Corse Net Infos - Pure player corse

Lisula : A "Cuscenza Paolista" pour une mémoire vive du Babbu di a Patria


le Samedi 7 Février 2015 à 22:21 | Modifié le Dimanche 8 Février 2015 - 01:36


Sous les palmiers de la Place Paoli, une nouvelle association est venue rendre hommage à la mémoire du général Pasquale, disparu à 81 ans, le 5 février 1807. "Cuscenza Paolista" marchera dans les traces de son personnage favori, à travers différents événements comme des conférences. Apolitiques, les membres de celle-ci se retrouveront désormais une fois par an à cette même date, mais n'attendront pas si longtemps pour parler du mythique Paoli et de son histoire.


(Ritrattu : Jacques Qulichini)
(Ritrattu : Jacques Qulichini)
Dépôt d'une gerbe, bénédiction par le curé de la paroisse de l'Immaculée Conception et "Diu vi Salvi Regina" entonné par des jeunes visages du Collège de Lisula, Pasquale Paoli, du haut de son buste, était dans ses habits de lumière, ce Jeudi. Il a plutôt été bien soigné par ses admirateurs, sur cette place qui porte son nom. Regroupés depuis Novembre sous la bandera et le nom de "Cuscenza Paolista", ils voulaient marquer leur arrivée dans le monde associatif Balanin en commémorant, à leur façon, le 207e anniversaire de la mort de celui qui fut le chef des armées Corses et l'un des pères des Lumières. 
"Nous ne revendiquons aucune appartenance politique" lance François Gras dans le micro, devant une bonne poignée d'hommes et femmes des deux listes en course pour la Mairie, certainement venus prendre le frais...

Une fois la petite anecdote finement induite, le discours est très bien passé dans l'assistance, composée d'une bonne cinquantaine d'intéressés, tous âges -et tous intérêts- confondus. Le président de cette toute nouvelle association, qui prenait officiellement ses fonctions pour l'occasion, a brièvement présenté sa structure, tenue pour démarrer par une dizaine de personnes. 

Paoli dans le contexte Corse "oghjincu"

Une fois le signe de croix effectué face au monument central de la Place Paoli, le Père Marcin Mònka laisse les membres de l'association expliquer leur démarche, devant des Balanins attentifs. Après la lecture d'un texte de Laurent Bruna (intitulé "U Babbu di a Patria") par une jeune collégienne, un terme a été mis à la réunion, fort sympathique au demeurant, et le maître de cérémonie donna le prochain point de ralliement. L'Hôtel Santa Maria a accueilli tout ce beau monde dans sa salle de réception pour une conférence sur le règne de Paoli et de la Nation Corse. Retraçant le parcours du sujet du soir, depuis son implication dans les Révolutions de Corse jusqu'à sa mort en exil, en passant par des anecdotes et des mises au point, le militant nationaliste et non-moins féru d'histoire Jean-Philippe Antolini, a capté l'attention pendant une heure et demi.
"Le but de l'association est de remettre en place l'histoire de Paoli dans le contexte et la société Corse actuelle, et aussi dans le contexte de Lisula, puisque la majorité des membres de l'association sont originaires de Balagna. C'est rappeler aussi l'idée que Lisula reste "a Cità Paulina", et qu'elle est emprunte de son histoire", explique plus en détails le jeune président. 

Ateliers et conférences au long de l'année

Dépôt de gerbe par deux collégiennes, sous la devise "Core in Fronte è Strada Diritta O Giuventù" (RItrattu : J.Q.)
Dépôt de gerbe par deux collégiennes, sous la devise "Core in Fronte è Strada Diritta O Giuventù" (RItrattu : J.Q.)
Parler de Paoli, tout le monde l'a déjà fait au moins une fois, dans leur giron, et c'est pourquoi ces "Paolisti" veulent le faire à leur manière. En fil rouge de leur première année, ceux que cela intéresse pourront se joindre à divers événements, toujours autour de l'histoire du Babbu.
"Notre action ne se limitera pas qu'au 5 Janvier tous les ans, nous allons éparpiller sur l'année plusieurs conférences, et aussi des ateliers auxquels tout le monde pourra se joindre. Le calendrier "Paolinu" contient beaucoup d'événements, et ce sera l'occasion de redécouvrir l'histoire, avec des professeurs d'histoire et des gens qui ont l'envie de la découvrir bien sûr", s'enthousiasme F. Gras.
Programme ambitieux et alléchant, qui se veut aussi fédérateur, relancer aussi le souvenir fondateur de la période Paoline sur la société Corse. 
"Les membres de l'association avaient, comme moi, l'envie de remettre l'idée de Pasquale Paoli dans la tête des gens. Son histoire dans les détails et même sa manière de penser restent quelque chose d'assez méconnue", insiste le Président. 

Gageons que ce groupe de re-visiteurs de l'histoire trouve son public et surtout ses partisans, pour la porter dans sa tâche, que certains diront qu'elle fait aujourd'hui partie des plus ingrates...Une lanterne à compter en plus dans les "Lumières" que Paoli a semble-t-il laissé derrière lui pour plusieurs siècles.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 17:26 Au Rallye de Balagne Pascal Trojani est intouchable

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85565 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40965 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348