les rôles de chacune dans la marche et, enfin, de réaliser les marches, en prenant soin de débriefer, de s’écouter et de restituer !

C'est ce qui a été fait ce mardi matin dans le sillage de Emmanuelle de Gentili, première adjointe au maire de Bastia délégué à la politique de la ville, et Jean Rampon secrétaire général de la Haute-Corse.
Au terme de ce tour des quartiers (Quartier Aurore-Cité des arbres), 12 marcheuses, Camille, Mimi, Fatima, Sophie, Ida, Daniela, Irina, Erica, Samia, Lucia, Ursula et Roselyne, ont exposé leurs propositions et échangé avec les participants et les représentants de la mairie de Bastia, de la préfecture, de la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations etc en présence notamment  de Dominique Poggi, sociologue Maturescence et Fatem -Zahra Bennis de la fondation d'entreprise Channel, co-financeur de l'expérience.

Expérimentées dans 11 villes, les marches exploratoires renforcent l’appropriation de l’espace public par les femmes et la participation des habitantes à l’amélioration de leur cadre de vie. L’objectif visé étant d’agir pour la sécurité et la liberté des femmes dans l’espace public.
Ces enquêtes de terrain faites par les habitantes constituent un véritable « diagnostic en marchant » réalisé par de petits groupes de femmes accompagnés par la déléguée du préfet dans les quartiers. Ce processus participatif permet d’identifier sur le terrain les causes sociales, environnementales, urbanistiques… de l’insécurité et des violences envers les femmes et, de faire des propositions aux institutions (Etat – Ville – Bailleurs…) pour que les femmes puissent circuler librement et se sentent en sécurité au quotidien.

Le lancement de la démarche en présence de la première adjointe au maire de Bastia a eu lieu le 26 janvier et a permis de présenter la démarche .
La première marche a eu lieu le 9 février, sur le quartier Aurore ; elle a été suivie d’une réunion d’échanges avec Camille Gremez, chargée de mission animation de réseau à France médiation et Dominique Poggi, sociologue,cabinet Maturescence, le 16 février.
La seconde marche s’est déroulée le 19 février à la Cité des Monts et des Arbres.
Le 26 février les marcheuses ont rencontré et échangé avec Dominique Nadaud, déléguée aux droits des femmes en Haute-Corse.
Quatre réunions organisées entre le 5 mars et le 2 avril ont ensuite été nécessaires pour formaliser la restitution de cette expérience.
Mardi en présence des associations ALPHA, EPE, FALEP, CIDFF, OLCQ, Femmes solidaires, l'heure était à la restitution, au temps de parole entre le groupe de femmes, la préfecture, la Ville de Bastia, la Communauté d'Agglomération de Bastia, les bailleurs sociaux…
Les marcheuses ont établi trois axes de réflexion accompagnés de préconisation dans le but d’améliorer la sécurité et la liberté des femmes dans les espaces publics. 


La propreté
La mise en place de panneaux d’affichage mentionnant les règles et usages « conformes » dans tous les halls d’immeubles. L’organisation d’une campagne de communication sur les bus ainsi que des panneaux d’information en bas de la place Saint-Nicolas et sur la place du triangle.  
Pour encourager au respect de certains locaux ou murs aveugles, les marcheuses ont eu l’idée, sur l’exemple de la maison des quartiers sud, de mettre en place des actions avec des jeunes des quartiers pour graffer des murs, des locaux ou encore réaliser des fresques. 
Puisqu’il est impossible de savoir qui déposent des encombrants, les marcheuses ont proposé de faire installer des idéosurveillances aux abords de certaines zones.
En réponse à cette demande, on a appris qu'une brigade verte est en projet actuellement à la Communauté d’Agglomération de Bastia et devrait voir le jour à moyen terme. 

 

Les déplacements
Au niveau de la circulation, la vitesse importante et le stationnement anarchique sont un  réel danger autour de l’école Charles-Andrei. Les bus scolaires n’ont pas accès jusqu’à la devanture de l’école via la Rue Curie à cause des voitures, ce qui oblige les enfants à marcher jusqu’à la Place du Triangle. C’est pourquoi, dans l’attente de la fin des travaux, il serait judicieux, selon les marcheuses, de prévoir un emplacement réservé au bus scolaire sur la place du triangle.
Une requête sera transmise à la police ainsi qu’à la commune d’ici peu, 
A la fin des travaux des parkings, l’organisation d’interventions de la police municipale et nationale et de la fourrière dans les quartiers sud sera indispensable pour un stationnement optimal. 
En ce qui concerne les transports en commun, une demande d’amélioration de la matérialisation des arrêts abri-bus et de la signalétique a été faite. La proposition de diffuser les plans et guides, au format papier dans les points de vente des tickets de bus, ou de créer une application mobile pour informer les usagers des circuits et des horaires, serait une bonne initiative de la CAB pour améliorer le quotidien des usagers. En projet une réhabilitation des arrêts de bus va être mise en place, comme la numérisation du temps d’attente. 


L’ambiance
En ce qui concerne l’ambiance et le ressenti des habitants et des femmes en particulier dans les quartiers sud bastiais, le sentiment d’insécurité fait l’unanimité. 
Ce sont les liaisons entre les espaces qui font relativement peur aux femmes. Dans le but de minimiser leurs craintes, il faudrait améliorer les éclairages publics pour éviter des terrains vagues et « squattés ». Une proposition tout à fait acceptée. 
Le nouvel espace vert en bas de la rue Vittori est qualifié de très agréable, mais peu pratique.
Le problème étant une mauvaise accessibilité aux PMR (personne à mobilité réduite, poucettes et autres). La demande des marcheuses est d’améliorer le passage aux PMR en construisant  une pente. Le problème relevé pour cette demande est que cette pente ne serait justement pas aux normes. En effet les degrés de cette pente serait supérieure à 4% et serait trop dangereuse. 
Une autre demande  a suscité beaucoup d’intérêt :  la mise en sens unique de la route devant la pharmacie Place du commerce. Cette demande a été conclue favorable, car il est vrai que c’est un réel danger pour les automobilistes et les piétons. 
Pour conclure, les marches exploratoires des femmes sont un réel succès. Il a été proposé aux femmes de devenir ambassadrice et d’aider au projet de marches exploratoires pour d’autres quartiers comme Saint Antoine et le quartier centre Citadelle. 
Les marcheuses et les décideurs ont convenu d’une réunion fin octobre pour faire un premier point sur les propositions faites mardi.





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85414 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40858 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346