Corse Net Infos - Pure player corse

Les stations corses du Cluster Littoral d'Atout France à la conquête du marché brésilien


Rédigé par le Jeudi 15 Janvier 2015 à 23:58 | Modifié le Vendredi 16 Janvier 2015 - 00:01


Les pôles touristiques d'Ajaccio, Bastia, Calvi, L'Ile-Rousse Porto-Vecchio et Sartenais-Valinco rassemblés au sein du Cluster Littoral d'Atout France vont partir dans quelques jours à la conquête du marché brésilien.


Les stations corses du Cluster Littoral d'Atout France à la conquête du marché brésilien
Cette ouverture, commune, sur ce nouveau marché a été annoncée jeudi matin par Véronique Valentini, directrice de l'office de tourisme de l'agglomération de Bastia, Anne-Marie Piazzola, directrice de l'office du tourisme de Calvi, Marie-Pierre Papi, directrice de l'office du tourisme de Porto-Vecchio et Jean-Michel De Marco, directeur de l'office de l'office du tourisme de L'Ile-Rousse rassemblés pour la circonstance à Bastia en présence de Rose-Marie Marchioni, chargée de mission à l'office de tourisme de l'agglomération de Bastia, présidé par François Vesperini.


Tour à tour les représentants des divers pôles, qui on tenu à associer à la Alex de Lanfranchi, président de l'office d'Ajaccio longtemps président du Cluster littoral*, ont expliqué comment les stations membres de cette structure d'Atout France avaient été amenées, en raison de l'essoufflement du bassin européen touché par la crise, à s'intéresser aux clientèles touristiques étrangères et plus particulièrement celles des marchés émergents du BRIC (Brésil-Russie-Inde-Chine-Afrique-du-Sud).
La stratégie mise en place a permis de constater que le Brésil était un marché à travailler en priorité. Mais aussi que la Corse, en adéquation avec les attentes des Brésiliens, faisait partie des régions les plus demandées par les touristes potentiels de ce pays à la recherche de vacances en bord de mer, d'un tourisme urbain proche du littoral, d'un tourisme religieux et patrimonial.


Du 6 au Mars prochains, trois stations, membres du Cluster, représenteront trois façades maritimes françaises à Sao Paulo : Deauville, Saint-Tropez et une des cinq stations corses, qui reste à désigner, iront à la rencontre des tours-opérateurs, agents de voyages et journalistes de la presse grand public brésiliens.
Le représentant insulaire qui aura à vanter les charmes de l'île ne se déplacera pas les mains vides : outre tous les arguments, qu'il ne manquera pas de développer en faveur de l'île, il pourra notamment s'appuyer sur une brochure qui en ligne, et déclinée au format mobile, concentre tout ce qu'il faut savoir au plan touristique de l'agglomération bastiaise, de la Balagne, d'Ajaccio, de Porto-Vecchio et du Sartenais-Valinco

Cela n'empêche pas cependant les stations du Cluster, qui disposent d'un budget annuel de 375 000 €,  de mener des actions à destination de l'Europe qui leur sont propres en plus de celles effectuées par l'Agence du tourisme de la Corse. Ainsi à l'occasion du prochain départ du Tour de France une affiche 4X3 vantant les beautés de l'Île, fleurira dans le métro de Londres. Mais l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Italie, l'Espagne et la Belgique ont vu, aussi, la Corse s'afficher sous toutes les formes, à la faveur de workshop, de campagnes d'affichages ou sur internet.
Mais dans l'immédiat c'est vers le Brésil et les 700 000 touristes Brésiliens qui viennent annuellement en France, à partir des 4 vols quotidiens au départ de Sao Paulo et de Rio de Janeiro, que la Corse veut mettre le cap.
Le jeu en vaut la chandelle, non ?
---
* Créé en 2000, il  regroupe une trentaine de stations réparties sur les 3 façades maritimes (Manche, Atlantique, Méditerranée-Corse). Son objectif est de promouvoir ces destinations sur les marchés de proximité situés à moins de 4 heures du littoral  (Allemagne, Grande-Bretagne, Belgique, Pays- Bas).
Depuis 2014, le Cluster a entamé le travail d’un marché lointain à fort potentiel : le Brésil.
Il fédère les stations autour d’actions communes visant à redynamiser l’image du littoral, en particulier hors saison, en s’appuyant sur l’offre événementielle, culturelle, naturelle des stations et de leurs alentours mais aussi en capitalisant sur ses richesses gastronomiques.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85423 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40870 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346