Corse Net Infos - Pure player corse

Les maires de la CAB à François Tatti : "Soit assumer seul la gouvernance, soit se retirer de la présidence !"


Rédigé par le Mardi 5 Janvier 2016 à 17:05 | Modifié le Mardi 5 Janvier 2016 - 17:34


La crise qui affecte la communauté d'agglomération de Bastia ne va pas en s'atténuant. Bien au contraire. Après François Tatti qui a décidé de retirer leur délégations aux 5 vice-présidents de la collectivité qui sont aussi les 5 maires des communes qui composent la CAB, les maires vice-présidents répliquent. Pour eux François Tatti doit soit assumer seul la gouvernance de la CAB, soit tenir compte du fait démocratique et majoritaire en se retirant de la présidence.


Le courant ne passe plus entre François Tatti et les maires des communes de la CAB
Le courant ne passe plus entre François Tatti et les maires des communes de la CAB
En réaction à notre demande de réunir un conseil communautaire extraordinaire, François Tatti a décidé, par arrêté en date du 30 décembre 2015, de retirer leurs délégations à huit vice-présidents de la CAB, parmi lesquels les cinq maires des communes-membres de la communauté d’agglomération. 
Sur la forme, nous avons appris cette décision par la presse, qui en avait été avertie avant nous. Sur le fond, nous constatons avec regret que malgré tous les efforts consentis par la majorité communautaire, et au détriment des engagements pris devant elle au lendemain de la crise budgétaire d’avril 2015, François Tatti n’a rien fait pour revenir à un fonctionnement plus collégial et plus équilibré. 


Au contraire, les dysfonctionnements ont perduré et se sont même aggravés. 
Aujourd’hui, un nouveau palier est franchi. François Tatti veut concentrer la totalité des pouvoirs, prérogatives et compétences de la Communauté d’Agglomération de Bastia entre ses mains et celles des deux autres élus appartenant à son groupe. 
Il a ainsi fait le choix de s’opposer aux cinq maires des communes-membres, des trois autres vice-présidents, et de l’ensemble des 33 élus lui ayant donné mandat pour exercer cette fonction. 


Nous ne pouvons que prendre acte de cette décision, qui confirme et consacre la disparition du lien de confiance indispensable pour que nous puissions travailler sous son autorité et dans la sérénité, et donc être à nouveau ses vice-présidents.
La décision unilatérale prise par François Tatti de retirer leurs délégations à ses vice-présidents, le met en situation, soit d'assumer seul la gouvernance de la CAB au risque de bloquer totalement une institution qui doit être avant tout au service des communes membres et de leurs populations, soit de tenir compte du fait 
démocratique et majoritaire en se retirant de la présidence. 

Pour notre part, en ce début d’année 2016, nous exprimons le vœu de voir l’institution accéder au niveau de stabilité politique et administrative qui doit être le sien, à l’issue du conseil communautaire extraordinaire que nous souhaitons tenir rapidement.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 09:15 Festa di a Nazione in Miomu : A scola canta è incanta

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85498 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40930 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348