Corse Net Infos - Pure player corse

Les festivités du quarantenaire de Castelluccio continuent


Rédigé par le Vendredi 18 Avril 2014 à 23:57 | Modifié le Vendredi 18 Avril 2014 - 22:03


Cette année le centre hospitalier départemental de Castelluccio fête ses 40 ans. Plusieurs manifestations ont déjà eu lieu dont une exposition de peinture des usagers à l’ARS. Jeudi trois rendez-vous attendaient le public : une conférence sur la compagnie horticole de Saint-Antoine par l’écrivain R. Santoni (voir par ailleurs), l’inauguration d’une statue du sculteur H. Monier et une exposition dédicace de dessin de Frédéric Bertocchini auteur de la bande dessinée « Le bagne de la Honte ». Le tout en présence des directions de l’hôpital, de l’ARS, et du maire d’Ajaccio


Dévoilement de la statue d'Hervé Monier
Dévoilement de la statue d'Hervé Monier
Installé dans un parc de 54 Hectares, à 5 kms du centre ville et surplombant la baie d’Ajaccio, l’hôpital psychiatrique de Castelluccio a ouvert ses portes en 1974. Il doit son nom à un petit château édifié au moyen âge a longtemps abrité des établissements à vocation agricole. Il fut la colonie horticole de saint Antoine en 1855,  premier bagne pour enfants de France en 1855. Colonie correctionnelle pour jeunes délinquants de 8 à 20 ans elles acceuillait près de 1200 enfants venus de toute la France jusqu’en 1866, date de sa fermeture. Cent soixante d'entre eux y périrent, victimes des conditions sanitaires déplorables, et de la malaria.  En 1907, une école d’agriculture y sera installée qui ne maintiendra son activité que très peu de temps.
En constante évolution depuis quelques années, il a su faire face à la diversification de l’offre de soin pour la Corse du sud. Il est aujourd’hui un lieu de soins spécialisé en psychiatrie, en cancérologie (1977 composé de deux services : oncologie médicale et hématologie) en radiothérapie.et en soins de suite et de réadaptation. A cela s’ajoute un service de scintigraphie (Médecine Nucléaire) dans le cadre d’un G.I.P (Groupement d’Intérêt Public) avec le centre hospitalier général d’Ajaccio


Frédéric Bertocchini, auteur et journaliste, et Hervé Monier, sculteur à Capo di Muro, ont participé à ce quarantième anniversaire, l'un en exposant les planches des dessins qui ont servi à préparer la bande dessinée intitulée "Le bagne de la honte", et l'autre en créant une sculpture représentant deux personnages ou plutôt comme le dit si bien l'artiste "l'amour". 
Une exposition des usagers est toujours ouverte au public. Intitulée "Les artistes c'est nous" elle sera visible jusqu'au mois de juin dans les locaux de l'ARS.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85317 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40799 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345