Corse Net Infos - Pure player corse

Les étudiants de l'IUT de Corte visitent la Sablière de Calenzana - Balagne


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Lundi 20 Janvier 2014 à 17:59 | Modifié le Mardi 21 Janvier 2014 - 00:09


Une quarantaine d’étudiants 1re année du DUT Génie Civile (Construction durable), de l’IUT de Corte accompagnés de leurs professeurs étaient lundi en visite à la Sablière de Calenzana Balagne. Au cours de cette visite de la carrière de Carchello, les étudiants ont découvert le site avec ses différentes zones d’extraction des matériaux granulaires et zones de traitement.


Les étudiants de l'IUT de Corte visitent la Sablière de Calenzana - Balagne

La délégation de l’IUT de Corte encadrée par Elisabeth Pereira, Noël Sanchez et José Gambini a été accueillie sur place par Valérie Mercuri, responsable technique.
Cette dernière devait faire une présentation rapide de la visite de la carrière de Carchello qui est la seule de la microrégion  de la Balagne.
« La Sablière Calenzana Balagne a été créée en  mars 1967 sur la commune de Lumio, lieu-dit Sainte Restitude, par l’actuel gérant Pierre Munier. Elle s’est  ensuite déplacée dans la zone industrielle de Calvi. La société exploitait alors  des matériaux alluvionnaires de la Figarella.
L’extraction a été transférée sur le site actuel en 1991, avec transport vers Calvi pour le traitement du marinage issu de l’abattage en roche massive (conformément aux préconisations nationales).
En 1996, nous avons obtenu un arrêté préfectoral pour une autorisation regroupant l’extraction et le traitement (échéance à 2016).
L’installation primaire et secondaire a été déplacée en 1997 et occupe le premier site d’extraction  réaménagé sous forme de gradins entièrement reboisés. L’installation tertiaire a été déplacée  en 1998 pour obtenir enfin une fabrication globale et harmonisée » précise Valérie Mercuri.
Et de poursuivre : «  Nous venons d’obtenir  une autorisation de renouvellement et d’extension au titre des installations classées pour une durée de 5 ans (demande 30 ans) en attendant l’avis du Conseil National de Protection de la Nature consulté pour demande de dérogation de destruction d’espèces protégées.
La superficie autorisée était de 16 hectares et, depuis le nouvel arrêté préfectoral en date du 26 septembre 2013 le périmètre est de 28 hectares (surface exploitable pour 5 ans : 10,5 hectares).
L’exploitation du site se fait en « dent creuse », de manière à limiter l’impact visuel de l’exploitation. Les principales étapes d’exploitation sont : Décapage des stériles éventuels recouvrant le gisement, extraction à ciel ouvert s’effectuant par foration de trous et minage pour abattage de la roche à l’explosif sur les fronts de taille, déplacement des matériaux : le marinage abattu est repris par une pelle qui charge des dumpers alimentant la trémie primaire, traitement des matériaux dans une installation de concassage, criblage et lavage avec système de recyclage des eaux de process. Les installations sont équipées de dispositifs anti-poussières ainsi que les pistes. Le matériel d’exploitation comprend une foreuse, quatre pelles dont trois équipées de marteau brise-roche, deux Dumpers, deux chargeurs, deux camions poids-lourds, un chariot élévateur, une grue de levage ».
Et de conclure :
«  La particularité de ce site que nous allons visiter c’est son immense réserve  naturelle d’eau d’environ 60 000 m3 en fond de fouille et 6000 m3 dans le bassin de rétention. Un aménagement paysager dès l’entrée du site, un souci permanent d’intégration et de préservation de la biodiversité ».
Au cours de la visite, les étudiants ont découvert toutes les techniques d’extraction, les installation du poste de pilotage, le laboratoire….
Enfin, pour terminer ils ont pu prendre connaissance des différents métiers des carrières proposés.
 





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85328 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40806 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346