Corse Net Infos - Pure player corse

Les détenus de la maison d’arrêt d’Ajaccio exposent au Palais Fesch


Rédigé par le Mardi 16 Juin 2015 à 22:02 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 15:33


Du 11 au 25 juin, le Musée Fesch accueille l’exposition temporaire « Une vie de détails ». Particularité de celle-ci, les tableaux sont réalisés par des détenus de la maison d’arrêt, dans le cadre d’une collaboration avec la Ville d’Ajaccio et le Palais Fesch


Les détenus de la maison d’arrêt d’Ajaccio exposent au Palais Fesch
Jusqu’au 25 juin, l’exposition « Une vie de détails » décline ses œuvres au Palais Fesch. Fruit d’une collaboration entre la Ville d’Ajaccio, le musée Fesch et la maison d’arrêt, elle vise à exposer des tableaux réalisés par les détenus de l’atelier de peinture, proposé par le service pénitentiaire d’insertion. Une exposition quelque peu originale qui élit ses quartiers dans cette institution du patrimoine ajaccien pour la seconde année consécutive.
           
L’artiste Vannina Van Shirin est la professeure de dessin et de peinture, qui intervient au sein de la maison d’arrêt depuis 5 ans. Elle anime un atelier d’art, de peinture et d’expression artistique, à raison de deux heures toutes les semaines. « Au début c’était plutôt un drôle d’accueil. Tout le monde rigolait un peu en se disant mais qu’est ce qu’elle va nous faire faire avec ses petits dessins, surtout que personne ne savait dessiner à la base. Mais comme c’est considéré comme une formation professionnelle, c’est un atout pour eux s’ils participent à l’atelier. Donc au départ beaucoup se sont inscrits par rapport à l’avantage que ça avait notamment en terme de démarche de réhabilitation. On n’était pas du tout dans une démarche artistique. Et en fait, au fil du temps, certains se sont découvert un véritable don. Maintenant j’ai même des personnes qui emmène du matériel de peinture en cellule et qui peigne hors du cours et ça c’est génial », se réjouit-elle, «  Moi ce qui m’intéresse c’est découvrir la pépite qui est en eux, même si eux l’ignorent. Ce que j’aime c’est qu’ils expriment véritablement leur personnalité. Je n’offre que la technique, ce sont eux qui s’expriment ».
 
Et le pari semble gagné pour la professeure de dessin ! Natures mortes, scènes liturgiques, représentations animalières. Les tableaux de l’exposition, aux styles très différents les uns des autres, semblent en effet refléter les six personnalités des détenus qui les ont créé. Une seule obligation leur a cependant été imposée pour créer ces œuvres : s’inspirer de tableaux exposées au musée Fesch, et les réinterpréter avec leur sensibilité.
Mais ce qui frappe surtout le visiteur c’est la finesse des détails, étonnante quant on sait que nombre d’entre eux n’avaient jamais été férus d’art auparavant. « Il y a des tissus extrêmement bien reproduits, de la profondeur, des messages. Vraiment ce sont des artistes qui valent la peine d’être reconnus », souligne ainsi Simone Guerrini, adjointe municipale à la culture.
 « L’année dernière, l’exposition a été très bien accueillie, tout le monde très surpris par la qualité des travaux. Cette année, on a encore un meilleur cru », rajoute quant à elle Vannina Van Shirin.
 
Quant au titre de l’exposition, trouvé par la professeure de dessin, il est lui aussi le reflet du caractère quelque peu particulier de ces artistes en herbe : « Je connais un peu leur vie quotidienne, et je sais que parfois leur vie a dérapé sur un détail. La peinture me semblait le meilleur moyen d’exprimer cela », conclue-t-elle.

Manon PERELLI




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 00:26 Derby : Notion obsolète ou rivalité bien réelle?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85491 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40923 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348