Corse Net Infos - Pure player corse

Livia oghji, funtani di nanzi


Rédigé par Simon Dominati le Dimanche 23 Février 2014 à 01:25 | Modifié le Dimanche 23 Février 2014 - 01:39


Il n’y a pas si longtemps, alors que l’eau potable n’arrivait pas encore dans les maisons, chaque quartier pouvait compter sur sa fontaine. Leur nom suffisait à identifier les endroits du village. Des eaux très fraîches l’été comme si elles avaient cheminé sous la neige.


Livia oghji, funtani di nanzi
En contre-bas, l’eau perdue, alimentait les bassins-lavoirs de nos grands-mères et remplissait les sillons (sulcini è vica) pour abreuver les cultures potagères de nos jardins.
Aujourd’hui, ces fontaines chantent pour la gloire, à gargouillis totalement perdus. Rares sont les jardins qui prospèrent encore à cette eau venue de nos coteaux. Voici ces fontaines. Certaines ont gardé tout leur charme, d’autres ont vieilli, celle de Piazza di Coddu a rendu l’âme. Son eau s’est perdue en chemin,  momifiée et définitivement bâillonnée, elle ne livrera plus ses vocalises.  
Simon DOMINATI 





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 01:21 U Levante : rassemblement samedi à Sotta

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40974 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349