Corse Net Infos - Pure player corse

Maison de quartier des Cannes à Ajaccio : L’outil indispensable de la cohésion sociale


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Jeudi 16 Juin 2016 à 19:03 | Modifié le Jeudi 16 Juin 2016 - 19:25


C’est un immense bâtiment aux formes futuristes qui tendent à en faire une sorte de vaisseau spatial prêt à prendre son envol pour rejoindre sa planète. Mais il est bel et bien là, solidement ancré sur son orbite du territoire des Cannes et prêt à accueillir des centaines de personnes pour un panel d’animations diverses, des activités propres à un grand quartier, à sa population où les jeunes constituent une grande majorité. Jeudi, le député-maire et ses adjoints, le Conseil départemental, le préfet et autres institutions ont coupé le ruban de ce qui sera la maison du peuple des Cannes et d’ailleurs. Une belle bâtisse à énergie positive qui a déroulé son tapis rouge


Cette immense construction a été conçue dans le cadre de la requalification générale des quartiers Cannes et Salines. Le projet de maison de quartier des Cannes se fixait trois objectifs.
- Tout d’abord ce bâtiment devait devenir le support du développement social dans le quartier. C’est ainsi qu’il prévoit, sur plus de 1000 m², une large salle modulable pour les représentations publiques, une cuisine pédagogique, un espace musique insonorisé, des espaces d’accueil pour les associations ou encore un atelier arts plastiques.
- Ensuite, l’architecture du bâtiment apparaît comme représentative de la nouvelle image de marque du quartier, au service d’une attractivité retrouvée. En phase étude, dans le cadre d’un marché de définition, trois équipes d’architectes se sont réunies pour définir la signature architecturale de l’ouvrage. Résultat : un bâtiment passerelle aux dimensions compactes.
- Enfin, cette construction se veut exemplaire en termes de performance énergétique dans la mesure où elle constitue un des tous premiers bâtiments à énergie positive. Le bâtiment produira en effet plus d’énergie qu’il n’en consommera grâce à la mise en œuvre conjuguée d’une isolation renforcée, d’un système géothermique et de panneaux photovoltaïques. Deux afficheurs permettront au public de prendre connaissance en temps réel de cette production énergétique verte.

Un investissement de 2 millions d’euros

Le coût total de la Maison de Quartier des Cannes s’élève à 4 millions d’euros dont 3 de travaux, dont voici le plan de financement final : 
 
- Etat (PEI) : 1 160 890 €
- Etat (ANRU) : 243 782 €
- Collectivité Territoriale de Corse : 851 642 €
- Aide énergie (Europe) : 412 286 €
- Conseil Général de Corse du Sud : 125 000 €
 
 
Après avoir obtenu l’agrément de la CAF en février 2012, le Centre Social des Cannes s’est engagé dans des actions pour tous : enfants, adolescents, adultes et personnes âgées en portant une attention particulière à la famille. Cet agrément permet de mieux faire connaître les locaux aux usagers, habitants, acteurs locaux et financeurs. Il représente un support efficace de communication, d’échanges.
L’un des objectifs principaux vise l’intégration de toutes les populations en favorisant la mixité sociale et l’intergénérationnelle en faisant en sorte que le Centre soit un lieu de rencontres, d’échanges, d’initiatives, de créations collectives et d’animations. Le Centre Social a développé différents partenariats associatifs (Jardins Familiaux, associations de quartier, associations sportives) mais également institutionnels tels que la FALEP, les Centres Sociaux Municipaux, le Dispositif de Réussite Educative, la Direction Petite Enfance, la Direction de la Culture et des Sports, le Centre Communal d’Action Sociale, l’AEMO, la mission locale, la médiathèque des Cannes, la maison des aînés …

Les quatre missions caractéristiques

►1. C’est un équipement de quartier à vocation sociale globale intégré à un territoire dans lequel un nombre important de familles et personnes sont confrontées à des difficultés sociales, économiques et culturelles. La finalité doit se traduire par une qualité d’accueil et des actions et services s’adressant d’abord mais sans exclusivité à ce public.
►2. C’est une structure qui favorise le lien social entre les habitants d’un quartier. Sa vocation familiale et pluri générationnelle se traduit par une offre destinée à faciliter la vie quotidienne de chacun, soutenir les relations, accompagner la vie familiale et parentale, favoriser les rencontres, les échanges, les actions de solidarité, renforcer les liens entre les générations.
►3. C’est un lieu d’animation et de construction de la vie sociale qui favorise la participation et l’initiative des habitants et des usagers, soutient des actions collectives et développe la citoyenneté. Il peut être un intermédiaire pour la connaissance et l’intégration des usagers dans leur quartier en particulier en facilitant la fréquentation des autres équipements et services du quartier et en développant la solidarité.
►4. Enfin, c’est un lieu d’interventions sociales concertées et novatrices qui s’attache à associer les habitants et les acteurs du quartier dans sa démarche globale. Il prend part avec ses spécificités au développement du partenariat local. Il adapte ses formes d’interventions de manière permanente et expérimente des actions dont les usagers sont les principaux acteurs.

Des multitudes d’actions envisagées

Dans le cadre de la mise en place du nouveau contrat de ville, la Maison de Quartier s’appuiera sur les axes définis afin de développer des actions autour :
 
-  du cadre de vie et du renouvellement urbain,
-  de l’emploi et du développement économique (dont économie sociale et solidaire),
-  de la cohésion sociale,
- des priorités transversales : l’intégration et la lutte contre les discriminations, l’égalité hommes-femmes, la participation des habitants, la jeunesse. Au sein de son fonctionnement, l’accent sera mis sur :
L’accompagnement des associations dans leur structuration et dans la mise en place d’actions ayant un lien avec le quartier.
La recherche de la participation des habitants tout au long de la mise en œuvre du contrat de ville
La participation des habitants constitue une ambition de la politique de la ville dès son origine mais on a constaté un certain essoufflement des pratiques participatives malgré des acquis incontestables et une multitude d'expériences locales portées par des collectivités ou des associations. Le renouveau de la politique de la ville afin de redonner une capacité d’agir aux citoyens collectivement et donc par une relance des démarches participatives.
La mise en place de conseils citoyens sur les quartiers prioritaires
La mise en place de ces conseils inscrite dans le contrat de ville est à développer dans le temps.
Leurs modalités de fonctionnement, d’animation et de mise en œuvre feront l’objet d’une réflexion et d’un suivi tout au long du contrat avec pour priorité : Impliquer les habitants par des formes plurielles de participation.
J.-F. V.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85497 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40930 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348