Corse Net Infos - Pure player corse

Les vœux des élus


Rédigé par le Lundi 31 Décembre 2012 à 22:17 | Modifié le Mardi 1 Janvier 2013 - 00:29


C'est parti. L'heure est aux vœux. Les élus ne dérogent pas à la règle. Avec une belle unanimité et par-delà leurs sensibilités politiques, ils souhaitent à leurs électeurs qui sont, aussi nos lecteurs, le meilleur à l'aube de la nouvelle année. Premiers de la série Sauveur Gandolfi-Scheit, Joseph Castelli et Jean Zuccarelli


Sauveur Gandolfi-Scheit pour 2013, députe de Haute-Corse, maire de Biuguglia

Les vœux des élus
En cette nouvelle année je présente à l’ensemble de mes concitoyens, mes meilleurs vœux de santé, de paix et de prospérité.
L’année qui vient de s’écouler a une fois encore été particulièrement dense, notamment marquée par les élections législatives, lors desquelles mes concitoyens m’ont fait l’honneur de me témoigner à nouveau leur confiance. Je tiens une nouvelle fois à les en remercier chaleureusement et pour ma part je continuerai à me faire sans exclusive, le relais de tous les projets, de toutes les initiatives et sollicitations qui iront dans le sens du bien commun et de l’intérêt des habitants de notre île. C’est par ce travail collectif et opiniâtre que nous avons pu obtenir l’abandon du fioul lourd pour la centrale de Lucciana, la prorogation des arrêtés Miot et que la loi que j’ai présentée sur le rapprochement familial des détenus condamnés, la première d’un député corse depuis des décennies, a été adoptée à la quasi-unanimité par l’Assemblée Nationale.
J’entends évidemment poursuivre en 2013 cette action résolue pour obtenir du Sénat le vote définitif de cette loi, et défendrai sans relâche des dossiers cruciaux tels que le démarrage au plus vite du second IRM pour Bastia, un nouveau mode de calcul pour nos établissements de santé et au-delà, toutes les questions impliquant la défense de nos spécificités insulaires.
Nous avons besoin d’être rassemblés et soudés autour des valeurs républicaines, pour éviter à la Corse de s’enfoncer toujours plus dans la spirale de la violence et de la perte de nos valeurs. Je souhaite témoigner à l’ensemble des victimes de cette violence froide et parfois aveugle, mon soutien et ma détermination à œuvrer avec toutes les personnes de bonne volonté, pour que notre société retrouve son ciment. Pour combattre les deux maux récurrents que sont la violence et le clientélisme, l’accent doit plus que jamais être mis sur le renforcement des cellules familiales qui seules peuvent permettre, en complément du système scolaire, une éducation de qualité, gage d’un développement harmonieux des générations à venir.
C’est pourquoi je m’opposerai résolument à Paris à toutes les réformes sur le mariage des homosexuels et l’adoption d’enfants par ces couples ou encore le droit de vote pour les étrangers, qui sapent les fondements de notre société et qui divisent les Français au moment où l’effort national doit être mis sur la productivité et la croissance.
Tels sont les engagements et les vœux que je forme pour la Corse et la France, non sans avoir en cette période de fêtes une pensée pour tous ceux qui nous ont quittés ainsi que pour ceux qui aujourd’hui souffrent ou sont dans la peine.

Joseph Castelli, président du conseil général de Haute-Corse

Les vœux des élus
Nous sommes face à une crise sociétale et financière extrêmement difficile qui remettra sans doute en question un certain nombre de nos habitudes et qui nous conduit à revoir les fondements de la notion de service public à la française. Près de nous, dans nos cellules familiales, amicales ou professionnelles, nous connaissons tous des gens qui souffrent et qui doivent se battre au quotidien. A chaque journal d’informations nationales ou internationales, nous assistons, impuissants, au spectacle de la pauvreté et d’une indifférence sournoise, quand il ne s’agit pas de guerres ou de catastrophes naturelles.
Notre Corse, dans tout cela, connaît aussi, hélas, son lot de violences diverses que l’on peine à admettre et à surmonter.
La violence contre les individus et les biens creuse un sillon de plus en plus intolérable ; l’accidentologie routière, avec son lot de jeunes vies arrachées est de plus en plus insupportable ; la tension sociale enfin avec ses chiffres froids de chômeurs, de précaires, d’isolés, nous interpelle de plus en plus.
Mais le succès, dans ces conflits d’un nouveau genre, reste possible. Cela passe par une lutte commune et par un recentrage sur ce qui fait la force de notre société : la solidarité et le partage. L’effort de tous est aujourd’hui nécessaire. Beaucoup de nos concitoyens manquent de l’essentiel, cela doit nous motiver à supprimer un peu de ce qui relève du superflu, du loisir, du grand confort.
Le Département de la Haute-Corse s’est donné comme objectif principal de préserver les dépenses nécessaires aux attentes les plus fortes, particulièrement dans le secteur des personnes âgées, des personnes handicapées, ou celles qui sont en situation d’insertion et, plus généralement, en situation sociale difficile.
L’année 2013 nous trouvera encore au service des plus démunis, attentifs par ailleurs au soutien de l’activité dans nos zones défavorisées, rurales ou montagneuses.
Nous poursuivrons enfin notre politique de protection de cet environnement qui nous est si cher et si envié, notamment à travers la démarche Agenda 21, qui permet si bien d’harmoniser un environnement préservé et une forte identité sociale.
À tutti vi pregu pace è salute per tuttu l’annu.

Jean Zuccarelli conseiller exécutif de Corse, président de l’ADEC conseiller municipal de Bastia

Les vœux des élus
À l’aube de la nouvelle année, j’adresse à l’ensemble de la population mes vœux les plus chaleureux.
En 2012, la crise économique n’a pas épargné notre île. Le chômage et la précarité ont creusé davantage les inégalités sociales. Trop de nos concitoyens sont aujourd’hui confrontés à l’aggravation de ces difficultés. Je veux assurer chacun d’entre eux de mon soutien. J’ai une pensée particulière pour ceux qui sont dans la peine, la solitude, ou qui rencontrent des soucis de santé. Puisse l’avenir leur apporter l’apaisement et des jours meilleurs.
Au cours de l’année écoulée, le débat politique s’est traduit par l’élection d’un nouveau Président de la République et avec celle-ci la formation d’un gouvernement qui travaille pour rétablir les grands équilibres financiers et la compétitivité de notre Pays, mais avec plus d’équité et de justice sociale.
Pour sa part, l’exécutif territorial s’est investi sans relâche et a redoublé d’initiatives afin de concrétiser de nombreux chantiers décisifs, en matière de transports, foncier, maîtrise de l’énergie, langue, culture, action économique, aménagement numérique…
2013 verra la poursuite de la dynamique engagée avec la ferme volonté de jeter les bases d’un modèle de développement durable, harmonieux et solidaire. Je m’y implique de toutes mes forces, fidèle aux responsabilités qui m’ont été confiées. Je formule, en outre, le vœu que l’Assemblée de Corse saura privilégier l’efficacité, éviter les réformes qui divisent et assurer l’ancrage de notre île dans la République.
Face à la recrudescence des assassinats et à la pression du grand banditisme qui gangrènent la société corse, 2013 doit être l’année du renforcement des moyens d’investigation judiciaires mais aussi et surtout des premiers résultats significatifs dans l’élucidation des affaires et dans la lutte contre le crime organisé.
De même, j’appelle de mes vœux le renoncement définitif à la violence « politique » par les groupes armés et que la condamnation de cette violence par les élus soit unanime et claire. La relance des attentats compromettrait le redressement économique insulaire.
Car notre territoire dispose d’atouts réels. Il entreprend, innove, réussit. Je souhaite que 2013 soit une année propice à l’expression des talents et à la valorisation de nos savoir-faire, nécessaires à la construction d’une Corse sûre d’elle-même, fière de son identité et en mesure d’assurer l’avenir et l’épanouissement de ses enfants.
Pour ma part, je serai, à Bastia comme dans le reste de la Corse, aux côtés de tous ceux qui portent ces valeurs de progrès partagé.
Possi l’annu novu purtà ci a sperenza è a forza d’avanzà inseme. Pace è salute à tutti !




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 17:26 Au Rallye de Balagne Pascal Trojani est intouchable

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85565 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40965 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348