Corse Net Infos - Pure player corse

Les pompiers de Calvi ont fêté leur sainte patronne


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mardi 4 Décembre 2012 à 23:23 | Modifié le Mercredi 5 Décembre 2012 - 00:14


Les pompiers de Calvi, qui fêtaient Sainte Barbe, leur très sainte patronne, ont assisté mardi soir à la messe célébrée en l'église Sainte-Marie Majeure de Calvi. Une messe marquée par la première sortie officielle des jeunes sapeurs-pompiers qui suivent en dehors de leurs études une formation qui leur permettra plus tard d'intégrer un centre de secours. Ces jeunes recrues ont arboré, avec beaucoup de fierté, l'uniforme perçu quelques heures avant la cérémonie.


Les pompiers de Calvi ont fêté leur sainte patronne

Les pompiers du centre de secours de Calvi et du groupement Balagne ont fêté ce mardi soir leur patronne, Sainte Barbe .
A 18 heures, en l’église Sainte-Marie Majeure de Calvi, en présence de nombreux fidèles  et pompiers ainsi que  des personnalités, parmi lesquelles Ange Santini, maire de Calvi, membre du Conseil économique social et environnemental, Jean-Toussaint Guglielmacci, maire adjoint, conseiller général de Calvi-Lumio, Christian Guyard, sous-préfet de Calvi – Nebbiu - Conca d’Oro, Eugène Ceccaldi, maire de Lumio, Gilles Brun, président de la communauté de communes de Calvi et des communes voisines, Mme Françoise Sévéon, adjointe au maire de Calvi, Mme Padoue Ceccaldi, adjointe à la culture etc. L’archiprêtre Ange-Michel Valery, curé de la paroisse célébrait l’office religieux.
Avant de parler dans son homélie de la fidélité au Christ, l’archiprêtre rappelait l’attachement de Barbe au christianisme.
Barbe vivait au milieu du IIIe siècle à Nicomédie en Asie Mineure, aujourd'hui Izmit, un port de Turquie. Son père, un riche païen du nom de Dioscore, pour la protéger de ses prétendants, l'enferma dans une tour. Au retour d'un voyage, sa fille lui apprit qu'elle s’était convertie au Christianisme durant son absence. Furieux, le père mit le feu à la tour mais Barbe réussit à s'enfuir et se réfugia dans les rochers des environs. Par malheur, un berger découvrit la cachette et avertit son père. Ce dernier la traîna alors devant le gouverneur romain de la province qui la condamna à d'affreux supplices. Comme la pieuse jeune fille continuait à invoquer le Christ, le gouverneur ordonna au père de trancher lui-même la tête de sa fille. Dioscore obéit et fut aussitôt châtié par le Ciel. La foudre le tua sur place.
Depuis ce jour, Sainte-Barbe protège contre la foudre et la mort subite, donc contre le tristement célèbre coup de grisou, hantise des mineurs. Elle est la patronne des mineurs mais aussi des pompiers, des artificiers, des artilleurs et des carriers qui utilisent des explosifs pour entamer la roche.
Cette cérémonie a été également marquée par la présence de la première promotion de jeunes sapeurs-pompiers qui durant leur scolarité suivent le week-end une formation qui leur permettra plus tard d’incorporer un centre.
Pour la première fois ces jeunes gens se présentaient en uniforme perçu quelques heures plus tôt.
Parmi eux, certains ont lu la prière des sapeurs-pompiers : «  Seigneur, me voici devant toi, moi sapeur-pompier. Donne-moi la force d’être toujours disponible pour aller aider et secourir les personnes en difficulté ou en danger.
Qu’en toute personne qui crie à l’aide, je vois l’image du Christ Jésus et mon prochain à secourir.
Si l’angoisse me prend devant l’ampleur d’un sinistre, donne-moi le courage d’un vrai soldat du feu, prêt à lutter pour assurer la sécurité de tous.
« Sauver ou périr », telle est notre devise. Seigneur, fais que je puisse sauver beaucoup de personnes sans m’enorgueillir, même au péril de ma vie.
S’il fallait périr, reçois-moi dans ta lumière, Seigneur Jésus, toi qui a péri pour nous sauver.
J’ose encore te demander de bénir ma famille qui souvent s’inquiète quand je suis en service.
Que Sainte-Barbe, notre patronne protège mes compagnons et moi-même.
Amen 
»
Outre les personnes déjà citéés, on a également noté la présence à cette  cérémonie du commandant Patrick Botey, chef de corps du groupement Balagne, du capitaine Santoni, chef de Centre à Calvi et du lieutenant Pascal-Thomas Colombani, chef de centre de L’Ile-Rousse, ainsi que les pompiers de Calvi-Balagne.
En raison des mauvaises conditions atmosphériques, la soirée figatellu et pulenda, qui devait se dérouler sous le marché, a été annulée et reportée au samedi 15 novembre, au village de Noël, au pied des remparts de la citadelle.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13945 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8552 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7456 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28