Corse Net Infos - Pure player corse

Les pompiers de Calvi ont fêté Sainte Barbe dans la dignité et la sobriété


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 4 Décembre 2015 à 19:22 | Modifié le Vendredi 4 Décembre 2015 - 23:58


Avec la dignité et la sobriété adaptées au contexte des derniers événements tragiques du 13 novembre, les sapeurs-pompiers du Centre d'Intervention et de secours de Calvi ont célébré la Sainte Barbe qui est, comme chacun le sait, leur Sainte patronne.


Les pompiers de Calvi ont fêté Sainte Barbe dans  la dignité et la sobriété

Sainte Barbe, que l'on fête le 4 décembre, est la Sainte Patronne des Sapeurs-Pompiers. Une protectrice dont nos valeureux pompiers, qui bravent si souvent le danger pour sauver des vies, ont bien besoin.

Comme partout ailleurs, les sapeurs-pompiers du Centre d'Intervention et de Secours de Calvi ont avec beaucoup de retenue, fêté leur Sainte.

Tout le monde a en effet encore en mémoire ces tragiques événements du vendredi  13 novembre à Paris et Saint-Denis.

Lors de la messe célébrée à 18 heures, en l'église Sainte-Marie Majeure de Calvi , un hommage particulier était rendu aux victimes.

L'office était célébré par l'abbé Ange-Michel Valery, en présence du maire de Calvi Ange Santini, du conseiller départemental Jean-Toussaint Guglielmacci, de la représentante de l'Etat, Anne Ballereau, sous-préfète de Calvi, du chef de groupement Balagne du SDIS de Haute-Corse, le commandant Patrick Botey, du chef de corps du CIS de Calvi, le capitaine Santoni, le chef de corps de la compagnie de gendarmerie de Calvi, le commandant Olivier Burles, un détachement des jeunes sapeurs-pompiers volontaires en formation à Calvi, les pompiers du CIS mais aussi les anciens et familles.

La vocation première des pompiers est de secourir et sauver des vies dans n'importe quelle condition et, cela s'est une nouvelle fois vérifié durant la messe avec un appel pour une intervention  pour  un accident de la circulation impliquant trois véhicules à Algajola (voir par ailleurs)


Sainte Barbe martyre au IIIème siècle
Le récit de la vie de Sainte Barbe est édifiant ! Cette jeune fille d'origine perse, morte en martyre au IIIème siècle à Nicomédie (Asie mineure), eut fort à souffrir dans sa vie. Entre autres épreuves, elle fut enfermée par son père dans une tour à laquelle il mit le feu. Une autre version de l'histoire dit que son bourreau, après lui avoir tranché la tête, aurait été frappé par la foudre. Toujours est-il que cette proximité avec le feu, les explosions et la foudre fait de Sainte Barbe la candidate idéale pour protéger les articifiers, les mineurs et les pompiers. Dans les régions minières, son culte est particulièrement répandu, ce qui se comprend parfaitement lorsqu'on songe aux dangers auxquels s'exposaient les mineurs en allant travailler.

A l'issue de la messe, c'est sous le marché couvert de Calvi que pompiers et invités levaient le verre de l'amitié.





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85178 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40757 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345